Désolée, pas envie de faire des histoires, mais peut-on encore manifester, en ces temps de démocratie vacillante, son désaccord sans que cela soit pris pour de l'agressivité et facteur de conflit ?
Alors je le dis, sans rancune aucune : le choix du mot pastis pour moi ne fut pas judicieux parce qu'il évoque plus l'alcool que la couleur jaune, donc pas étonnant que le thème ait dérivé sur celui-ci plutôt que sur celle-là...ce qui amena le mot vin ( désolée, mais le vin n'est pas exclusivement jaune. Je pense que l'on en boit plus du rouge que des autres couleurs ).
Voilà, j'ai fait non pas un caca nerveux, mais un pipi hystérique, plus en rapport avec le thème, ahaha. :lol:
Voici donc mon texte, dans lequel, en signe de contestation ( GJ sors de dessus mon corps ! ) j'ai mis tous les mots : les refusés et ceux de remplacement.
Comme quoi, les revendications peuvent être productives ! :wink:

Mémorable fut cette journée du 15 Août 1979 ! Jour férié du coeur de l'été...l'occasion rêvée de réunir la famille pour fêter les 20 ans de JB ( diminutif de Jean-Baptiste ) le petit dernier et seul garçon d'une fratrie composée par ailleurs de 4 filles.
Nous en étions au tout début de l'apéro, PASTIS sur 3 GLACONS pour les hommes et VIN rosé bien FRAIS pour les femmes, quand tonton Jef ( diminutif de Joseph ) eut envie de régler quelques comptes avec tata Mado, qui se prénomme Marie-Madeleine, mais c'est trop long à dire. Etait-ce dû au SOLEIL très chaud du milieu de journée, lequel, au lieu de DORER les épidermes, cramait plutôt les esprits, qui lui donna cette FIEVRE qui n'avait rien de celle du samedi soir?
Il lui dit qu'il avait souvent douté que ce fils fut de lui, claironnant à la cantonnade que l'appétit sexuel frôlait alors l'anorexie en cette période de leur vie conjugale.
Son frère Pierrot eut le malheur de plaisanter sur la libido de ceux que l'on nomme les bobos.
Lequel des termes de la blague irrita le plus Jef, ou bien l'association-cliché des deux ?
Les éclairs dans les yeux de Jef montrèrent à tous que le PERIL était grand en la demeure...et en effet : il cracha son dernier GORGEON à la face de son frangin, puis lui asséna un franc coup de poing qui lui fit tourner la tête plus vite qu'un TOURNESOL vers le dieu Ra.
Mado, rouge de colère et les yeux larmoyants comme si elle avait épluché quelques oignons à faire BLONDIR ou alors comme irrités par du SABLE doré, mais pas celui d'un certain légionnaire qui se hume avec délice, renversa l'une des tartes aux MIRABELLES sur le crâne d'OEUF de son époux pour manifester son courroux.
Nous autres commencions à verdir ou du moins à avoir le teint bien JAUNATRE en supputant que la fête allait bientôt se transformer en pugilat.
Fort heureusement, Pierrot préféra lui dire dans un éclat de rire quelque peu moqueur, imitant Titi le CANARI face au chat Gros-Minet :
"ohoh, j'ai cru voir quelqu'un qui mériterait le prix CITRON pour son sale caractère dont le fils n'a Dieu merci pas hérité.
Tu as raison, il ne doit pas être de toi. Il est peut-être ...du Saint-Esprit tiens, puisque né un 15 août, jour dédié à la vierge Marie.
Cesse donc de te mettre martel en tête, idiot, tu risques une sacrée JAUNISSE ou pire, une crise d'apoplexie. Tu sembles oublier que votre misère sexuelle à tous les deux fut causée par ton absence due à cette foutue guerre d'Algérie. Souviens-toi, ton fils a été conçu lors d'une permission en 1958.
Il te tardait de mettre l'oiseau au nid, éhé, ce que tu as fort bien fait vu le beau résultat .
Trinquons mon frère, mais avec MODERATION, à la santé de ton JB qui est, m'a t-on dit, amoureux de la très jolie Julie. Tu risques fort, à mon avis, d'être bientôt papy ".

Quelques petites explications : les prénoms JB pour Jean-Baptiste, Jef pour Joseph, Mado pour Marie-Madeleine et Pierrot pour Pierre sont un clin d'oeil " biblique "
en rapport avec le 15/08, fête de Marie, la mère toujours vierge :))). Eh oui : il en va de l'inspiration comme des voies du Seigneur...parfois impénétrable :))).
L'enfant conçu lors d'une permission d'un militaire parti pour guerroyer en Algérie existe bel et bien : il s'agit de ma soeur née en 1959.
Tout le reste de l'histoire n'est que pure fiction.
10756123_la-cene-leonard-de-vinci4.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Le trio "infernal" :lol: a encore frappé mais vous ouvre la voie donc allez y !!

Le Jaune vous inspirera t'il ???


Mon dernier message (le site m'en a squeeze un !! :?: :?: ) du jour donc si besoin, prenez le relai :wink: :wink:


Bonne journée à tous :P :P :P
me voici

je suis contrariée, j'avais proposé le mot miodération , et il n'a pas été retenu, on parlait de jaune et tout de suite après PASTIS , moi j'ai cru que tout le monde allait boire du VIN et j'ai voulu du haut de mon grand age vous mettre en garde,
mais non vous étes des sages ,il ni a pas PERIL dans la demeure , aucune FIEVRE alcoolique ne viendra pertuber ce forum, ceux qui ne sont pas tout blanc sucez un CITRON on sentira moins l'haleine pour moi une petite MIRABELLE après le repas je ne refuse pas, celà me mets le SOLEIL au coeur , et sortir faire une petite promenade pour me faire DORER la couanne en regardant les TOURNESOLS quel plasir ma peau va BLONDIR et mon chéri me trouvera belle!

n'attrapez pas la JAUNISSE à lire ce texte et ne m'envoyez pas des oeufs,j'ai pas mis mon gilet :lol: :lol: :lol: :lol:
Voici ma contribution au mouvement anti alcoolique:

Quel PASTIS ! Me voilà obligé de mettre de l’eau dans mon VIN ! Pas étonnant quand l’apéritif anisé devient JAUNATRE ! J’ai essayé, au PERIL de ma vie, d’en goûter … beurk ! Un truc à attraper la JAUNISSE comme quand vous mangez trop d’ŒUFS ! Depuis, j’ai la FIEVRE et pas celle du samedi soir ! J’en ai donné un peu à mon CANARI qui a instantanément perdu sa belle couleur CITRON ! Du coup, j’ai essayé la MIRABELLE … liquide et en fruit, catastrophe l’addition m’a mis sur le SABLE ! Espérant BLONDIR mes jolies mèches, je suis sorti de mon bistro pour me DORER au SOLEIL … ça va te consoler de ta désillusion pastissière me suis-je dit … hé ben non : dans mon délire mirabellier, j’ai même vu le Professeur tout comme la fleur du même nom, le TOURNESOL, il était devenu Jaune ! Fichue couleur et sale journée ! Vivement l’orage qui fera fuir ce soleil trop puissant pour mes pauvres yeux fatigués !
mamybjaa a écrit : me voici je viens de me rendre compte qui manque 3 mots voici nouveau texte

je suis contrariée, j'avais proposé le mot miodération , et il n'a pas été retenu, on parlait de jaune et tout de suite après PASTIS , moi j'ai cru que tout le monde allait boire du VIN et j'ai voulu du haut de mon grand age vous mettre en garde,
mais non vous étes des sages ,il ni a pas PERIL dans la demeure , aucune FIEVRE alcoolique ne viendra pertuber ce forum, ceux qui ne sont pas tout blanc sucez un CITRON on sentira moins l'haleine pour moi une petite MIRABELLE après le repas je ne refuse pas, celà me mets le SOLEIL au coeur , et sortir faire une petite promenade pour me faire DORER la couanne en regardant les TOURNESOLS quel plasir ma peau va BLONDIR et mon chéri me trouvera belle!

meme si un grain de SABLE s'est mis dans ce texte n'attrapez pas la JAUNISSE et ne m'envoyez pas des OEUFS je ne veux pas ressembler à un CANARI d'une vilaine teinte JAUNATRE ,je n'ais pas mis mon gilet :lol: :lol: :lol: :lol:
19h30! Ca roupille? UP! A vos plumes ... les poivrots et les autres! :lol:
Ben non ils viennent de me zapper mon récit obliger de refaire en a marre bisque
que bisque je reviens moins énervé bises a tous Bemole
La belle époque 1871 à 1914
A vagabonder comme a mon habitude de ci delà cahin caha
je me retrouve à la belle époque ,installé à la terrasse du "petit gorgeon" bistro préféré des artistes peintres ,sortant de leur chambre où atelier aux murs JAUNATRE trop chauffés par le poêle .
Ils déambulent dans les rues et ruelles de Paris ,le chevalet de campagne attelé sur le dos , le carton à dessin sous le bras ,dans l'autre main la besace!!
Le pourquoi ils vivent!!!!
leur tubes de peinture leur sarrau.
Ils viennent chercher,en ces lieux malfamés ,l'ambiance une réalité de l'homme et de l'évolution ,grande révolution ,les gens peuvent désormais voyager ,d'un département à un autre par voie de chemin de fer,pour les plus aisés et aventureux ,ils montent sur des paquebots qui leur font traverser les océans dans les cafés coule a flot le PASTIS et le VIN chaud .
Assise à côté de moi une femme avec une chevelure parfaitement crantée au fer .
Elle a du ce laissé BLONDIR ses cheveux sur le SABLE de Deauville .
Le fume cigarette coincé entre les dents ,les veloutes montent rejoindre son bibi vissé sur la tête des MIRABELLES et des cerises sont la déco du petit chapeau.
Elle tient la conversation avec un Chinois qui n'a pas l'air de souffrir du PERIL jaune,sur leur table une petite cage avec un couple de CANARIS .
Dans cette effervescence ,je reste là des heures ,je ne me lasse pas de cette ambiance.
Les gens dans les ruelles se retrouvent serrer comme des CITRONS a faire la queue pour entrer dans les gargotes pas chères pour manger une soupe .
Il commence a se faire tard ,le SOLEIL blême de l'hiver se couche sur la Seine ;elle devient "le rivage de la bohème"
les tournées de verres s'entrechoquent sans modération ,l'OEUF devient le repas du soir ,les rondelles de citron le reste de glaçon traînant dans les verres sont manger.
Je vois arrivé Modigliani,accoutré d'un pull ocre troué et de son pantalon de velours côtelé qui ne le quitte jamais ,dans les bras un énorme bouquet de TOURNESOLS !!!! Aujourd'hui il avait le vague à l'âme de ne pas avoir connu Vincent.
Certains ont laisser tomber l'absinthe ,ils craignent la JAUNISSE ,l'ictère dans les yeux les brumes de l'alcool commence à DORER leurs regards ,a l'époque les peintres payaient leurs factures avec leur oeuvre .
Inconscients de leur talent .
Ce soir ,la FIEVRE ,la vergogne ,qu'ils déploient.
Nos Maîtres ,nos exemples ,nous à ouvert la route de l'art contemporain ,la création,l'imagination ,la rêverie ,le toupet,l'extravagance.
Nous a permis un équilibre ,une analyse à notre culture ,de nous ouvrir sur le monde.
A notre tour regardons les couleurs ,et pour ce soir le Jaune ,de Naples ,citron,or safran ocre etc!!!!
Nous n'avons qu'une envie prendre un pinceau.
Que notre vie et doucereuse ,enrubannée dans un sari de soie Jaune nos yeux tournés vers l'avenir
Allez ! On reste encore un peu en première page!

Ça déchire trop grave...on s en donne à cœur joie ici!

Nulle couleur n'est plus joyeuse que le jaune. Couleur du soleil, de la fête et de la joie, elle permet d'égayer un univers et de le faire rayonner. Il est vrai que le jaune est une couleur chaleureuse et stimulante.


Le Défi est presque réussi !!!!! J ai dit presque !!!


Parce que mine de rien y a de la route encore ....à faire !!! Nous ne sommes que Mardi......


Bonne soirée .... :wink:
Oyez oyez braves gens l'info du jour .
Pipo, suite à un décès dans sa famille, a demandé à Candice d'assurer la suite.
Elle-même étant encore quelque peu handicapée au niveau de la vision ( cataracte opérée ) et sachant Biloum peu dispo cette semaine, m'a demandé si j'acceptais de prendre en charge le bébé.
C'est ok, je vous ouvrirai comme la semaine dernière le bureau des votes et vous annoncerai dimanche midi les résultats.

En attendant, vous pouvez tous comme dab faire des remontes du forum en bonne place sur la page d'accueil...mais surtout : écrire un texte pour enrichir la moisson des blés et des maïs dorés que sont nos écrits pour nous offrir bons grains qui font bon pain afin de nourrir notre faim.
" En vlà du jaune, en vlà". :lol:

Les 6 textes déjà déposés dans notre panier sont tous validés.
Comment on dit ? Au suivant ! Non pardon, auX suivantS ! :wink:
Vincent-Van-Gogh-Field-with-Two-Rabbits-S.JPG
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Bonjour à vous,

Sympathie et compassion pour notre meneur de la semaine dont je comprends la défection :(
et bon courage !!

Bonne journée à tous au passage !! :D
Et ... bon courage à Pipo! UP!
Le SOLEIL etait à son zénith, pas question de continuer la route pour DORER, comme l'OEUF sur le plat qu'il fallait avaler le matin pour se donner la force de défier les kilometres à pied, à venir.

Pas question d'attraper la FIEVRE ou la JAUNISSE, le but à atteindre était encore loin, pour BLONDIR sur le SABLE chaud d'un petit coin de paradis.

Pour prendre un peu de repos, elle se coucha dans l'herbe fraiche et repensa aux paysages traversés, aux etincellants champs de TOURNESOLS, aux vergers dont les pommiers ployaient sous le poids des fruits.Il lui arrivait meme pour epancher sa soif de chaparder quelques MIRABELLES, dommage, il n'y avait jamais de CITRON pour rafraichir l'eau de la gourde.

Elle revoyait le halot JAUNATRE de la lune, se dessinant dans le ciel étoilé, mais ce qu'elle admirait le plus, par l'ouverture de la tente, c'était les couchers de soleil et leur chatoiement de couleurs.

Dédidement, il n'y avait pas PERIL en la demeure, et le voyage était une source de joie. Il lui arrivait meme au hazard d'une rencontre de partager un verre de VIN ou de PASTIS avec des inconnus. Elle se souvenait avoir entendu le chant d'un CANARI enfermé dans sa cage,mon dieu, comme la liberté était précieuse.

La reverie était finie, elle repris la route.....


P.S : coucou aux savoyards, le voyage continue.... à vélo

et merci aux jolies plumes qui nous font rever avec des mots
Bonjour ,bon courage PIPO pense bien a toi bise
Merci a MAYAH de prendre le relais
gros bisous a toutes et tous Bemole
Une pensée pour Pipo, je ne ferai pas partie des MV cette semaine......
Bonne journée à vous tous
cron