La sapiosexualité ou l’attrait pour l’intelligence

La sapiosexualité ou l’attrait pour l’intelligence

12 | 4065 Consultations

Le terme de sapiosexulalité, récemment inventé, est pourtant un concept très ancien. En effet, déjà en 380 avant J.C, Platon évoquait dans son œuvre Le Banquet, la relation entre l’amour et l’intellect. Si la plupart d’entre nous sommes d’abord attirés par le physique, les sapiosexuels, eux, sont attirés par l’intelligence. Quelles sont les caractéristiques de cette orientation sexuelle, est-ce une forme de rébellion face à l’apparence qui domine notre société ?  Quelles formes d’intelligence séduisent ?  Creusons un peu.

 

Caractéristiques

De nombreux éléments déterminent ce qui nous amène à être attiré par quelqu'un. L'élément culturel, le modèle éducatif, les propres expériences, autant de facteurs qui créent une sorte de carte mentale décisive pour déclencher une cascade chimique d'attraction et pour tomber amoureux. Si certaines personnes se concentrent particulièrement sur l'attractivité physique, l'argent ou la capacité à divertir que l'autre peut offrir, d’autres sont attirées essentiellement par l’intelligence : elles commencent généralement leurs préliminaires par des discussions intéressantes (politique, philosophie, etc.) et sont excitées par la « perspicacité » de l’autre. Le sapiosexuel se sent stimulé ou défié par la façon de penser de l'autre. Fondamentalement, il trouve l'intellect de son partenaire sexuel comme son trait le plus attrayant. Par ailleurs, le sapiosexuel est plus souvent attiré par les personnes plus âgées : l’expérience et la connaissance accumulées au fil des années rendent les seniors très attirants. Les sapiosexuels sont de l’avis que les débats, les conversations profondes restent, même si le sexe disparait. Serait-ce alors la garantie d’un « investissement à long terme » pour le couple ?

 

Attirés par l’intelligence cognitive et émotionnelle

Lorsque nous parlons d’intelligence, nous l’associons généralement à une capacité cognitive élevée, à l’accumulation de connaissances, à la faculté d’analyse, à la vivacité de l’esprit. Cependant, pour de nombreux chercheurs, la définition de l’intelligence va plus loin. Ainsi, l’auteur américain Daniel Goleman, a élargi le concept à de nombreux autres facteurs. En effet, si les personnes sapiosexuelles sont attirées par la connaissance académique ou la capacité à résoudre des problèmes complexes, elles sont tout aussi attirées par des individus matures émotionnellement, avec une grande capacité à interagir avec les autres, capables de montrer de l’empathie, de s’intégrer, bref les gens dotés d’une intelligence émotionnelle (QE) les séduisent également.

 

Fuir la superficialité qui domine notre société

Les sapiosexuels sont des individus profonds et sérieux, qui ont soif d’apprendre et consacrent une partie de leur temps à acquérir de nouvelles connaissances. Ils sont intensément séduits par des conversations profondes, des discussions qui les enrichissent émotionnellement. Pour eux, c’est l’érotisme du cerveau qui compte, la parole devient non seulement un instrument de communication, mais également de séduction. Ils se sentent beaucoup plus attirés par les connaissances de leur interlocuteur ou par l’intimité qui peut se créer dans une conversation, que par toute autre caractéristique. Des mots savants et érudits feraient-ils exploser leur libido ?  Ils prétextent souvent avoir été déçus par un partenaire attrayant, mais avec lequel ils ne pouvaient échanger intellectuellement. Un chanteur britannique, Mark Ronson, a fait son « coming out » dans l’émission Good Morning Britain, déclarant être attiré sexuellement par l’intelligence, peu importe si la(le) partenaire est un homme, une femme, un transsexuel, et peu importe l’orientation sexuelle de cette personne. Selon une étude menée en 2018 par des chercheurs australiens, 8% de la population mondiale serait sapiosexuelle. Enfin, être sapiosexuel n’exclut pas d’autres formes de sexualité, comme la bisexualité ou la pansexualité. Pour des experts britanniques du sujet, la sapiosexualité est non sexuée ; il s’agirait d’un moyen de se rapprocher de la réalité et de la pensée, en opposition à  l’apparence qui domine notre société.

 

Questions en suspens

Si cette orientation est censée se concentrer sur l’esprit plus que sur l’apparence physique, peu de personnes sont réellement intéressées par des partenaires qui ne répondent pas aux canons de beauté… Se déclarer sapiosexuel serait-il alors une manière de cacher un complexe d’infériorité ou une baisse de libido ?  Bien que la sapioséxualité touche à la fois les hommes et les femmes, il semblerait qu’elle soit plus présente chez la gent féminine. Pourquoi ? Selon la sexologue espagnole  Miren Larrazabal, la décision d'opter pour un homme intelligent ne découle pas d’une bonne conversation, mais « une femme présuppose qu'un homme intelligent disposera de plus de ressources économiques ou d'une meilleure carrière ». Ce serait alors une façon de dire que ce qui attire n’est pas l’intelligence en soi, mais le niveau de vie de la personne : sa capacité à mener une vie plus saine et matériellement viable ? Où se situe la romance là-dedans ?

En bref, la sapiosexualité est une pièce de plus dans le large éventail du répertoire de la sexualité, toujours aussi varié, mais tout cela est très subjectif.

Que vous inspire ce sujet ? Vous sentez-vous proche de cette orientation sexuelle ? Qu’est-ce qui vous attire avant tout chez l’autre ?

 

 

Photo © Fotolia – Auteur : Ася Лысогорская

 

Betty_Nelly, 04/16/2020