Ce sont deux arbres qui perdent leurs feuilles, des nuages et moi
Une petite chatte abandonnée toute seule dans la nature.
La boule de feu éclate et le ciel bleu est merveilleux.
Sandrine Lesieur, 8 1/2 ans, Trois-Rivières

R0003LesieurSand.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
hello Solene,

Il vient d'où ce dessin ? Les enfants sont merveilleux ils ont la capacité du langage que tout le monde comprend . Pourquoi faut il qu'au cours du temps nous le perdions ? Plus on devient intelligent plus on s'éloigne de ce langage et de sa pureté . J'aime bien ce dessin ... :)
J'en ai trouvé plusieurs et comme toi, j'ai aimé leurs mots et leurs dessins, je vais les publier pour retrouver notre âme d'enfant :D
Il y a une fille qui ramasse des feuilles.
Et une araignée en sac et des feuilles à l'intérieur.
Il y a aussi un arbre joli, un soleil brillant comme un diamant jaune et un beau ciel luisant.
Stéphanie Lampron, 8 ans, Trois-Rivières

R0003LampronSte.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Je suis sur mon dessin et je ramasse des feuilles.
Le soleil tout brillant me réchauffe.
Le gazon est encore vert mais il va bientôt venir jaune.

Samuel Charette, 8 ans, Trois-Rivières

R0003CharetteSam.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Je racle les feuilles
Et je joue avec les feuilles
Et j'aime beaucoup me laisser porter par le vent...
Et le vent sent bon.
L'arbre derrière moi est joli.
Il a des jolies feuilles pleines de couleurs.
Les feuilles sont vertes, rouges et jaunes.
et elles sont magnifiques.

Robert Russell, 8 ans, Trois-Rivières

R0003RusselRobert.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Ce dessin représente l'automne avec ses jolies couleurs.
Les arbres ont revêtu leurs manteaux multicolores.
À l'automne les feuilles revolent partout
Cette peinture est ma plus belle de toute mon enfance

Catherine Bouchard, 8 ans, Trois-Rivières

R0003BouchardCat.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
044A5820-08DB-4283-8081-E658C55BE233.jpeg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Avec ces magnifiques couleurs. ...

FB_IMG_1541969510518.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
205BE7C3-7D93-4460-A1DA-32074602C43C.jpeg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
B960168C-9256-41F7-A4D8-D1DD8E73F9CB.jpeg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Belle idée que celle des 4 saisons d 'Arcimboldo 1573 'j'ai toujours bien aimé ce peintre..

trouvé sur le net le texte qui accompagne ces tableaux, dont l'automne..

L’automne regarde la splendeur de l’Eté. C’est le temps des vendanges et sa chevelure est faite de grappes de raisins, de feuilles de vigne et d’une citrouille. Son oeil est une prunelle (!) surmontée d’un épi de blé, son nez une poire, sa bouche une châtaigne éclose, l’oreille est un champignon orné d’une figue trop mûre. Le vêtement est un barrique disjointe tenue par un lien comme Maximilien tient ensemble son empire aux peuples divers. Les deux olives vertes sont un symbole de paix.

L’Automne est un homme mûr peint sous les traits de Bacchus, dieu du vin. Comme tous les buveurs il a le vin joyeux et parfois le vin mauvais. Il pousse l’homme à donner le meilleur de lui-même ou le pire. Suivi d’une cohorte de ménades et de satyres, il parcourt la campagne et aide l’homme à oublier ses misères, comme l’empereur qui parcourt ses terres, dirigeant et soutenant son peuple, accompagné de sa cour. Avec l’Automne, le cycle des saisons est terminé et il recommence avec l’Hiver.

Beau Vendredi
pem
Merci Pema, j apprécie aussi ...
un de mes préférés


La pomme

Bel automne
À moi tes pommes,
Qui sont rougeaudes comme joues de jeune vierge !
J'y veux mordre à pleines dents ;
J'y veux boire à pleines lèvres :
Bel automne,
À moi tes pommes
Pour le pressoir qui les attend !
J'en veux faire éclater la fine chair
Entre les mâchoires de fer ;
J'en veux tirer la liqueur blonde ;
À grand effort de vis et de levier,
J'en veux faire jaillir une source de songe !
Pour défier
L'ennui de l'hiver et des mois sombres,
Rien ne vaut une cave pleine et froment au grenier.

Bel automne
À moi tes pommes !
Aux glèbes fraîches,
Mon blé germe :
Qu'importe le passé ? J'ai semé l'avenir.
Les feuilles sèches,
Au gré du vent peuvent courir
Dans la brume des soirs ternes ;

Si j'ai du cidre
En mon cellier,
Il m'est permis d'oublier
L'angoisse même de vivre,
L'angoisse de marcher ployé,
Et d'être si peu, si peu libre !

Philéas Lebesgue ("Les Servitudes" - 1913)
0E6FF9E2-6366-42A1-B6FB-0CF6E8266974.jpeg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
cron