@ HS : :D . Moi aussi, le 2, et sous cette forme :
https://www.youtube.com/watch?v=kEZhCB8KdWw :wink:

@ Solène : c'est vrai. Je parlais du suicide par médicaments somnifères, autrement plus doux. :wink:
" Et on peut être motivé à le faire en pensant que l'après vie est meilleure " : bien d'accord avec toi.
J'ose poser un pied dans ce forum timidement !

Le suicide lent, vous en pensez quoi ???? Je me suis faite une petite moquette douce ce matin sous ma couette en me levant !

@Pascaldu92, j'ai bien ri !

Le mythe de Sisyphe a amené la discorde dans notre famille grâce à "L'église de scientologie" !

Alors tous les croyants du mythe de Sisyphe, vous me faites rire aussi !

Je suis Fainéante ! On doit voter ????
@ Carard : " Alors tous les croyants du mythe de Sisyphe, vous me faites rire aussi ! "
M'est avis que t'as rien compris au débat, normal remarque, si tu n'as fait que le survoler.
Nous ne sommes pas croyants de ce mythe, quelle drôle d'idée : nous tentons de discuter
sur ce qu'il apporte comme éléments de réflexion sur la condition humaine.
Athées et croyants confrontent leur vision, mais en dehors de toute religion, cela va de soi
( aucune n'a montré le bout de son nez dans nos échanges ).
Perso, suis croyante mais en dehors de toute église. :wink: .
Sisyphe scientologue ? Le pauvre, on grossit son caillou, il va bien finir par en mourir,
de tout ce poids trop lourd à trimbaler. Point positif : il sera enfin délivré. :lol:
:!: ...Chère Utopique...j'adhère à tes propos intelligents...
...Permets moi seulement de penser que toutes les religions sont productrices de violence...elles condamnent sans en avoir l"air...et permettent aux hommes de justifier leurs exactions...!

Pascal...un peu direct, non ?

HS et Sphinx...de l'humour dans le sérieux...ça fait du bien...parfois....!

Ma belle Mayah...je comprends ta démarche...mais suis de l'avis de Solene...
Les suicides étant la conséquence des dépressions, de désespoirs CACHÉS, de gens brisés, ils sont toujours violents...
...que de cheminements tristes pour décider la "fin" avant la fin...
...comme ces personnes en départ doivent être rongées, soit par des douleurs, des échecs, la solitude, les maladies, les non-acceptations...
...quels secrets désespérants derrière tous les suicides de nos jeunes...

...quelle violence psycho latente révélée quand un enfant de 13 ans décide de partir...quand des jeunes de moins de 20 ans ne croient plus à rien ni en personne...

...quelle violence faite à leur corps par leur esprit... :!:

...ce n'est pas qu'ils veulent mourir...
...c'est qu'ils ne veulent plus vivre...!
...

:(
@Mayah, Tu as lu le profil du lanceur du forum ????

Je dis ça, je dis rien comme disent certains des membres !
@ Chayonne: ah, comme dit la chanson : " je ne suis pas las(se) de (t') entendre " . :wink:
- " toutes les religions sont productrices de violence " : connaissant un peu Uto :
m'est avis qu'elle le pense aussi. Pour ma part, voilà pourquoi je ne suis adepte d'aucune.
- " comme ces personnes en départ doivent être rongées par...des échecs, la solitude... les
non-acceptations...quels secrets désespérants... "

Je veux vous parler du suicide de la tante de mon père, parce qu'il est " spécial ".
Pas aussi dramatique que celui d'un enfant ou d'un jeune adulte, j'en conviens.
Ce jour-là, elle s'est habillée, maquillée, est allée sur le pont duquel elle comptait se jeter.
Un passant lui demande l'heure, elle la lui donne avec un sourire plein de bienveillance,
( son visage respirait le bien-être et la sérénité, dira plus tard ce témoin, choqué de la dichotomie
entre son geste et son apparence si " heureuse de vivre " ).
Il poursuit son chemin, se retourne pour regarder à nouveau cette femme élégante et si courtoise,
et la voit se jeter du pont. Elle ne savait pas nager, les secours n'avaient aucune chance d'arriver
à temps pour la sauver. Pourquoi ce geste ? Une lettre laissée par elle l'explique :
elle avait décidé qu'elle avait assez vécu : échec familial non accepté =>
éloignement et indifférence de son fils unique + solitude et sentiment que plus rien de joyeux
ne pourrait lui arriver, alors, autant partir...
Elle a fait ce choix, tranquillement, et a sauté, tranquillement ...
Je sais qu'elle croyait qu'un après vie serait mieux.
@Mayah, oui certaine personnes pensent qu'elles n'ont plus rien à faire sur cette terre ne servent plus à rien ni à personne et donc préfère aller voir si dans une autre vie, c'est mieux .....mais elles partent avec l'esprit serein avec cette idée et je trouve que c'est une belle mort !
J'ai eu les confidences d'une amie qui a tenté plusieurs fois, je lui ai demandé qu'elle m'explique son ressenti du début à la fin, à l'époque où je me posais beaucoup de questions sur le suicide de mon mari, j'avais besoin de savoir où tout du moins savoir dans quel état d'esprit on est avant cet acte.
Elle m'a raconté qu'elle voulait aller rejoindre son père, parti à une cinquantaine d'années de maladie, elle adorait son père et voulait le rejoindre. ...pour elle c'était sa delivrance...!
Elle a tenté plusieurs fois les médicaments. ..mais elle a été sauvée à chaque fois.
Et en désespoir de cause, elle a décidé de se jeter à l'eau du haut d'un pont, dans le midi où elle habite. ...
Elle a gare sa voiture, est allée s'assoir dans l'herbe et regardant le ciel, parlait à son père qu'elle arrivait....
Elle me dit, j'étais enfin bien....et elle a sauté. ....
Ce qu'elle n'avait pas vu c'est qu'il y avait des travaux plus loin sous ce pont et un des ouvriers l'a sauvé et par contre a manqué d'y laisser sa vie....un père de plusieurs enfants, il est resté hospitalisé un bon moment et elle est allée le voir tous les jours, l'a comblé de cadeaux ainsi que ses enfants ....
Elle a eu tellement peur que cette homme meurt pour l'avoir sauvé. ...que ça l'a guérit. ....elle n'a plus jamais recommencé !
Ça fait 11 ans qu'elle m'a raconté son histoire et elle va bien et est très heureuse de vivre !
@ Solène :D . Merci pour ton témoignage. Pas facile il est vrai de parler d'un sujet-tabou.
Cela rejoint ce que dit Chayonne :
" ce n'est pas qu'ils veulent mourir......c'est qu'ils ne veulent plus vivre...! ".
Mais comment ne plus vivre sans mourir ? :roll:
Ce qui est beau dans l'histoire de ton amie, c'est que le souci pour l'autre était plus fort
que celui pour elle-même : cela renvoie à cette part d'humanité indestructible en nous
et qui nous permet d'avoir (encore) foi en l'humain quand nous serions tentés de la perdre. :wink:
Bon ... là je ne peux plus rire ou me moquer !!!
donc j’arrête ....

vais faire mon sac puisque c'est ça !!
après tout ... il est temps que je m'en occupe !
Je découvre ce thème grâce à Mayah et au vu des nombreux apports, je vois pas trop ce que je pourrais y ajouter ? Si, peut-être, quelques broutilles :
- sur le bonheur : Jules Renard, expert en phrases courtes, écrivait dans son journal: "Le bonheur, c'est de le chercher". Il ne dit pas que le bonheur existe, ni même qu'il faut l'atteindre, mais que sa simple recherche peut suffire... à notre bonheur. Bref, un chercheur d'or qui découvrirait que son véritable trésor est dans sa propre quête....
- sur la mort : ce cher Montaigne, sage parmi les sages, nous confiait qu'il n'avait pas peur de la mort, mais du "mourir" ! Et dans une émission littéraire, Gilbert Cesbron avouait qu'il avait surtout peur d'avoir peur... de la mort. En décédant quelques mois après, on peut supposer que son interrogation était déjà en marche. La souffrance (physique et/ou moral) reste la seule préoccupation majeure, car après ?
- sur l'absurde : en publiant presque simultanément l’Étranger et le Mythe de Sisyphe, Camus a inauguré la philosophie de l'absurde avec comme question centrale : est-ce que la vie vaut le coup d'être vécue ? Doit-elle déboucher sur le suicide ? Camus l'humaniste a choisit la révolte. Mais l'absurde le suivra jusqu'au bout de sa vie : vivant à Lourmarin, au pied du Lubéron, il doit se rendre en train à paris chez son éditeur. Mais un ami de Gallimard vient le prendre en voiture. Celle-ci quitte la route dans l'Yonne et Camus est tué sur le coup. On trouvera dans ses affaire un manuscrit " Le dernier homme..." et, dans sa poche : son billet de train !
@ Jean_Luc : merci de venir rejoindre la bande de déjantés que nous sommes ! :lol:
Tu t'es tapé la lecture des 13 pages ? Chapeau : tu as porté le caillou sans te décourager :wink: .
- Sur le bonheur, je me permets de mettre ici la citation que j'ai mise sur mon profil :
" J'ai appris que tout le monde veut vivre au sommet de la montagne sans savoir que
le vrai bonheur est dans la manière de l'escalader ". Gabriel Garcia Marquez .
Jules renard donc le dit aussi. Donc, si plusieurs disent la même chose, on peut alors
peut-être en faire une vérité...
- Sur la mort : " De l'extérieur, il ne faut attendre aucun apaisement. Il n'y a point de repos dans
les cimetières et pas davantage en Dieu. Mais il existe une autre paix que l'on ne trouve
qu'en soi-même : se laisser aller, ne pas se défendre, accepter la mort, assumer l'existence ".
Tiens...du Sisyphe en visite dans sa pensée ?
Hermann Hesse ( dans une phase dépressive de son trouble bipolaire, il exprima dans une lettre
du 20 mars 1892 des pensées suicidaires : « Je voudrais partir comme le coucher de soleil ».
Il a fait une tentative de suicide à l'âge de 15 ans ).
- Sur l'absurde : les circonstances du décès de Camus posent une autre question :
hasard ou destin ? Existe t-il une bonne ou une mauvaise étoile pour chacun d'entre nous ? :roll: .
Pff, je préfère me réfugier auprès de La Bruyère, il a tout compris :lol: .
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Sauf erreur, ils avaient des dispositions dans la famille..pour devoir rouler le caillou -une image bien sûr ce n'est pas qu'un caillou lol-

mais là il est calé!!! et comment.........!!!!!!!

- Voir ici ATLAS - LE TITAN le Beau Père!!!!!!! de SISYPHE -

Photo Juin 17 de la statue en Bronze au plateau des Poètes Béziers, de retour d'un long voyage, après réfection..


(si je me trompe dans cette partie mythologique merci de le signaler)

Belle soirée à vous!
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
@ Pema : waouh ! Merci pour ta contribution. Avons-nous été si bons élèves
que tu nous gratifies d'une si belle image ? :D
Chacun porte donc son fardeau, à défaut de sa croix...ahaha :
vous ne vous en tirerez pas comme ça, mes amis athées. :wink: :lol:
Je confirme .... c'est bien ma tasse ... à thé !!! :roll: :shock:
OK je ...... :arrow: :arrow: :arrow:
Vous avez tous bien bossé...lol sur le sujet....à la sueur de votre front..il fallait faire face..

je vous invite amicalement pour un 'thé au harem d'Archimède'..oui bon :?

je n'ai rien inven -thé mais..il se fait tard!!!!!

(je serai surement pardonnée,- faisant appel au très haut - et sa grande 'Clémence'!!!)

Bonsoir les gens de bonne compagnie!

Pem.
cron