celui qu'évoque Jean Pliya dans son livre, que l'on trouve sur le net, "Soyez toujours joyeux... c'est possible !" Êtes-vous d'accord d'en parler ? 
Je n'ai pas lu ce livre, mais me permets de penser que l'on ne peut se forcer à être joyeux (pensée dite positive) : ce serait , à mes yeux, contrarier sa nature profonde, ne pas vivre en phase avec ce que l'on ressent vraiment, il faut que ce que l'on montre corresponde à ce que l'on est vraiment : sinon, ce décalage envoie de fausses informations aux autres, nous attirerions à nous des personnes pas en phase avec la réelle personne que nous sommes.
Ce serait aussi laisser le cerveau prendre le contrôle en étouffant nos émotions réelles : on ne peut commander ses émotions et décréter que l'on est joyeux.Ce serait se mentir à soi-même.
Disons que c'est une "gymnastique" de l'esprit qui, si l'on se concentre, permet de positiver et voir la vie en rose. Quand tout va bien dans sa vie c'est faisable, et à force on a l'impression d'être plus "zen", plus détendu, prêt à affronter les épreuves...
Mais dès que l'une d'elle arrive, santé par exemple, le naturel revient très vite et là il devient difficile de voir la vie en rose !!!
Il y a beaucoup de livres sur ce sujet, peu sont réellement valables et peuvent apporter une aide concrète.
Je crois que c'est surtout une question d'individu, de personnalité, il y a les éternels optimistes et les autres.
Il semble qu'on puisse devenir optimiste en se forçant à positiver, le cerveau capte les bonnes pensées et les autres ont tendance à disparaître mais je pense qu'il faut commencer jeune pour arriver a un réel résultat car il faut un long entraînement :)
Seulame et Mimosa13 vos réponses sont correctes. Jean Pliya y ajoute un élément surnaturel qui se greffe à notre mental. Si on le laisse de côté, comme vous, ça marche bien dans les chaumières.  Moi je dis non. Après 88 ans de galère avec, comme vous dites, des centaines de solutions de réussites certaines, à lire et à écouter... Toutes m'ont ramenées à la case départ. Gérard Depardieu aussi après avoir consulté plus de 28 psys ; il goûte aujourd'hui l'infini de la Sibérie. Moi, j'ai choisi finalement  I'Infini en moi. depuis ma conception. C'est pourquoi, depuis un an, j'essaie  quand j'y pense, de me dire : le cancer peut te tomber dessus, ton coeur peut à nouveau te jouer des tours. Mais si tu penses à parler à Dieu en toi, comme un malade prêt pour l'asile d'aliénés, alors la joie s'installe dans ta petite tête et tu laisses tomber Freud et compagnie. et tu prends Dieu C'est une folie douce que j'aime beaucoup et qui me permet - en tant que cinglé pour les athées  - de vous souhaiter un Joyeux Noël et une Bonne année  2018 ! Et à eux aussi !Michel de Suisse
En conclusion j'ajoute simplement que Jean Pliya, ancien ministre du Bénin est mort à 84 ans, avec plus d'un million de livres vendus ; il a aidé beaucoup de pauvres comme moi, non en quête de néant, mais en quête d'une force intérieure qui fait du bien
Bon et bien, on va tenter d'apprendre à être joyeux. ça peut servir un matin de noël, car après tout le cadeau demandé je l'ai pas eu, il m'aurait rendue joyeuse ; je peux pas me serrer dans mes bras, m'embrasser moi-même, il faut l'enfant, le parent, l'aimé pour ça. Je vois le jour naissant avec un mal de tête gros comme une montagne ; il se hisse lui aussi entre une chaîne de montagnes nuageuses et un mer grise... Et bien les éléments cette nuit ont dû trinquer pas mal... Ah quand même un petit rayon de soleil, imaginons Phoebus-Apollon sous mes yeux et déjà me voici un peu requinquée. Joseph, Marie/Amélie te souhaite un joyeux noël.
Joseph001 a écrit : En conclusion j'ajoute simplement que Jean Pliya, ancien ministre du Bénin est mort à 84 ans, avec plus d'un million de livres vendus ; il a aidé beaucoup de pauvres comme moi, non en quête de néant, mais en quête d'une force intérieure qui fait du bien


Mais bien entendu...je ne parlais que des émotions qu'il convient de laisser venir au lieu de les refouler. Refoulement ennemi...qui provoque bien du mal-être...

Quant à la joie du "branché", sa force intérieure (pour faire court) je suis tout à fait en phase avec ça! Cela est différent. Il s'agir d'un état -d'âme- permanent, celui qui permet l'accomplissement : être branché sur le bien, le bon, la lumière, être conscient et capable d'inventer sa vie, de suivre et construire son destin en accord avec ce qu'au fond de nous, nous sommes, accepter et lâcher prise, n'est-ce pas ça le bonheur d'être?
Amélie97 et Seulame MERCI ! Nous avons tous nos petits et gros problèmes et une personnalité bien enracinée qui nous sont propres. C’est, aujourd’hui, mon 89ème Noël. En guise de réponse à vos deux interventions, je vous livre « un truc » qui marche à tous les coups. Au lieu de nager dans mes pensées, je parle à Dieu comme à un ami, et même si le sommeil ne vient pas ou si l’on me fait des misères, je continue à Lui parler. Le truc alors opère : je me sens ancré dans un bien-être intérieur que je n’ai pas commandé et je me fous du reste ; ça marche à tous les coups : je m’endors ou je laisse les choses se faire et elles se font bien. Joyeux Noël à vous deux ! Michel 
Merci beaucoup, de votre sagesse,Joseph! (le doux prénom de mon père)...
Moi aussi, je fais comme ça! Je mets ma musique de relaxation, souvent...et je pars pour ma seconde vie, quand l'âme explore d'autres contrées ...
Joyeuses fêtes à vous, dans la lumière .
A vous lire, les amis, la joie, c'est donc jouir de Soi et en soi, en déterminant ce qu'est
" l'Essence-Ciel " pour chacun.
Je ne m'aventurerai pas ( plus ) sur le seul terrain de Dieu et de la foi, sachant combien
cette notion est personnelle et intime.
A chacun de définir Soi et son essentiel . :wink:
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Mayah, moi, je m'y aventure ; C'EST UN TERRAIN SÛR ET ACCUEILLANT. C'est Noël aujourd'hui qui sourit à TOUS les êtres humains. Personne ne peut l'effacer du calendrier ! Joyeux Noël et amitiés ! Michel
@ Joseph : " C'EST UN TERRAIN SÛR ET ACCUEILLANT "...
Tellement sûr et accueillant qu'il en énerve beaucoup et en fera fuir de la discussion tout autant.
" C'est Noël aujourd'hui qui sourit à TOUS les êtres humains ": à TOUS ? :roll: . No comment.
La meilleure définition de la joie, à mon sens, est celle-ci :
« Le mot le plus adéquat pour désigner l'expérience du bonheur est le mot « joie ».
Est heureux l'homme qui vit la joie au cœur, qui savoure pleinement le goût de la vie.
La joie est l'atome du bonheur. Le triomphe de la vie. La source de l'amour.
La joie n'est autre que le sentiment qui s'épanouit lorsque nous vivons en accord
avec notre nature, avec la nature entière en nous et hors de nous.
Elle est le lien qui nous libère en nous reliant à tous. » (Bruno Giuliani, L'amour de la sagesse).
J'aime cette allusion à la Nature, car libre à chacun de mettre dans ce terme ce qu'il veut . :D
Chère Mayah12, Je me rends compte que tu as raison et que je suis à côté de la plaque. Pour une seconde fois, comme l'escargot ,je rentre sous ma coque et je quite les lieux. Michel 
Ah non @ Joseph. ....ne te sauves pas..... faut assumer.... :D
Oui Solene14 j'assume si tu dis aux autres ce qui te plaît dans mon idée "de se parler à soi-même au lieu de régater, jour et nuit, dans des pensées obsédantes". Je te suis volontiers. Michel