ZAZOOO
Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de COUR vous rendront blanc ou noir", écrivait La Fontaine dans "Les Animaux malades de la peste»

Parlons-en du côté cours… des escaliers pour accéder à la sacrosainte institution, une salle des pas perdus richement décoré, des salles d'audience ornées de boiserie… c'est là que la comédie se joue… l'AVOCAT, plaide avec moult effets de manches, trouvant des circonstances atténuantes, transformant l'ACCUSÉ en agneau ! Ou presque…

Le PROCUREUR lui, répond coup pour coup, il a le Code pénal pour lui… dans une pantomime qui pourrait être risible si on ne décidait pas de la vie d'un homme. Le PROCÈS se déroule sous les yeux médusés du jury, ces braves gens qui ont eu le malheur ou le bonheur d'être tirées au sort ! Ils doivent décider s'il est COUPABLE ou Innocent, les circonstances atténuantes ou pas, la PRISON ou le bracelet…
Côté jardin, c'est l'indigence ! Que ce soit pour les personnels, les locaux, le matériel, le constat est édifiant il suffit de rentrer dans le bureau d'un magistrat ou des greffiers pour voir des piles, des kilomètres de dossier le long des murs, empilés partout ! Les murs jaunis par le temps font penser à l'ex-yougoslavie... Le mobilier est du même tonneau. C'est la justice des hommes et elle n'a rien de DIVINE.

Pour INCARCÉRER des voleurs, des assassins et toute la lie de la société il faut un système pénitentiaire, avec des rats, moisissures, surpopulations… ces conditions de vie INHUMAINE sont dénoncées tous les ans par des livres, des rapports qui restent sans réponse… il s'agit pas de leur offrir l'hôtel, mais des conditions de détention décente.

On se souviendra de l'affaire d'Outreau ou des innocents ont été en toute INJUSTICE, sans ÉQUITÉ, jugé, et en plus la CONDAMNATION du public, c'est bien connu y a pas de fumée sans feu.

Dernièrement un ancien président de la République s'est retrouvé sous le coup de deux condamnations à un an de prison, bien sûr il a fait appel… donc la peine est suspendue… Notre cher Nicola par le biais de son défenseur a demandé à être jugé comme le quidam moyen ! Oubliant l'obligation d'INTÉGRITÉ de sa fonction de président de la France !


OXYTANY
Après un choc frontal d'une violence inouïe, je me suis fait littéralement INCARCERER dans les débris de ma voiture. Mon corps en miettes n'a plus d'INTEGRITE et je me retrouve en PRISON dans la tôle fumante. Seul mon esprit conserve un peu de vigilance mais je sens que la CONDAMNATION ultime ne va pas tarder.
Je suis déjà dans le tunnel et je vois la lumière blanche au bout !
Mais quelle est cette entité DIVINE qui me parle de PROCES ?
Un comble pour le PROCUREUR que je suis, que je fus, honnête, incorruptible, empreint d'EQUITE, luttant farouchement contre toute forme d'INJUSTICE !
Je me retrouve ACCUSE de m'être rendu COUPABLE en multiples occasions de décisions INHUMAINES ? Je n'y crois pas !
Et bien sûr, ici, il n'y a pas de COUR de justice et donc pas d'AVOCAT ?
Je m'en doutais ... Alors, quelle va être la sentence hein ?


TENDERLY
Proserpine !!!

Depuis quelque temps, elle faisait commerce de son (joli!) corps avenue du Peuple Belge à Lille, juste à coté du Palais de Justice, comme beaucoup de ses collègues ; la prostitution étant interdite, comme chacun sait, faut-il y voir un quelconque message ?

P'têt ben, les gens de COUR constituant une clientèle aisée dont l'INTEGRITE n'est pas toujours proverbiale, quoique l'on en dise !

De plus, leur pouvoir immense est de nature à éviter aux filles certains désagréments :
PROCES, pas très grave, mais aussi, ils ont toute latitude pour les faire INCARCERER et obtenir leur CONDAMNATION à de lourdes peines de PRISON !

Alors, il faut être pratique et faire le choix : soit gagner un autre quartier pour voir les revenus diminuer, travailler parfois dans des conditions INHUMAINES, mais ne plus faire certaines concessions ; ou être super gentilles avec les magistrats et, par voie de conséquence, avec les protecteurs : les fonctionnaires de la Police qui veilleront et éviteront aux filles les prétendues INJUSTICES : facile en effet de modifier les propos de clients mécontents dans leurs rapports !

Où est l'EQUITE dans tout ça ? Engloutie dans les délires sexuels prodigués par ces filles au destin difficile qui ne manquent pourtant pas de cœur et de gentillesse !

Alors, elle rampent et se soumettent aux pires choses contre une certaine impunité : quand une fille est ACCUSEE, elle doit plaider COUPABLE : elle est sauvée par une entente AVOCAT/PROCUREUR encore sous le charme du plaisir défendu !

Voilà ! Où est la justice DIVINE dans tout cela ? Cherchez … mais vous ne trouverez pas !


OLONNA
O Dieu comment as-tu pu dans ta DIVINE sagesse rendre l’Homme mortel ?
A peine est-il né qu’il porte en lui sa malédiction. Il n’est COUPABLE de rien, alors pourquoi cette volonté de l’INCARCÉRER dans la PRISON d’un corps qui tôt ou tard perdra son INTÉGRITÉ, le fera souffrir et l’abandonnera ?
Dieu, aujourd’hui j’ouvre ton PROCÈS. Je me fais AVOCAT de cet Homme fragile victime d’INJUSTICE et réclame pour lui une mesure d’ÉQUITÉ. Tu es ACCUSÉ d’avoir provoqué toute cette INHUMAINE souffrance et je serai pour toi le plus impitoyable des PROCUREURS.
Au nom de tous les hommes disparus depuis Adam, je t’accuse de crime contre l’humanité. Devant la COUR que forment tous les hommes vivants, je t’adjure de mettre fin au massacre et de rendre l’Homme immortel.
Si tu existes Dieu et si rien ne change, viendra le jour où plus personne ne croira en toi. Ce sera pour toi la pire des CONDAMNATIONS.

- Mais enfin qu’est-ce que tu fabriques, ça fait trois fois que je dis « A table » ?
- Rien, rien, j’écrivais juste à Dieu…
- A Dieu ? Rien que ça ! Tu es sûr que tu as bien pris tes médicaments ?



MAMYBJAA
en mangeant( un AVOCAT, je me suiis étranglée et mon compagnon n'a rien trouvé de mieux d'avoir un fou rire et de me dire COUPABLE , au lieu de me plaindre !
la colere est montée , et je lui ais sauté dessus cet idiot n'a rien trouvé de mieux que de se trouver mal
dans notre COUR, une vieille bourrique a appelé la police (résultat je me suis rerouvée devant le PROCUREUR qui m'ACCUSE de tentative de meurtre c'est une INJUSTICE moi je l'aime mais il me donne toujours le nom de DIVINE et voilà qui se moque de moi ,,moi je ne suis pas INHUMAINE ,imaginez je pese 50 K(ca c'est une reve) mais on ne se moque pas moi na!

le tribunal lors du PROCES m'a jugée coupable et la CONDAMNATION a été severe j'ai eu droit à la PRISON,avec INCARCERATION moi pauvre petite chose quelle EQUITE il y a t il ent(re moi et un monsieur de 80 KG qui joue au fragile?
et bien notre couple a perdu son INTEGRITE il veut divorcé et bien chouette le voisin est plus beau.


MAMIANNE
Qui dit justice, dit faute, drogue, vol, violence, crime et souvent suivi d'un PROCES et pour quelques uns, ce sera la PRISON!

L'ACCUSE plaide non COUPABLE, crie à l'INJUSTICE et implore sa DIVINE mère de le sauver.

La défense d'un suspect, nécessite une parfaite INTEGRITE de la part du PROCUREUR, qui va INCARCERER une personne pour 1, 5, 10ans.

Après sa CONDAMNATION, l'inculpé qui a été défendu par un AVOCAT pourvu d'EQUITE, se verra privé de liberté et c'est déjà une lourde peine.
Contrairement à à ce que certaines personnes pensent, croient, affirment et colportent, la prison n'est pas un hôtel 4 étoiles.!
Les conditions de détention sont parfois INHUMAINES: promiscuité, geôles insalubres, codétenus agressifs, bagarres, parloirs restreints, mitard!
Le seul bol d'air journalier, se résume à une promenade dans une COUR de 40 m2!

Certains ont commis des horreurs quelquefois inqualifiables qui justifient une peine qu'ils doivent purger dans des conditions honnêtes car n'oublions pas que ce sont des êtres humains et quelque soit leur faute, nous nous devons de respecter leur intégrité!

Tout le monde ne partagera pas mon point de vue, mais je veux rester humaine!


RHODIA
Justice Divine ou justice de l'Homme ?
****

Il est un jeune homme bien sous tout rapport. Il est d’une beauté hors du commun. L’ensemble de ses congénères apprécient son intelligence, sa grande gentillesse. Ils sont tous unanimes pour le reconnaître sincère, jovial, courtois, calme, non violent, très sympathique. Bref, Maxime (Max pour les intimes) est le portrait même du «gendre idéal» ; du bon camarade. Admis dans un prestigieux centre de formation culinaire, jusqu’ici il coule une vie confortable, bien paisible, partagée entre ses études, sa splendide petite copine et sa famille. A présent adulte, Max va pourtant être brutalement confronté à un événement inattendu. Il est tragiquement bouleversé par la révélation de son passé depuis temps relégué aux oubliettes.

Aujourd’hui, il est ACCUSÉ publiquement par Ambre, une jeune femme qui surgit dans son intimité en PROCUREUR. Usant de manigances et d’actes malveillants, elle brandit haut son glaive. Son but est unique : assouvir une soif évidente de vengeance. Est-ce parce que Max a repoussé ses avances amoureuses après une nuit passée ensemble ? Elle déverse à qui mieux mieux sa calomnie. Elle réclame avec virulence la CONDAMNATION du jeune homme qui, d’après elle, aurait abusé sexuellement de sa sœur, Jade, à l’époque collégienne. Il s’avère effectivement qu’alors adolescent, après avoir gagné un pari conclu avec deux de ses camarades de classe, Max se serait vanté de son forfait en produisant une photo compromettante qui circule maintenant à profusion sur les réseaux sociaux. La jeune victime anéantie se serait suicidée, envahie de honte. De voir son INTÉGRITÉ physique, morale et son honneur ainsi bafoués lui était devenu insupportable. De plus, elle n’a pas pu s’empêcher de se sentir douloureusement COUPABLE de l’injurieuse agression qu’elle aurait subie. La compréhension, le soutien et l’amour de ses parents qui ont fini par déménager pour éloigner leur fille du lieu de l’infamie se seraient avérés vains.

Dépourvu de toute ÉQUITÉ, le PROCÈS de Max se déroule dans la COUR du centre. Les élèves s’érigent certains en juges implacables, d’autres en AVOCATS compatissants, volant gracieusement au secours de la veuve et de l’orphelin. Aveuglés par leur inébranlable conviction que cette INJUSTICE réclame une réparation immédiate, ils se liguent tous contre Max et parce que personne ne doute un seul instant de la véracité des affirmations de Ambre, révoltés, intransigeants, ils réclament le renvoi immédiat de Max du centre. Coûte que coûte, il faut l’INCARCÉRER ! Sa place est en PRISON !

Or, grâce à la force de la justice DIVINE la sentence INHUMAINE ourdie à son encontre s’est retournée contre son auteur. Max, aidé par ses amis fidèles, réussit à acculer Ambre qui est contrainte d’avouer ses mensonges. Ses plans machiavéliques échouent. Sa sœur, Jade, est bel et bien vivante. Après une conversation téléphonique avec Max, voilà Jade qui s’éloigne, seule dans la rue. Elle se déplace péniblement avec une canne : elle serait donc handicapée ? Pourquoi ? Depuis quand ?

Comme quoi, il ne sert à rien de douter. Nous avons tous une raison de toujours croire en notre bonne étoile.


MARIE
J'entre doucement dans cette chambre, elle a le visage tuméfié, un pansement recouvre son œil crevé, elle somnole, son corps encore recroquevillé par la scène qu'elle a vécu hier soir. Un petit rayon de soleil éclaire la pièce, je me présente, je suis votre AVOCAT. En pleurant, elle me raconte sa vie, deux enfants coup sur coup, quelques années de bonheur. Le chomage, il s'est réfugié dans l'alcool et a perdu toute INTEGRITE. Puis un soir, plus éméché que d’habitude, il a voulu initier sa fille aux jeux de l'amour.
Alors, elle n'a été que violence, aucune intervention DIVINE n'aurait pu le sauver. Je suis COUPABLE, je l'ai tué, je mérite la PRISON, répète t'elle en pleurant.
Elle est fatiguée, encore sous le coup des événements, je lui promet de revenir très vite.

Je me retrouve dans la COUR de l’hôpital, un peu secoué, ma première affaire et en plus commis d'office. Déjà reprendre les faits, trouver les mots auprès du juge en demandant une liberté sous caution.
Lors du PROCES, pour défendre ma première ACCUSE il faudra que j'ajuste ma plaidoirie, que je choisisse les bons témoins, que je trouve les mots justes, les mots qui feront mouches auprès des jurés, les mots qui la sauveront, les mots pour demander la liberté, pour ne pas l'INCARCERER. Je réfuterai les jurés trop sévères et j'espère que lors de la délibération, ils feront preuve d'EQUITE
Le PROCUREUR sera peut être lui aussi sensible à sa situation, il adaptera peut être son réquisitoire, proposera peut être une CONDAMNATION juste.
La justice sera peut être humaine.........


SOHALIA
Cela fait des années que j'exerce le métier de gardien de PRISON, et j'en ai vu passer des détenus...
Certains acceptent leur CONDAMNATION avec résignation. D'autres crient à l'INJUSTICE. Ils essaient de m'amadouer en s'affirmant innocents.
Je dois faire appel à toute mon INTEGRITE. Ne pas me laisser corrompre, mais rester attentif tout de même.
On traite souvent les surveillants de tortionnaires, aux méthodes INHUMAINES.
C'est faux, nous avons un coeur et une conscience.
Il faut s'efforcer de respecter le règlement, en toute EQUITE. Ne favoriser personne, ne pas céder à leurs supplications, quand ils vous font la COUR pour obtenir une faveur.

Mais je n'oublierai jamais cet homme, que l'on venait d' INCARCERER.
C'était il y a déjà pas mal d'années, mais son souvenir me poursuit.
Il était ACCUSE de viol sur sa fille. Après un PROCES houleux, il avait été déclaré COUPABLE.
Le PROCUREUR avait employé toute son énergie à réunir les preuves contre
lui. Son AVOCAT l'avait bien mal défendu.
Durant des jours, des mois, il a hurlé son innocence. Et j'ai lu dans son regard qu'il disait vrai. Je l'ai entendu pleurer des nuits entières.
Que pouvais-je faire ? Sinon rester de longs moments à l'écouter, le soutenir...
Un matin, en ouvrant sa cellule, j'ai vu le sang et j'ai crié. Il s'était ouvert les veines avec une lame de rasoir, procurée je ne sais où. Qui avait en tous cas échappé à ma surveillance.
On ne parvint pas à le sauver, et on apprit ensuite que sa fille avait menti.
Il était trop tard, trop tard...

J'ai bien failli démissionner à ce moment là.
Je fais encore des cauchemars, qui me laissent épuisé au réveil.

Toi l'innocent que je n'ai pas su protéger...Là où tu es, je souhaite que la justice DIVINE t'ait apporté le réconfort, et la consolation à tes souffrances.
Puisses-tu pardonner aux hommes.
Me pardonner à moi aussi...


LILOCHKA
Pour avoir pris la liberté de faire notre petit jardin afin d'avoir nos propres légumes et fruits, et d'avoir aussi quelques poules et lapins, dont la saveur est DIVINE, et cela dans notre espace personnel qui ne ressemble en rien à une COUR, mais qui dérange, car notre INTÉGRITÉ ne correspond pas aux codes imposés par la loi martiale, et de ce fait, on se retrouve hors la loi et donc COUPABLES, de la pure INJUSTICE que des hommes ont crée, agrémenté de lois INHUMAINES, et on se retrouves menacés de nous retrouver INCARCÉRER en faisant un séjour en PRISON pour ne pas avoir obéi aux ordres.
Pourtant, nous ne faisons de tort à personne, mais seulement que des jaloux et des envieux.
Notre EQUITE est intacte et totale.
On se retrouve ACCUSE de contrebande car on ne sert pas les intérêts de gros groupe agroalimentaire.
Reste plus qu'à trouver un AVOCAT intègre, qui ne suit pas les diktats de ces technocrates lors de notre PROCÈS, et que le PROCUREUR sera compréhensif et que notre CONDAMNATION ne sera pas trop sévère.~
Et voilà nos dix textes, les mots vagabonds ont enfin retrouvé leurs plumes !
Vous avez jusqu'à mardi 20 heures pour voter pour vos textes préférés.
Trois votes chacun.

Belle soirée à tous !

:)
Bonjour à vous,

Mamiane - Sohalia - Rhodia
Bonjour :D

OXYTANY OLONNA MAMYBJA
Que de beaux textes et un choix cornélien.

Sohalia. Marie. Rhodia.
Coucou à tous ! :D
Mes choix :
OXYTANY
MAMYBJAA
RHODIA
Bel après midi..
Coucou,
Un beau succès OLONNA.:D Et tu as bien raison Mamianne : le choix est très cornélien ! :lol: :lol: :lol:
SOHALIA
ZAZOOO
LILOCHKA.
Bonne fin d'après-midi. :P
Bonsoir à tous! Quel beau thème et quels textes variés! Bravo! :)

Voici mon vote:

ZAZOO Très belle étude; c'est tellement vrai! :shock:

OLONNA Oh mon Dieu! :roll:

MAMYBJAA Très drôle ... comme toujours! On s'y croirait! :lol:

Bonne soirée tout le monde! :D
voici mon choix
OLONNA
SOHLIA
RHODIA
Je vote pour trois textes qui font rimer justice et humanité, ceux de :
ZAZOOO
MAMIANNE
MARIE

Belle soirée à tous !

:)
Bonsoir les belles plumes

voici ma participation au jeu

Thème pas évident mais de beaux textes


OXYTANY
SOHALIA
Mon vote
Mamianne
Zazoo
Sohalia

Bonne journée à tous. Je vous envoie un rayon de soleil
yo ici
apres le soleil d'hier, il pleut ce matin...

OLONNA
MAMIANNE
MARIE
Bonjour tout l'monde,

MAMIANNE

RHODIA

MARIE

Bonne fin début de soirée.
Douze votants ont choisi :
- première avec six voix Sohalia
- deuxièmes ex aequo avec cinq voix Mamianne et Rhodia
- troisièmes ex aequo avec 4 voix Zazooo, Olonna et Marie

Bravo Sohalia pour cette victoire bien méritée, je te passe le flambeau en espérant que les textes seront aussi nombreux !

Belle soirée à tous !

:)