Les bienfaits de l’argile

Les bienfaits de l’argile

9 | 1631 Consultations

Elle n’est ni la plus attirante des roches, ni la plus noble. Pourtant, l’argile est utilisée depuis la nuit des temps. Pour la poterie et la construction bien sûr, mais aussi pour ses nombreuses vertus thérapeutiques et cosmétiques. Comment comprendre les propriétés exceptionnelles de l’argile et comment agissent-elles ? Quels conseils d’utilisation sont à privilégier ? Petit tour d’horizon dans cet article !

 

Origine géologique de l’argile

L’argile est une matière naturelle issue de la décomposition des roches mères, c’est-à-dire des parties superficielles de la croûte terrestre. Leurs minéraux sont essentiellement les feldspaths, le quartz, des silicates de fer-magnésium ou encore des micas (riches en eau), qui se décomposent et recristallisent pour donner une roche sédimentaire comportant les minéraux argileux. On les retrouve de nos jours sous forme de gisements, plus ou moins étendus et de couleurs bien différentes en fonction de leur composition : verte, blanche, rouge, jaune, ou rose…

 

Des propriétés originales

Les argiles renferment deux propriétés principales qui les rendent si précieuses :

Un pouvoir absorbant qui agit comme un buvard en aspirant gaz, liquide ou graisse. Il permet également d’éponger les mauvaises odeurs et d’absorber l’excès de sébum.

Un pouvoir adsorbant qui piège à la surface les toxines et les impuretés en les attirant pour les drainer ensuite vers l’extérieur. Cela va permettre ainsi des échanges entre particules : par exemple, les minéraux de l’argile contre les toxines de l’organisme. C’est cette capacité qui confère à certaines argiles leurs vertus reminéralisantes.

 

Un remède naturel très polyvalent

Il suffit d’observer les animaux sauvages qui ont recours à l’argile de manière instinctive pour prendre conscience de ses propriétés curatives. Ils se roulent dans des bains de boue ou boivent de l’eau argileuse pour profiter de ses oligo-éléments et de ses vertus antiseptiques. L’argile permet aussi à certains, comme les hippopotames, de se protéger du soleil. Pour nous autres, deux argiles sont à privilégier dans notre boite à pharmacie : l’argile verte, montmorillonite, aux propriétés réparatrices, reminéralisantes et calmantes, et l’argile blanche kaolinite, antimicrobienne mais plus douce. L’argile peut être utilisée en soin interne, par exemple pour soulager les problèmes digestifs. Elle favorise le traitement de nombreux maux de ventre : diarrhée, constipation, ballonnements, aigreurs à l’estomac, gastro-entérites, etc. car elle pompe les toxines stockées sur les muqueuses des organes. Le mieux est de mélanger une cuillère à café d’argile verte (argile blanche dans le cas d’un intestin irritable) dans un verre d’eau et boire à distance des repas. L’argile prévient et soigne également notre hygiène bucco-dentaire : en cas de gingivites, pour prévenir les caries et l’accumulation de tartre. On peut avoir recours dans ce cas à l’argile blanche comme base à la préparation d’un dentifrice naturel.

Utilisée en soin externe, l’argile est mélangée à de l’eau et se présente alors sous forme de cataplasmes. La silice qu’elle contient en fait un bon remède pour soigner les douleurs articulaires : arthrose, rhumatisme, mal de dos, etc. Il convient dans ce cas d'utiliser plutôt  des cataplasmes chauds. L'argile est également préconisée pour soulager l’inflammation : œdème, entorse, tendinite ou bosse. Privilégier ici une utilisation à froid. 

Enfin, grâce à ses propriétés cicatrisantes et antiseptiques, l’argile verte est également le remède idéal en cas de brûlures et de plaies infectées. Veillez à bien appliquer une gaze sur la plaie avant d'apposer le cataplasme ! 

A noter qu’on peut ajouter sur les cataplasmes quelques gouttes d’huiles essentielles bien choisies en fonction de sa pathologie !  

 

Un allié beauté

L’argile fait des merveilles sur notre peau. On l’utilise en masque pour la nettoyer en profondeur. Plutôt l’argile verte sur une peau grasse et/ou à tendance acnéique car elle régule l’excès de sébum tout en éliminant les impuretés; l’argile blanche, pauvre en minéraux mais riche en kaolin, sur une peau sèche et sensible pour la régénérer; l’argile rose pour apaiser une peau couperosée. Le Rhassoul , que l’on trouve exclusivement au Maroc, s’utilise volontiers en gommage corporel ou en masque capillaire pour redonner souplesse et vitalité aux cheveux. Et oui, l’argile est tout à fait bénéfique pour les cheveux ! Une poudre d’argile verte surfine mélangée à de l’eau sera également bienvenue pour traiter un cuir chevelu gras, à raison d’une fois par semaine. 

Enfin, n’hésitez pas à utiliser l’argile blanche comme anti-transpirant, directement sous les aisselles, les pieds, ou dans les chaussures.

Encore une fois, en ce qui concerne les soins cosmétiques, renseignez-vous sur les huiles essentielles à ajouter en fonction de votre type de peau / de problèmes pour maximiser l’effet de l’argile !

 

Utilisez-vous régulièrement de l’argile ? Si oui, sous quelle forme ? Pour soigner une pathologie en particulier ou pour d’autres raisons ? Vos témoignages nous intéressent !

 

Photo © Adobe – Auteur : Pixel-Shot

charlotte4575, 02/10/2022