aviateur21 a écrit : Lorsque Nietzsche dit que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort , il parle du physique .
De son physique à lui .
C'est de la souffrance qu'il parle ! De la souffrance physique qu'il a subie, sous toutes ses formes, de l'insomnie à la diarrhée, de la diphtérie à la dysenterie, en passant par les hémorroïdes, la constipation et même les flatulences qui lui empoisonnent les narines.
La souffrance morale est toute autre .


un livre de Irvin Yalon " et nietzsche a pleuré" pour compléter votre explication !
Merveilleux livre tout autant que Mensonges sur le divan , ravie de voir citer ici
Irvin D.Yalom , à consommer sans modération :D