Voici ce que ce Joseph001 propose :
Chercher, ensemble, le meilleur moyen de remonter SANS CESSE notre pierre comme Sisyphe avec un bien-être intérieur qui ne flanchera plus jamais ? 
Ma pierre de Sisyphe , je lui ai donnée un surnom : Dédé
C'est quoi ???
meme question ?
Ouhlala, Joseph, quel programme nous proposes-tu là !
Pour me rafraîchir la mémoire, suis allée voir Camus ( sur le net bien sûr ) et ce qu'il en dit :
" Camus est intéressé par les pensées de Sisyphe lorsque celui-ci marche en bas de la montagne, pour recommencer de zéro son épuisante ascension.
Après que la pierre est tombée en bas de la montagne, Camus affirme :
« C'est pendant ce retour, cette pause, que Sisyphe m'intéresse.
Un visage qui peine si près des pierres est déjà pierre lui-même ! Je vois cet homme redescendre d'un pas lourd mais égal vers le tourment dont il ne connaîtra pas la fin ».
Le moment est vraiment tragique, quand le héros prend conscience de sa condition misérable.
Il n'a pas d'espoir mais « il n'est pas de destin qui ne se surmonte par le mépris ».
Reconnaissant la vérité, Sisyphe, tout comme l'homme absurde, ne cesse de pousser.
Camus affirme que lorsque Sisyphe reconnaît la futilité de sa tâche et la certitude de son sort,
il est libre de réaliser l'absurdité de sa situation et de parvenir à un état d'acceptation.
Camus conclut que « tout est bien », qu'« il faut imaginer Sisyphe heureux ».
« La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme.
Il faut imaginer Sisyphe heureux. »
Il soutient que le bonheur revient à vivre sa vie tout en étant conscient de son absurdité ."

Bon, tout cela demande à être digéré avant d'en extraire...Jean- Pierre Coffe dirait :
" c'est de la merde ! " Non, je ne dirai pas ça.
Déjà je pense que le concept de bonheur est une absurdité.
Je crois plus aux notions de joie et de bien-être comme tu le stipules. :wink:
Rien compris topine !!
...Bien vu chère Mayah...

J'ajoute,
... :? Pour ma part, je ne pense pas qu'un châtiment qui se renouvellerait sans cesse puisse rendre un homme heureux...
...ni le punir vraiment...
...cela n'entraîne que la haine, les désespoir, la déception...
...et ne satisfait personne...
La pierre de Sisyphe n'est pas un lâcher prise...car aucune possibilité d'échapper à cette éternelle punition...

................
Ptdr copain : Sisyphe en punition devait pousser un gros caillou jusqu'en haut de la montagne.
Arrivé en haut, la pierre retombait et il devait recommencer à le remonter,
il retombait, et rebelote, il recommençait et ce indéfiniment.
Voilà pour le mythe. Un mythe a pour vocation de nous donner un enseignement,
en principe en rapport avec notre condition humaine.
L'homme souffre de l'absurdité du monde, de la vie, de sa condition de vie dans ce monde.
C'est quand il accepte sa condition qu'il se libère de son angoisse et parvient au bonheur .
Tu vois un peu le truc ? :wink:
Après une nuit, j'arriverai peut-être à voir où Joseph veut nous emmener; et comment y aller. :lol:
Non, je ne me moque pas, je suis sérieuse. :)
un peut comme le tonneau des danaides ??
@ Chayonne : on a écrit en même temps :wink: .
Camus envisage dans son livre 3 alternatives : le suicide, la révolte, l'acceptation.
Aucune des 3 ne me satisfait et je pense comme toi :
la punition n'entraîne que haine et désespoir...je ne crois pas à la vertu de la punition. :wink:
Sisyphe, est, depuis devenue une pierre, personne n'en parle vraiment, mais la réalité , est que cette créature des temps anciens est devenu transgenre, et par la suite a rencontré Ponce-Pilate !
Donc , d’après certaines études sérieuses, de l'Antiquité ;Sisyphe , s'est transformé en pierre-ponce , sans trop savoir comment , ni pourquoi . Comme quoi ..... Ils ont eu , comme dans les belles histoires beaucoup d'enfants , dont nous nous servons encore de nos jours, les éponges récurrentes, appelées , peu de temps aprés la Révolution "la poudre a récurer"....., Mais ceci est un autre épisode de l'histoire, dont je me ferai le plaisir de vous conter , si vous le désirez , bien entendu . Bien a tous.
Ben .......
finalement c'est à se demander s'il ne vaut mieux pas .....
Être un ... "Hommeseul" plutôt qu'un ... "homme absurde" comme le dit Mayah !!!!
Par contre ... juste une petite remarque ...............
il s'agit d'un ............ Mythe !!!!!

et à cette époque de l'année ... pourquoi ne pas juste penser ............
au partage !!!

............ faire pousser ... et attendre en haut !!!!

OK .............. je ........... :arrow: :arrow: :arrow: :arrow: :roll:
@ hommeseul : :D . Voilà un angle de vue qu'il ne faut pas négliger : attendre en haut !
Toi, tu es au courant de la loi du moindre effort qui est une grande loi universelle. :wink:
Et 2e angle de vue : le partage du boulot ! :idea: . En voilà une idée qu'elle est plus que bonne.
Ce Sisyphe...déjà un individualiste : en avance sur son temps, le garçon.
On le voit où ça mène, l'individualisme ! A l'absurde, la peine et la punition !!! :roll:
@ Joseph : j'espère, ami suisse, que tu ne vas pas mal prendre nos divagations.
Tu dois savoir que les Français sont de drôles de zozios, des coqs paraît-il, capables de chanter
même quand ils ont les pieds dans le fumier ! C'est dire si rebelles comme ils sont, jamais
ils n'accepteront la punition de Sisyphe et à l'acceptation, préfèreront toujours la révolution. :lol:
Il y a eu 1789, 1968...il faudrait envisager la prochaine, on ne pas attendre encore 100 ans ! :shock:
Mayah tu oublies 1871 la Commune de Paris bon ça a mal fini mais quand même...
68 c'était surtout une révolution culturelle (la jeunesse, les femmes, les homos) l'An 01 de Gébé "On arrête tout et c'est pas triste!" tu te souviens? J'avais 22 ans pfff! :D