belle histoire tres emouvante et attanche, et bannissons les malveillants jaloux qui comprennent pas
Bonjour à tous,

A ceux qui disent : "Oui, heu, dans le virtuel, tout est beau, tout est joli, mais après, c'est la cata !!!"

moi, je vous dirai que beaucoup des couples qui se sont séparés, se sont rencontrés sans le virtuel.

Et, je dirai même qu'avant le virtuel, les séparations existaient déjà, les profiteurs et profiteuses il y en avaient déjà.

C'est pas parce que vous rencontrez une femme en soirée, ou autre, qu'elle est mieux que si vous l'auriez rencontrée en virtuel !!

Il me semble que nous avons connu nos premiers amours sans le virtuel, et que 99.99% d'entre nous sommes divorcés ou séparés.

Le virtuel n'est pas ce qu'il y a de mieux, c'est clair, c'est juste une autre façon, c'est tout.

Bonne journée.
en premier il est permis de rever et et apres il est permis de concretiser
francoisnicolas a écrit : en premier il est permis de rever et et apres il est permis de concretiser


Elle existe la tendresse virtuelle... belle et bien réelle, confortable et rassurante puisqu'elle n'engage à rien. Elle existe lorsque les échanges ont été intenses, sincères et complices.
Mais attention @ françoisnicolas" à ne pas rêver si longtemps qu'il devient difficile d'accepter de concrétiser. Je pense que la difficulté est là pour certains(es) et c'est pourquoi je m'en méfie. Perso, elle m'englue. Une patate chaude...
Alors concrètement on fait quoi ? On évite le piège du virtuel éternel. On sait tous que c'est lorsqu'on a pas impérativement besoin d'un job qu'on réalise le meilleur entretien d'embauche... Oui, je sais, vous me direz que... mais je vous répondrai que ce n'est que la moitié de moi qui écrit. ^^
oui certes il faut s'engluer, mais il faut concretiser par une rencontre! apres la tout de fera naturellement de quelle manière que ce soit !!
En fait, il faut peut être faire la. différence entre une tendresse virtuelle étape dans la relation comme l'a décrit Nando et une tendresse "amour platonique" qui restera dans l'abstrait .
Quant aux "risques", je ne pense pas qu'il soient différents selon les modes de rencontre.
La proportion d'egoistes (ou de sales cons) doit être la même partout, les membres du club viennent ici en admettant leurs echecs ou leur douleurs, ce qui est plutot un signe de qualité
Heuuuuuuuuuuuuuu .................
j'aurais bien une réponse ....
GRRRRRRRRRRRRRR !!!
no comments !!
Ce n'est pas pour prendre le contre pied de ce qui vient d'être écrit, mais, parfois, cela peut fonctionner dans l'autre sens, si les partenaires sont assez adultes, et responsables.

Je veux dire, on commence par une rencontre virtuelle (ici).

On papote, et on décide de se voir, dans le réel.

Ça se passe bien, et ça débouche sur une jolie histoire.

Puis, pour plein de raisons, l'aventure prend fin.

Mais, via le virtuel, on continue de se fréquenter un peu, de se parler de nos vies du moment, tout cela avec complicité, et tendresse ... Uniquement virtuelle.

Très agréable.
La tendresse virtuelle comme le décrit Nando avec correspondance, téléphone et skype ok. Mais quand c'est juste de la correspondance et le téléphone, que vous n'avez vu que photos de la personne et bien le jour de la rencontre on peut avoir une drôle de surprise. Et puis moi je me méfie aussi car beaucoup de brouteurs commencent comme cela, pas ici hein j'ai pas dit ça mdr....
Ben moi la tendresse je la fais avec mon oreiller car aucun monsieur à l'horizon, et non Lyne49, je fais peur. :lol:
NandoDs a écrit : Oui, la tendresse virtuelle existe.
Les mêmes symptômes que dans la vie, le physique en moins.

D'abord tu tchates, tu commences a aimer le dialogue avec l'autre personne, au fils des jours, un sourire se dessine sur ton visage quand tu la voie connectée. Puis, tu passes sur Skype, et la, tu met une image un peu plus réelle à cette personne. Elle a une voix, un sourire, un accent, elle est coiffée différemment. Et la, les "Bonjour", "Au revoir" ont une autre intonation.

Et rapidement, les "Coucou" remplacent les "Bonjour", les "Bisou" remplacent les "Au revoir".

Avec le temps, tu t’aperçois que tu pense de plus en plus a elle...

Et la, faut trouver une solution...................................

-----------------------------------------------------------

J'ai vécu tout cela, testé les relations virtuelles qui passent au réel, j'ai aimé ou du moins cru aimer en virtuel.............
On y croit, on vibre un peu mais, la réalité est tout autre.
Je crois que l'on vit par l'imaginaire la relation que l'on s'invente...
Je pense que le virtuel tue le réel.

J'ai connu un homme qui s'est enlisé dans le virtuel en pensant aimer une femme, il vivait la relation à laquelle il voulait croire...le résultat, un échec, une tromperie et le pire il avait perdu la capacité à regarder la réalité en face.... Quand j'ai connu cet homme j'ai constaté qu'il avait peur du réel car il n'avait plus de prise.....

Peut on parler de tendresse virtuelle???? je me pose la question, ne serait ce pas plutôt notre solitude ou notre manque affectif qui font que l'on se glisse dans cette pseudo tendresse????
Souvent, le fait de communiquer en virtuel donne l'illusion que l'on existe un peu pour quelqu'un...

Pour ma part, j'ai toujours gardé à l'esprit que nous ne sommes que des contacts et que pour faire le point il n'y a rien de mieux que la rencontre....

Bonne journée à tous et toutes
@ LuneBlanche
J'ai connu un homme qui s'est enlisé dans le virtuel en pensant aimer une femme

le soucis c'est qu'en cas de rupture, quand on se retrouve dans ce foutu puits au bord lisse, sans aucune prise pour remonté à un semblant de vie, tout est bon comme espoir pour revoir le soleil un jour

un copain avec qui je jouais sur MMORPG, a subit un gros traumatisme émotionnel dû à la séparation avec sa femme
il a trouvé le moyen de tomber amoureux de l'avatar féminin d'un autre joueur, qui IRL, était masculin
bon, le fait de tomber amoureux d'un avatar suffisait à diagnostiquer un grave trouble ...
pourtant, je vous garanti que ce gars là n'était pas du tout dingue ... avant ça
on a réussi à le persuader d'aller consulter, mais il a eu un mal de chien a s'en sortir

maintenant, il va mieux, il file le parfait amour avec un tamagoshi ... :)
mais sérieusement, quand il a fallu lui parler, on rigolait moins

pour dire que la technologie qui permet le virtuel est plus à voir comme un "amplificateur"
ça amplifie le fait qu'on puisse trouver plus de personnes à rencontrer
ça amplifie le risque de se tromper
ça amplifie le risque de se faire avoir
et quand on est au bord du gouffre, ça amplifie le risque d'y tomber
C'est parce-que l'on a tous plus de 50 ans ici ,
et que certains ont 10 ans voit 20 ans de retard ,
que le débat "virtuel réel" occupe autant .

Les jeunes nés avec savent très bien que ce n'est ni mieux ni moins bien ,
que l'on peu juste faire sur l'un , ce que l'on ne peut pas faire sur l'autre et inversement .

Et ce Forum (Club) , sans chatS , ni voix ni visage , ou tout ne s’exprime qu'a l'écrit
est tellement désincarné , qu'il ne fait qu'augmenter la "mystification"
en excitant les espoirs et en nourrissant les peurs .
Jazzie91 a écrit : On sait tous que c'est lorsqu'on a pas impérativement besoin d'un job qu'on réalise le meilleur entretien d'embauche

:lol: les DRH sont quand même beaucoup moins rigides aujourd'hui, il n'y a plus cette mentalité militaire d'autrefois où il était vivement conseiller de ne pas se pointer à l'entretien avec les cheveux longs...j'ai connu :oops:
Ulrich75 a écrit : C'est parce-que l'on a tous plus de 50 ans ici ,
et que certains ont 10 ans voit 20 ans de retard ,
que le débat "virtuel réel" occupe autant .

Les jeunes nés avec savent très bien que ce n'est ni mieux ni moins bien ,
que l'on peu juste faire sur l'un , ce que l'on ne peut pas faire sur l'autre et inversement .

Et ce Forum (Club) , sans chatS , ni voix ni visage , ou tout ne s’exprime qu'a l'écrit
est tellement désincarné , qu'il ne fait qu'augmenter la "mystification"
en excitant les espoirs et en nourrissant les peurs .


Bonjour Ulrich, Je n'ai pas été vérifier si tu avais atteint les 50 ans ; tout ce que je sais , c'est que tu appartiens à la génération de ma fille, virtuose (moins que sa fille bien sûr) , de toute la machinerie virtuelle, dans laquelle j'ai donc 20 ans de retard pour le moins.
Oui, c'est vrai que le virtuel tel que le conçoivent la plupart de nos ami(e) du club permet beaucoup plus que le rapport direct, voire épistolaire. Preuve en est le déversoir d'insultes suivies des semaines et des semaines dans un forum, ce qui n'est pas un progrès à mon sens, puisqu'il vivifie le pire de l'être humain.
Un forum sans chat, ni voix, ni visage, où tout ne s'exprime qu'à l'écrit, n'est absolument pas désincarné. Je m'exprime sur d'autres sites sans chat, sans voix, sans photo, j'y suis "moi", authentiquement "moi" et je communique avec d'autres "moi" tout aussi authentiques. Cela vient seulement du fait que notre éducation nous a placés dans l'obligation de fermer notre gueule, de lire autant que nous voulions pourvu qu'on travaille tout autant, d'écrire aussi aux autres ou à nous-mêmes, mais en considérant notre écriture comme ce qui "s'écrit" de nous, comme ce qui "s'écrit" en nous, comme ce qui "s'écrit" entre deux ou plusieurs correspondants qui respectent et aiment leur pouvoir d'expression autant qu'eux-mêmes. Il n'était pas question de transmettre entre personnes désincarnées,, mais bien à des êtres qui pouvaient souffrir dans leur chair de ce que nous pourrions épancher, oser, critiquer. Il n'était pas question à l'époque où la photo était rare et coûtait cher, de tromper nos amis de plume par un auto-portrait flatteur. La rencontre, si elle avait lieu, n'était point l'occasion d'un désappointement, comme c'est le cas maintenant de constater que la personne avait diffusé des photos anciennes, qu'elle avait triché sur son âge, sur ses compétences, etc... La rencontre, si elle était d'ordre affectif ou intellectuel, n'avait aucun apriori physique. Si elle était d'ordre amoureux, là, évidemment, il devait y avoir des cas où ça ne pouvait plus marcher (mais je crois que c'était rare... pense aux nombreux mariages par correspondance (3 dans ma famille) qui ont tenu tout une vie).
J'ai déjà dit plusieurs fois sur ce site que je n'aimais pas l'usage, la manipulation, la croyance dans le virtuel tel que l'affichent la plupart. Je pense réellement au moment où je te réponds que tu existes en chair et en os, que je pourrais te rencontrer, et que dans cette optique, mon rapport avec toi n'a rien de virtuel, je suis dans le potentiel et je vais vers le réel (c'est la formule initiale annonçant mon profil). Cette gêne que j'éprouvais à rencontrer sans cesse ce drapeau du "virtuel" au club, a fait que durant mon voyage en Europe, j'ai voulu me rendre compte si j'avais affaire à des marionnettes ou à des êtres comme moi. J'ai donc proposé à 15 ami(e)s du club de les rencontrer. J'en ai rencontré 9. Sur ces 9 personnes, 6 correspondent exactement à l'idée que je m'étais construite d'elles. Sur les 5 que je n'ai pas rencontrées, je considère que 3 me rangeaient dans le virtuel ou s'y abritaient, de par leurs excuses embrouillées ou absence sans excuse au R/V (d'ailleurs 2 ont quitté le club par la suite, et le dernier, faux-poète, ne fait plus de poésies et même n'apparaît plus ...);
J'en viens à ta conclusion : j'aime l'espoir ("l'espoir fait vivre") et je compte sur des gens qui lui accordent la même conception vivifiante et constructive. J'ai horreur de la mystification. Ce n'est pas le virtuel qui a inventé la mystification écrite (que serait notre littérature ?), mais le virtuel, tel que le conçoivent trop de personnes qui y ont accès maintenant avec le net, effectivement met cette mystification à la portée de tous.
Tiens ! je n'ai lu que la dernière page de ce forum donc la réponse d'Amelie et je suis d'accord avec ce qu'elle dit ...ça sert à rien que je le dise mais mon dernier message me démangeait ... :?


sinon @David540000 j'ai bien aimé ça "maintenant, il va mieux, il file le parfait amour avec un tamagoshi"


Quand j'aurai envie je lirai le reste de ce topic là j'ai pas envie :(

à bientôt n'importe où ...ici ou là ....
cron