Ca y est! C'est la rentrée ... Monsieur Macron vient de se rendre compte que la France n'était pas réformable! Quelle découverte! D'autant plus surprenant que c'est évidemment faux!

La France est parfaitement réformable ... Laissez-moi faire, Monsieur le Président! Vous allez voir comment il faut s'y prendre ... Pas besoin de grenades lacrymogènes! Donc pas besoin d'en avoir commandé pour 24 millions d'euros ... (c'est, en effet, le chiffre qui se murmure ... à 10 euros la grenade, ça en fait 2,4 millions! A raison d'un jet d'une grenade chaque minute, à raison d'une centaine de manifestations à travers tout le pays, à raison d'une durée moyenne de l'usage de ces engins pendant quatre heures, ça nous fait 24.000 grenades consommées ... seulement!
Il faut donc se résoudre à conclure, au choix, que :
- le gouvernement a prévu un usage bien plus massif desdites grenades (pourtant, mes hypothèses sont particulièrement réalistes ...)
- le gouvernement a prévu un bien plus grand nombre de manifestations à travers tout le pays (pourtant, 100 "manifs", c'est déjà "bien", me semble-t-il)
- le gouvernement a prévu que les troubles d'après manifestation durent bien plus longtemps qu'à l'accoutumée (pourtant quatre heures, c'est déjà "pas mal" : quand la police spécialisée veut dégager une rue, il lui faut cinq minutes pour se positionner et au maximum 30 secondes pour obtenir le résultat, sans avoir recours aux grenades; je sais exactement de quoi je parle).

Que faut-il faire, alors?

Très simple :
- mettre au rencart cette réforme du Code du Travail dont la finalité est d'accroitre la précarisation de l'ensemble des salariés
- mettre à contribution les "oeuvres d'art" qui sont, actuellement, exonérées d'ISF et qui sont de l'argent "mort", complètement improductif
- mettre à contribution les propriétés foncières de tous ordres pour leur valeur marchande réelle, tout particulièrement les "forêts"
- étendre le dispositif de la "dation" (qui permet aux contribuables de payer leurs droits de succession avec des oeuvres d'art) au paiement de tous les impôts (afin de ne pas assécher la trésorerie).
Et baisser le coût des frais de maquillage (26.000 €) en 3 mois pour notre (très) cher president
Certes, certes ... Voyons ce que cela donne :
Budget de l'Etat : environ 350 milliards d'euros par an. 26.000 euros, cela représente donc, toujours en restant dans les grandes approximations, 7,5 pour cent millions ... Si on veut rapporter à la population, cela fait 0,0004 euros par habitant ou encore 1 euro pour 2.500 habitants ...

Il faut rester sérieux, là! Franchement, il vaut mieux diviser par 1.000 le nombre de grenades lacrymogènes. Ca parle plus et mieux!
Et combien coute le vandalisme qui casse et brule tous dans les manifestations ?? Plus de manifestation=plus de casseurs...logique non ??.CQFD
Les casseurs sont des gens complètement manipulés voire carrément téléguidés par le pouvoir en place. La preuve : la police ne parvient jamais à en coincer quelques uns! Bizarre, non?
Et oui, ils sont là juste pour discréditer les mouvements. Au final les médias ne parlent plus que d'eux et les revendications passent à la poubelle. Toujours les mêmes vieilles recettes !
....HUMMM Les gouvernements changent...et les casseurs restent .Bizzare non?.Donc j'en conclu que si l'insoumis avait été élu :lol: , il téléguiderait les casseurs ? comme vge, fm, jc, ns, fh :?:
Les gouvernements ne changent qu'en apparence ... Ils conduisent, dans les faits, la même politique (à quelques nuances près).

Quel intérêt Martinez peut-il avoir au développement de la "casse" dans les rues? Il sait très bien, comme tous les militants responsables de sa centrale syndicale, que les gens n'apprécient pas du tout ce type de comportement ...

Avez vous déjà comparé les dégâts provoqués par des paysans en colère et des dégâts occasionnés par des pauvres gars qui n'en peuvent plus de subir les effets dévastateurs du chômage de masse? A Rennes, il y a eu l'incendie du Palais de Justice (de nombreuses centaines de millions de dégâts) ...C'était des paysans qui étaient à la manoeuvre!
Dans ma jolie ville de Nantes ""ca casse""aussi.Qu'il soit agriculteur, plombier, marchand de cacahuètes, ou employé a pole emploi , un casseur reste un casseur. Quel est le but de briser une vitrine (j'étais commerçant) ou un abris-bus.?
Je suis, moi aussi, clairement hostile aux casseurs d'où qu'ils viennent!
Il n'y a aucun but à "casser" ,sinon celui d'exprimer sa colère, quand on ne peut plus faire autrement.
@Patrick
Puisque tu es de Nantes, je vais te raconter une anecdote qui va te parler.
En 68 , tout gamin, j'ai vu mon oncle (ouvrier chez Dubigeon, à l'époque) fracasser la vitrine de la librairie Durance cours des 50 otages , elle existe toujours , je crois.
Sa colère, il ne pouvait la dire autrement.
Je suggère qu'on en revienne au principal de l'objet de ce post ... qui peut s'exprimer de la façon suivante : y a-t-il des électeurs d'Emmanuel macron qui, aujourd'hui, regrette sérieusement d'avoir voté pour lui au premier tour, étant entendu que le second tour n'est pas significatif compte tenu des deux duellistes en compétition?
Jacques, pour répondre a ta question (ou pas), mon favori pour les présidentiels 2017 n'étais pas dans les onzes du premier tour donc j'ai voté par défaut au 1 er tour et idem au second !!! J'ai écris sur le blog juste après l'élection d'EM qu'il fallait le laisser travailler .......mais je suis inquiet :x
Bs Pascal ,rassure toi la librairie existe encore .J' avais 13 ans en 68 donc pas trop de souvenir , mais explique moi pourquoi casser une vitrine d'un magasin que tu ne connais pas pour te venger contre des décisions de l'état.Je ne pense pas que Charles de Gaulle en étais le propriétaire :idea:
Pas voté pour lui ni au premier ni au second tour ! Pas décolérée un bon mois après son avénement. Fallait pas être grand devin pour savoir qu'il allait mener la même politique ultra libéraliste que ces prédécesseurs. ! Maintenant je râle de temps en temps dans mon coin. J'évite les infos et je vais bosser pour payer mes impôts et les dépenses inutiles de nos gouvernants. Bref, les présidents passent et ce n'est pas ça qui améliorera notre vie.