@ enfinmoi : navrée ! Je sens dans ta dernière réplique une pointe de vexation

Nous ne sommes pas à l école et je ne suis pas institutrice rassure toi
Cependant, un règlement a été mis en place depuis le début....règlement que nous prenons soin de rappeler des l ouverture de nouveaux textes ....

Pour ma part. Je m y conforme depuis le début et s il m est arrivé de rectifier une erreur ...je l ai fait sans en prendre ombrage ...

Voilà ! Je tenais à te soumettre ces quelques précisions ...


@ bemole : je vais passer pour un tortionnaire et cela m ennuie ...mais il te faut reprendre et laisser ce fameux verbe a l infinitif !!!!
Exemple «  il a eu de la chance de ne pas dérailler ...(er)

Merci à toutes les deux pour votre compréhension ....mais comprenez bien qu il faut quelques règles sinon ça part dans tous les sens ...

Bon aprèm et sans rancune s il vous plait
Cela fait presque 3 ans que je participe toutes les semaines aux MV.
Avant, mais ça c'était avant, il était bien compris et personne ne s'en offusquait, que le meneur de jeu servait non seulement à animer mais aussi à veiller à ce que le règlement soit respecté, et donc, les mots correctement utilisés.
Bien compris donc que si on participe, c'est que l'on accepte le règlement, que l'on accepte de corriger de bonne grâce les erreurs qu'on a pu faire, et que l'on accepte de mener la semaine suivante si on gagne, ce qui signifie que l'on ne met pas un texte en disant " hors concours ".
Désolée de devoir mettre les points sur les I, mais je pense que pour la bonne marche des MV dans l'esprit où ce loisir a été créé, certains rappels sont nécessaires.
Il a aussi été dit, les nouveaux ne le savent sans doute pas, que les autres( 2e voire 3e ) sur le podium peuvent et même doivent aider le 1er à mener s'il a quelque empêchement. ( vive la solidarité ).
Ce ne sont pas les meilleurs élèves élèves ( en grammaire, orthographe ou style littéraire ) qui systématiquement gagnent.
Ce sont l'émotion, le comique de situation ou l'originalité qui payent. :wink:
Sur ce, que d'autres textes viennent enrichir la moisson de cette semaine.
Nous avons grand plaisir à lire. :D ( 3/3 ).
Coucou :D

Il y a un règlement gentil et il faut le suivre les belles plumes sinon c'est la débandade ! Vous verrez quand vous devrez animer les M.V. pas facile alors quand quelles brebis s'égarent, nous les remettons dans le bon chemin gentiment.

Bonne journée à toutes et à tous :D
ardcar a écrit : Coucou :D

Il y a un règlement gentil et il faut le suivre les belles plumes sinon c'est la débandade ! Vous verrez quand vous devrez animer les M.V. pas facile alors quand quelles brebis s'égarent, nous les remettons dans le bon chemin gentiment.

Bonne journée à toutes et à tous :D


Merci de ton intervention ! C'est pas toujours facile de jouer les "redresseurs"............et de trouver les mots qui ne froissent pas !
Re bonjour les Amis; je pensais avoir plus de temps ... mais, comme aux Chemins de Fer, l'horloge me rappelle à l'ordre ... il faut que j'y aille! :(
Un super MERCI à Biloum et à tous ceux qui maintiendront d'une main ferme sous un gant de velours ces 208émes M.V.! :wink: :lol:
A demain en fin de journée, MERCI A TOUS! :D
Coucou ! Voici ma participation....................

rail.jpg


Un SIFFLEMENT strident vient d’annoncer le départ du train : lentement, il s’éloigne du QUAI……., La tête contre la vitre, je sommeille encore. Le jour s’éveille doucement…Le paysage défile devant mes yeux à moitié clos….étirement des paysages, défilé de couleurs et de formes……déformation des perspectives……
La cadence, lente et puissante de ce train m’invite à la rêverie et réveille alors des souvenirs de ma JEUNESSE. le TRAJET pend tout à coup des allures d’un ITINERAIRE dans le temps…………..

« Allez ! allez ! Dépêchez vous ! Ce n’est pas le moment de traîner!!!"
La voix de mon père résonne encore dans ma tête……Je souris à cette idée. Faut dire qu’il avait une sacro-sainte peur d’être en retard… Nous étions déjà sur le pied de guerre dès lors que le départ pour les vacances sonnait.
La maison toute entière entrait alors dans un état de grande agitation.......Au nombre de VALISES étalées partout , quiconque aurait été tenté de croire à un départ pour un long exil… !………. J’ai toujours aimé et j’aime encore l’ambiance euphorique…………des halls d’ARRIVEE ou de départ…quand les destins des voyageurs s’entrecroisent……

Mais, pour moi, l’aventure ne prenait véritablement forme qu’au bruit assourdissant du train que l’on voyait approcher ….dans un crissement de ferrailles suraïgu , et qui , une fois que nous montions dans le COMPARTIMENT se transformait en un doux ronronnement……….qui nous apaisait.
Au fil des rails, qu’il était bon de se caler au fond de nos COUCHETTES , de nous laisser transporter ainsi au milieu de la NUIT d’une destination à une autre……….et d’apprécier chaque kilomètre qui nous rapprochait de notre but……….Même si parfois, des coups de frein brutaux nous envoyait valser dans les couloirs…jusqu’à déclencher en moi la peur de DERAILLER …"Aie confiance" disait mon Père pour calmer mes inquiétudes, "fini le temps des trains VAPEUR…"..

Au son de la voix grave du CONTROLEUR, toutes ces images s’arrêtèrent nettes de défiler, je dus, non sans regret, m’extirper de cette douce torpeur………J'étais arrivée.... Fin du voyage !


fenetre train.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
bemole a écrit :
bemole a écrit : A mon Grand-Père cheminot dés 1920
Souvenir de ma prime JEUNESSE
Fier dans sa cotte bleue ,la casquette de travers sur le front,le foulard rouge
à carreaux nouer autour du cou,le torchon coincé dans une main pour éviter les
brûlures de la fournaise,lorsqu'il charge le charbon,écoutant le SIFFLEMENT de la
VAPEUR ,sachant que la température est à souhait pour démarrer la loco.
Afin d'éviter le RETARD il suit des yeux les pas du CONTROLEUR sur le QUAI.
Il installe les voyageurs avec leurs VALISES,entre les COMPARTIMENTS et les
COUCHETTES .Les enfants jouent dans les couloirs ,la panique est à son comble,
quelle effervescence voyager à cette époque la grande aventure.
L'ITINERAIRE est complexe ,les tortillards s'arrêtent dans toutes les gares .
Dormir,toute la NUIT dans un train !!!!
Le TRAJET parait interminable,le bruit infernal de la machine ,le grincement des
roues sur le rail ,malgré toute cette angoisse ,ils terminent le panier casse-croûte avec la petite rincette de la veille.
je tiens fermement la main de ma Grand-Mère sur le quai nous l'attendons.
La dans les brumes du matin ,d'un coup il surgit comme un géant parmi les
nuages de vapeur ,sali par son travail éreintant ,les voyageurs le congratule,le salut .
L'ARRIVEE les soulagent le train à eu la chance de ne pas DERAILLE.



ils sont a bon port.
Oh mon dieu qu'il est beau notre Héros, majestueux dans sa cotte bleue.
J'ai le privilège ,il me prends dans ses bras et d'un coup de pouce me noirci le
bout du nez.
Merci Pépère RENE
bemole a écrit :
bemole a écrit :
bemole a écrit : A mon Grand-Père cheminot dés 1920
Souvenir de ma prime JEUNESSE
Fier dans sa cotte bleue ,la casquette de travers sur le front,le foulard rouge
à carreaux nouer autour du cou,le torchon coincé dans une main pour éviter les
brûlures de la fournaise,lorsqu'il charge le charbon,écoutant le SIFFLEMENT de la
VAPEUR ,sachant que la température est à souhait pour démarrer la loco.
Afin d'éviter le RETARD il suit des yeux les pas du CONTROLEUR sur le QUAI.
Il installe les voyageurs avec leurs VALISES,entre les COMPARTIMENTS et les
COUCHETTES .Les enfants jouent dans les couloirs ,la panique est à son comble,
quelle effervescence voyager à cette époque la grande aventure.
L'ITINERAIRE est complexe ,les tortillards s'arrêtent dans toutes les gares .
Dormir,toute la NUIT dans un train !!!!
Le TRAJET parait interminable,le bruit infernal de la machine ,le grincement des
roues sur le rail ,malgré toute cette angoisse ,ils terminent le panier casse-croûte avec la petite rincette de la veille.
je tiens fermement la main de ma Grand-Mère sur le quai nous l'attendons.
La dans les brumes du matin ,d'un coup il surgit comme un géant parmi les
nuages de vapeur ,sali par son travail éreintant ,les voyageurs le congratule,le salut .
L'ARRIVEE les soulagent le train à eu la chance de ne pas DERAILLER.



ils sont a bon port.
Oh mon dieu qu'il est beau notre Héros, majestueux dans sa cotte bleue.
J'ai le privilège ,il me prends dans ses bras et d'un coup de pouce me noirci le
bout du nez.
Merci Pépère RENE
Bonsoir TENDERLY ,NOTRE BILOUM qui veille au grain ,record de réplique
toutes mes excuses ,je suis dans les vapeurs de la loco de mon Grand -Père
bonne soirée a toutes et tous bises
bemole a écrit : Bonsoir TENDERLY ,NOTRE BILOUM qui veille au grain ,record de réplique
toutes mes excuses ,je suis dans les vapeurs de la loco de mon Grand -Père
bonne soirée a toutes et tous bises




Tu es toute excusée........... :wink:

Je tiens à mettre un point d'honneur sur ta persévérance ...........et ta patience surtout..........

Merci !


Amicalement
Bonjour les belles plumes...............

Un coup d'ascenseur !!!!! et une séquence souvenirs !

INTERLUDE .......... :wink: Rappelez vous !!!

TRAIN REBUS.jpg






Rappelez vous aussi que nous attendons des textes.............. :wink:

L'arrêt terminus c'est demain soir seulement ..............................

Bonne journée!
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
me voici me voilà

souvenir d'un voyage fait dans ma JEUNESSE , lorsque j'habitais chez mes grands parents au fond de la foret solognote

ils devaient se rendre à la sous préfecture , et c'était un gros problème, heureusement la garde barriere qui demeurait pas loin , les a aidée à faire l'ITINERAIRE pour aller à Romorantin ,mais ,quelle affaire mes pauvres gens
la NUIT précédente ils n'ont pas dormi avaient ils tout bien mis dans la VALISE ?étaient ils bien prets pour rencontrer ce Monsieur , qui devait régler ce probleme de nom patronymique
pour eux c'était pas grave que le nom soit lieuvre au lieu de lievre cheux nom c'est ben comme ça qu'on dit, alors faut ben etre de la haute p^our causer tant de soucis aux ,pauvres gens
le matin au chant du coq, tout le monde debout, le TRAJET était long pour aller à la gare, il ne fallait pas etre en RETARD apres 6 km en vélo on depose nos machines chez la m'es Germaine et nous voici partient à la gare , un coup sur le QUAI, le grand pere reconnait son copain il était devenu CONTROLEUR, c'était un Monsieur maintenant il travaillait à la SNCF
et ben le pé Sylvain qué tu fais dont là avec ta femme et la petiote où te v'là ti ben parti?
Mais au loin on entendit le bruit de cette machine qu'on dit à VAPEUR , elle emet un gros SIFFLEMENT , et le copain controleur se redresse et crie attention bonnes gens le train rendre en gare ici ARRIVEE à Salbris, les voyageurs pour romo monte dans le train, ma grand mere inquiéte regarde son bill t c'est bien nous sommes en 3 EME classe (pas de COUCHETTES ) évidemment le train est rempli de paysans allant vendre leur produit à la ville pour les bourgeois , nous traversons la foret , nous nous arretons à d'autres gares et enfin nous voyons l'ARRIVEE , le grand pere avait peur et bien sur le train n'a pas DERAILLER
apres lorsque dans la foret on entendait le train sur les rails faire clac clac, pleins de souvenirs de cette journée me revenait et meme 75 ans apres j ai encore des flahs de ce voyage
:x :x :x :x Mais pourquoi vous me faîtes des misères avec ce verbe DERAILLER
Je vais encore passer pour une tortionnaire...............Au secours ! :wink:
( en plus c'est moi qui l'ai proposé............ :lol: )


Ptite mamybjaa que j'aime que j'adore................. :wink: Pourras-tu rectifier ? Steuplait !! :wink:

" Dérailler" tel que tu le proposes dans ton texte.........ne peut pas avoir une terminaison à l'infinitif.

"[u]le train a, dieu merci!, évité de [u]dérailler....[/u][/u].............(exemple)"


Biz !

Tenderly ! reviens vite !!! :wink: Je vais finir sur les rails si ca continue :lol:
Coucou :D

Bon, les belles ne sont pas entrain de dérailler mais elles déraillent sur le verbe dérailler ! :lol: :lol: :lol:

C'était pour remonter...
Bonsoir à tous! :D Merci aux "suppléantes", Biloum en tête, qui ont su mener adroitement et diplomatiquement cette barque ferroviaire pendant mon absence ... et qui devront, si possible, continuer demain ... mande pardon, c'est pas ma faute! :? Ce n'était pas facile et merci aux écrivaines d'avoir gentiment et patiemment rectifié leurs textes! :wink: 8) :D
Très beaux textes émouvants sur un passé que l'on ne reverra plus!
Les textes de Enfin Moi; Bemole et Biloum sont validés, bravo! :wink: :P
Mamybjaa, sauf erreur de ma part, je n'ai pas trouvé de COMPARTIMENT dans ton texte et il te reste ce fameux DERAILLER à corriger ... désolé mais, c'est vrai, on ne peut pas faire l'impasse sur le règlement! 8) :wink: Je ne doute pas que tu corrigeras à temps ton texte pour qu'il figure dans la compétition! :D
Je vais essayer de vous pondre quelque chose ce soir! :roll: :wink:
Ad taleur mes chéries, chéris et UP! :D