Le "Moi, je ...", c'est une façon toute simple de s'assumer complètement dans tous ses actes, toutes ses pensées ... C'est l'exact contraire du "On n'en a rien à faire" utilisé par beaucoup pour dire, en réalité : "Je n'en ai rien à faire et j'aimerais bien que tout le monde soit d'accord avec moi ...". Ces dernières personnes sont incapables de s'assumer individuellement et cela les conduit à chercher à s'assumer derrière un collectif abstrait car hypothétique mais voulu et souhaité concret. Ces gens-là sont naturellement portés à penser "comme tout le monde" parce que c'est plus facile.
Le "moi je" est un signe d'égocentrisme , l'art de tout ramener à soi................
C'est donc un signe que la discussion est impossible puisque l'on a en face de soi un être qui ne voit que par lui ............................perso , j'évite :roll: :roll:
Super vos deux réponses ,
Je pense que l'on peut distingué deux type de moi , je .

le MOI JE . Qui sont en quelle que sorte notre étre , et la façon de réagir .
exemple : je suis agressé ou vexé , je ressent une émotion de frustration ou colère .
je réagit en fonction de ma maîtrise du MOI par le JE : je gère cette vexation je rejette ma colère

et le moi je , verbale .

Est c'est la Jacques , Lisa que cela me posai question .
exemple : au boulot nous somme une petite équipe . Et j'ai tendance a parler de ON lorsque j'agi sur la machine moi .
Parce que , vue que nous somme une équipe , c'est pour moi une façon de valorisé l'équipe . Lorsque la décision est mauvaise , j'aurais tendance a dire je d’ailleurs .

L'équipe finalement peut formé une seule et même entité , composé de plusieurs personne . .

Il y a un collègue qui dans les rapports , qui inscrit toujours , j'ai fait telle réglage , je met ça comme ça , bref on ressent bien ce fameux je égocentrique , Lisa . et connaissant la personnalité c'est sur .

La part entre le je , assumant ces choix , et le je trop égocentrique . N'est pas évidente , et parler d'une chose que l'on a fait soi même en disant ON , est bloqué par notre langue , car on est pluriel pour un acte singulier .
Je ne suis affirmatif sur rien , mais c'est ce que j'en ai compris de l'ensemble du sujet .

pou , ça chauffe fort des le matin , je vais prendre une aspirine . :lol:
https://www.youtube.com/watch?v=bLvbp5fvLyo
allez, on reprend tous le refrain en coeur :D :lol:
Durant ma période e travail , chaque personne ayant des tâches différentes , je précisais
MME X , MME Y, MR Z ( en fonction des résultats )
Pour un résultat annuel , c'était "le poste"............................les litiges sont à éviter
Dans les tâches qui étaient de mon ressort , ma hiérarchie les connaissait , je ne précisais rien ........
Bonne journée
Le "moi je" est un effet de style employé pour mettre en valeur le sujet et souligner une opposition avec les autres personnes. Il convient de ne pas faire de ce procédé un tic de langage qui ne viserait qu'à donner maladroitement un peu plus de force à un propos; Par exemple:

on dit: je suis d'accord avec vous

on ne dit pas: moi, je suis d'accord avec vous

Extrait des observations de l'Académie française (emplois fautifs,02 juin 2016)

Les personnes égocentriques ont l'art de ramener toutes les discussions vers leur propre personne. Leur communication est systématiquement tournée vers elles-mêmes avec l'usage fréquent de mots tels que "moi", "je", "ma", "mon", "nous". Elles sont incapables de s'oublier, de mettre leur "égo" dans leur poche. Par conséquent, on a pas vraiment envie de continuer de les écouter
...

Ici, on n'écoute pas ... On lit ... Ou pas ... Image
@ Gégé : Comportement qui n'a, selon moi, strictement aucune importance puisque le but d'un échange n'est pas, selon moi (bis!), la confrontation des personnes mais la confrontation des idées ...

@ Chlorophylla : Moi, je (sic! :lol: ) suis d'accord avec cette idée! Celui qui ne supporte pas mes idées peut ne pas les lire! De la sorte, il gagne du temps ...
Cependant, on peut constater que ces personnes ne choisissent pas ce comportement d'évitement. Pourquoi? Tout simplement parce qu'elle sont confrontées à une vraie difficulté :
- elle sont en désaccord avec l'idée mais ne savent pas comment la contrer.
- faute de parvenir à attaquer l'idée, elles s'en prennent alors à celui qui exprime l'idée, en tant que personne.
- au final, elles agissent pour obtenir que, d'une façon ou d'une autre, ladite personne disparaisse des radars ... Ca commence par l'invective puis ça continue par des grossièretés puis des insultes, puis des menaces. On trouve aussi des propos tels : "je ne te lirai plus et ne te répondrai plus" alors qu'écrire cela prouve qu'elle a lu et qu'elle entend bien répondre! Pourtant, si on ne veut plus lire quelqu'un, il suffit de passer à l'acte : ne pas lire! Pareil pour la réponse ... Aussi, il faut bien admettre que l'attaquante agressive poursuit, en réalité, un autre but : amener d'autres personnes à adopter le même comportement; ce qui, très souvent, provoque l'effet diamétralement opposé à celui affiché à l'origine.
...

L'effet de troupeau est loin de fonctionner ... Image ... on n'est pas des moutons !

MoutonsBleus.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
Bravo! J'ajouterai : Et encore moins des chèvres!
bon j’avoue parfois je fait hi-han :D

je retourne au coin , avec le fameux bonnet

:lol: :lol: :lol:
Arthur? Arthur Bonnet, le marchand de cuisines? N'oublie pas de le préciser dans ton profil! Ca va en intéresser plus d'une!
il me semble que yves190 a écrit bonnet ( sans majuscules), et non Bonnet comme les cuisines
ce n'est pas de l'humour , mais relève de la boutades goguenarde ......................quand on a votre cv c'est triste ! :roll: :roll:
Et moi, je (encore un moi, je ...!) suis certain que Yves comprendra parfaitement cet humour-là!
Par contre, que vous-même ne soyez pas capable de le comprendre ne m'étonne guère ...
@jacques94130

Et moi, je (encore un moi, je ...!)c'est à croire que la forme impersonnelle , plus générale ,vous est inconnue..................... :roll:
cron