Une sexualité épanouie après 60 ans

Une sexualité épanouie après 60 ans

12 | 1071 Consultations

Les relations intimes évoluent inévitablement au fil du temps, l’âge apportant son lot de changements physiologiques et psychologiques qui peuvent venir bouleverser le rapport au corps et à la sexualité. Mais cela ne doit pas se faire au détriment du plaisir, ni être synonyme de frustration. Nous verrons dans cet article quels sont les principaux obstacles à la sexualité des seniors, et pourquoi au lieu de les fuir, il est préférable de les accepter - de surcroît avec humour ! -pour aborder de manière positive cette nouvelle étape de vie. Nous nous pencherons également sur les positions inspirées du Kamasutra qui sont à privilégier après 60 ans.

 

Les seniors toujours en quête de plaisir

D’après une étude réalisée par le site « terre des seniors », un tiers des personnes de plus de 50 ans a des rapports au moins 3 fois par semaine, 7 sur 10 aiment faire l’amour dans des lieux insolites, 42 % regardent des films érotiques en couple, la moitié utilise des sex-toys et 1 célibataire sur 2 est inscrit sur des sites de rencontres. Enfin la moitié des seniors estime éprouver toujours autant de désir et 13% avoir même une libido plus intense qu’avant ! La maturité est donc loin de signer la fin de la quête du plaisir charnel. On note ici que les seniors ont une vie sexuelle presque plus active que leurs cadets ! Ce dynamisme s’explique par le fait qu’ils se sentent davantage libérés : des contraintes liées au travail et aux horaires, des enfants qui ont quitté le nid familial, de la pression sous-jacente aux risques de grossesse et enfin de l’injonction de performance sexuelle. La maturité offre également de nouvelles perspectives car elle s’accompagne d’une meilleure connaissance de son corps et des sources de jouissance, ce qui permet un véritable lâcher-prise ! Malgré ce constat, il serait pourtant vain de croire qu’on fait l’amour à 60 ans comme à 30 ans ! 

 

Les changements liés à l’âge

L’âge apporte en effet son lot de changements physiologiques qui ne sont pas toujours faciles à accepter et qui peuvent être vécus comme des obstacles. On note chez les femmes des désagréments liés à la ménopause : sècheresse vaginale, baisse de la libido. Chez les hommes, souvent des troubles érectiles et urinaires qui peuvent nuire à la confiance en soi. L’homme peut alors avoir tendance à se renfermer, à ne plus oser aller vers sa partenaire. N’oublions pas non plus les soucis liés aux problèmes de vieillissement des articulations qui rendent le corps bien moins souple et habile. Les barrières psychologiques, liées à la représentation du corps et qui peuvent venir freiner la libido ne sont en outre pas à négliger. Observer le corps du partenaire qui vieillit renvoie souvent à la métamorphose de sa propre enveloppe physique. Il est alors important d’effectuer un travail sur soi, d’apprendre à accepter cette évolution.

 

Poursuivre sur le chemin de la sensualité

Ces bouleversements étaient auparavant souvent vécus comme une fatalité alors que beaucoup de seniors souhaitent aujourd’hui repenser ouvertement les relations intimes au sein de leur couple. Pour se faire, n’hésitez pas à privilégier le dialogue et à partager vos doutes avec votre partenaire. Misez sur le romantisme, accordez-vous des moments privilégiés où vous prenez soin l’un de l’autre ! La tendresse occupe une place centrale chez les couples matures. Mettez aussi l’accent sur la sensualité : massages, caresses…  Faites durer les préliminaires pour amener l'érection et vous mettre en confiance. Grâce à votre expérience et à la connaissance de votre corps, osez ! n’hésitez pas à dire ce dont vous avez envie, quels sont vos fantasmes. Enfin, pourquoi ne pas utiliser des accessoires (bandeau sur les yeux, sex-toys, attacher les mains …) pour faire monter encore un peu plus la température et surtout choisissez les postures du Kamasutra les plus adéquates !

 

Les meilleures positions du Kamasutra après 60 ans

 Outre les positions classiques du missionnaire, de l’andromaque (la femme se place au-dessus de l’homme) ou de la cuillère (les deux partenaires sont allongés sur le côté, l'homme placé derrière la femme), certaines postures plus originales restent confortables :

La position des jambes en l’air : La femme est allongée sur le dos et surélève ses jambes en V contre le torse de son partenaire. Cette position confortable permet en outre une pénétration profonde.

 Le fer à repasser : La femme est sur le ventre, les genoux légèrement fléchis et les hanches un peu surélevées. Elle peut glisser un oreiller sous sa poitrine pour un meilleur soutien. Cette posture soulage le dos et stimule le point G.

L’équerre « revisitée » :  L’homme se penche derrière la femme qui elle est couchée sur le côté et étend ses jambes en L. Il se penche derrière elle en prenant appui sur ses bras tendus devant lui.

 Le capitaine de navire : La femme est couchée sur le dos, son partenaire lui lève les jambes à la verticale perpendiculairement au reste du corps de façon à ce que ses chevilles reposent sur ses épaules. Cette position permet de soulager le dos de la femme.

La Cow Girl : L’homme est couché sur le dos, sa partenaire au dessus de lui, dos à son visage. Elle peut alors jouer avec la vitesse, commencer très lentement, sans aller jusqu’au bout, accélérer ensuite la cadence, puis décélérer. L’homme peut lui caresser les seins, la prendre par les hanches pour la guider…

Enfin n’oubliez pas que la position debout peut être bénéfique car elle atténue la pression sur les os et participe au renforcement des os !

Comment vivez-vous ou avez-vous vécu cette « transition » ? Avez-vous quelques astuces ou autres positions fantaisistes à partager :-) ? Vos témoignages nous intéressent !

 

Photo© Adobe – Auteur :  Monkey Business

 

charlotte4575, 06/09/2022