La malveillance sur les réseaux sociaux

La malveillance sur les réseaux sociaux

7 | 789 Consultations

Facebook, Twitter, Instagram, les réseaux sociaux avec les plate-formes de rencontre sont devenus incontournables dans le quotidien des utilisateurs d'Internet. S'ils ont permis à chacun d'exprimer librement ses opinions, ils ont également contribué à l'émergence d'une nouvelle forme d'agressivité. Cette liberté d'expression, désormais accessible à tous sans effort, est parfois utilisée à mauvais escient par des personnes profitant de l'anonymat du web. La méchanceté gratuite, le harcèlement, la misogynie, le racisme et l'intolérance y sont à l’ordre du jour. 

 

Définition

La malveillance ne relève évidemment pas essentiellement du domaine des réseaux sociaux. On a toujours connu la malveillance. Pensons aux infâmes corbeaux, anonymes dénonciateurs. Cependant le web semble l'amplifier. Ce terme générique désigne tout acte commis dans l'intention de nuire à quelqu'un : insultes, injures,  moqueries, menaces, diffamations. Des comportements que la plupart trouverait tout à fait intolérables dans la vie réelle, s'épanouissent sans complexes sur la toile. C'est ainsi que récemment une vidéo postée sur YouTube par le jeune Aurélien Enthoven, fils de parents trés connus, a déclenché un déferlement d'insultes antisémites envers son auteur âgé de 17 ans. Mais aussi bien des anonymes de tous ages et condition peuvent être la cible de commentaries haineux. 

 

Comment la haine s'épanouit-elle sur le web ?

L'anonymat est le premier coupable auquel on pense. En dissimulant la personne qui émet un commentaire, il lui donne le sentiment d'être intouchable et dans un même temps ôte son humanité à la victime de ses propos. Cette haine que chacun peut porter en soi, est publiquement extériorisée par certains et met au jour des propos qui autrefois restaient cloisonnés entre les murs du foyer ou du milieu de travail. Dans ce nouvel espace d'expression où les lois morales habituelles ne semblent plus s'appliquer, il est plus facile de rencontrer des gens dont les idées sont semblables aux nôtres, les meilleures comme les pires. Sur internet les gens haineux prennent de l’assurance, critiquent tout et souvent donnent leur avis sur des choses qu’ils ne comprennent pas. Encouragés par l'émulation collective, certains n'hésitent plus à donner leur opinion brutalement, entraînant d'autres personnes dans leur sillage. Souvent, cette violence verbale traduit une frustration réelle qui trouve dans les réseaux sociaux un défouloir. Les commentaires de publications Facebook sont régulièrement le théâtre de règlements de comptes violents, en particulier lorsqu'il s'agit de sujets politiques ou religieux. 

 

Des comportements nouveaux

Aujourd'hui, une grande partie de la population, jeunes et vieux,  est connectée en permanence. L'internaute, sans cesse sollicité par son réseau social et invité à commenter, se sent encouragé à dire tout ce qui lui passe par la tête : propos méprisants, ultra-condescendants, violents et même menacants. Même sur le Club-50plus, qui devrait être un site de personnes raisonnables de par leur maturité, nous avons souvent été les témoins ou les victimes de ce genre de propos. Nous remarquons une tendance à manquer de respect lié à un désir de manipuler, de prendre l'avantage sur les autres ou tout simplement d’amuser la galerie aux dépends d’autres membres.

 

Les conséquences de cette méchanceté

L'effet et les conséquences sur la victime de paroles haineuses peuvent être désastreux. Nombreux sont les exemples de tragédies provoquées par ces comportements. Les suicides d'adolescents victimes de cyber-harcèlement font souvent la une des médias. Si la situation n'est pas toujours aussi extrême, la personne victime de tels propos est inévitablement atteinte dans son intégrité, ressent un profond mal-être et peut tomber en dépression. Les paroles malveillantes provoquent une blessure d'autant plus profonde que l'effet de masse donne l'impression d'un acharnement réel, amplifié par l'intervention de gens inconnus de la victime qui se permettent de la juger. Pour autant, fuir les réseaux sociaux  n'est pas la seule solution. Il faut prendre quelques précautions. 

 

Comment réagir?

En premier lieu, il faut éviter de trop s'exposer personnellement. Les réseaux sociaux sont un espace dans lequel il faut agir comme dans n'importe quel lieu public, on ne peut pas tout y dévoiler. Dans le cadre du Club-50plus les témoins ou les victimes d'animosité, peuvent nous signaler les comportements inappropriés grâce à une fonction prévue à cet effet (en dessous de chaque profil). Le mieux à faire est de ne pas répondre pour ne pas envenimer le débat. Cependant, il ne faut pas hésiter à confier son mal-être à un tiers et se rapprocher de personnes réelles pour retrouver une estime de soi conforme à la réalité. Il faut rédiger sur internet de la même façon que l'on s'exprime dans la vie de tous les jours, tout ne peut pas se dire. Pensez aussi que l’humour n’est pas perçu par tous de la même manière. Et si vous de votre côté vous faisiez preuve d’humanité et d’empathie ? C’est comme le sourire ou le rire, c’est communicatif. La bienveillance est notre humanité.La malveillance sur les réseaux sociaux est aujourd'hui malheureusement partout présente mais on peut s'en préserver. Et n’oublions pas qu‘ il y a aussi de merveilleuses et nombreuses histoires qui débutent sur internet !

Quelles sont vos expériences ? Que faites-vous pour vous protéger ?

 

Photo © Fotolia  - Auteur : matiasdelcarmine

isabelle , 03/20/2018

musicorama
1 | 03/23/2018, 08:19

Le harcèlement les mensonges et la haine sont de plus en plus présent sous de faux profils mis sur le site d amis .Moi ça à durer 7 ans .J ai fais une main courante car j avais sauvegarder les mails ça détruit une vie et vous ne vie à plus vos proches de la même façon.alors ne mettez que ce qui n'a pas grande importance le mensonge et les fausses rumeurs peuvent vous pousser loin

linette29
2 | 03/20/2018, 21:19

TOUT EST DIT....
sans oublier ..... que le manque de respect est facile....... derrière un écran.....!!

Edel13
3 | 03/20/2018, 16:41

Ça a toujours existé, mais là toile d'araignée du net fait que tout va plus vite et plus fort.