L’« amour véritable »

L’« amour véritable »

12 | 1508 Consultations

Le « véritable » amour est le fruit d'un investissement personnel, d'un engagement et d'un réel respect pour l'autre. Il s'agit de pouvoir assumer un projet commun, tout en respectant l'épanouissement individuel de chacun. Quels en sont les ingrédients ? En quoi celui-ci va-t-il au-delà de la passion ? Pourquoi fait-il autant souffrir ? Creusons un peu.

 

Le « véritable » amour, c’est quoi ?

C’est une combinaison subtile dans laquelle il y a une relation forte entre la proximité et la complicité. On y trouve des éléments puissants tels que la réciprocité, le dévouement ou encore l’attention. L’amour véritable est marqué par l’engagement profond d’entreprendre un projet en commun dans le respect de l’épanouissement de chacun. Comment pourtant, bien que la passion puisse être si grande au début,  l’amour tend-il souvent à s’essouffler ? Parce qu’il ne s’agit pas uniquement de « s’aimer beaucoup » et il ne s’agit pas non plus de faire tous les sacrifices possibles pour l’être aimé. La « recette » consisterait à s’aimer avant tout suffisamment soi-même. C’est l’art de comprendre que l’amour n’est pas un acte passif, mais un don constant de soi et un travail quotidien…

 

Au-delà de la passion

Le « véritable » amour est bien plus qu’un sentiment et une passion orchestrés par une série de neurotransmetteurs. Au début, il comporte des éléments comme la surprise, la déstabilisation : nous découvrons soudain quelqu’un qui nous attire au-delà de l’apparence et des jeux sexuels. Il nait alors un lien, une complicité, qui rompt avec tous les schémas que nous avons connus jusqu’à présent.  C’est un fait : les couples qui ont une relation stable ne sont pas seulement attirés sexuellement mais par beaucoup plus encore : ils ressentent de l’empathie, de la compassion et la motivation de forger quelque chose à deux. La notion de construire quelque chose ensemble sur le long terme est une priorité. Certaines personnes ne sont pas « douées » ou « prêtes » pour ce genre d’amour, qui demande beaucoup d’investissement personnel…

 

Les ingrédients de l’amour « véritable »

Se battre pour ce qui en vaut vraiment la peine. Donner de la valeur à ce qui embrase notre cœur. Selon Richard Schwartz, professeur de psychiatrie à la Harvard Medical School, il s’agit surtout de savoir comment répondre aux défis qui se présentent à chaque instant dans une relation. Car l’amour a ses phases. Le fait de s’engager dans chacune de ces étapes rendra le lien un peu plus authentique chaque jour : unir ses efforts et ses attentions. Tout rend alors le quotidien plus significatif. C’est un engagement de chaque instant qui rend notre tissu relationnel de plus en plus concret, fort et résistant.

 

La notion d’intemporalité

Le « véritable » amour est aussi et avant tout un état émotionnel capable de durer dans le temps. Cela signifie, par exemple, que les partenaires se préoccupent l’un de l’autre en toutes circonstances. Ils cherchent également à améliorer le bien-être de l’autre, à alléger ses souffrances, à s’intéresser à ses problèmes, à être présent tant pour les petites que pour les grandes choses et ce, sur le long terme… Pour ces couples, le passé n’a pas d’importance et l’avenir ne suscite pas d’inquiétude. Effectivement, les personnes capables de construire un véritable amour ne se sentent pas prisonnières, ni de leurs erreurs, ni de leurs relations passées mais elles apprécient simplement le présent et s’investissent ensemble pour le futur. Leurs espérances, leurs efforts, leurs engagements sont leur objectif commun. Ces personnes convergent vers un même idéal et un même projet et dirigent leurs espoirs, leur engagement et leur volonté dans de multiples directions en même temps. Elles créent une entité dans laquelle elles se soutiennent mutuellement. Elles se sentent capables d’aller de l’avant là où elles le désirent, en toute sérénité, toujours épaulées par l’autre. En conclusion, il faut se donner les moyens de faire durer l’expérience, de défier ensemble les problèmes et aléas de la vie.

 

Amour et souffrance

La souffrance n’épargne pas toujours ceux qui s’aiment :  combien de tensions, d’incompréhensions, de disputes, d’effondrements, après des amours déçues ! Pourquoi l’amour, qui promet tant de bonheur, est-il aussi celui qui fait tant souffrir ? Serait-ce parce que l’être humain attend trop de l’amour ? Parce qu’il en attend le bonheur parfait, absolu, total ?  

Nous vous laissons méditer sur ces citations :

Il en va ainsi de l'amour. Il apporte des douleurs. Mais qu'importe que nous souffrions ou non ? Pourvu que l'on vive ardemment avec l'être aimé, que l'on sente le lien étroit et vivant qui nous unit à tout ce qui vit, pourvu que la tendresse ne s'éteigne pas !  Hermann Hesse

Qui commence à aimer, doit se préparer à souffrir.  Antoine Gombaud

La force de l'amour paraît dans la souffrance. Corneille

Nous ne sommes jamais aussi mal protégés contre la souffrance que lorsque nous aimons. Freud

Ne confonds point l’amour avec le délire de la possession, lequel apporte les pires souffrances. Car au contraire de l’opinion commune, l’amour ne fait point souffrir. Saint-Exupéry

 

Qu’évoque pour vous l’amour « véritable » ? Vos expériences nous intéressent !

 

Photo © Adobe – Auteur : Jogerken

 

 

 

 

Betty_Nelly, 03/17/2022