Oui je pense, tu est divorcée ...donc ex mariée
... Aurais tu acceptée l'adultère ??
Sujet très intéressant. Je crois que vous avez tous un peu raison. Après chacun y trouve sa place, son compte. Quoiqu'il en soit aucun de nous n'est en position de juger ce comportement adultérin, il faut connaître l'histoire à l'origine de ce besoin d'escapades.
Ne dit on pas il faut vivre avec les gens pour les connaître !
sa fait discuter
Aimer est pour moi un acte qui implique autant les sentiments que le corps, comment dissocier l'un de l'autre ?
Comment se retrouver face à l'autre alors que son corps est rempli par les caresses de la maitresse ou de l'amant ?
Comment construire une relation complice à trois, puis quatre et tant d'autres ?
Exact Marie, savoir qu'un ""autre"" à mis les mains sur son corps............quelles souffrances :x :x
marie93 a écrit : Aimer est pour moi un acte qui implique autant les sentiments que le corps, comment dissocier l'un de l'autre ?
Comment se retrouver face à l'autre alors que son corps est rempli par les caresses de la maitresse ou de l'amant ?
Comment construire une relation complice à trois, puis quatre et tant d'autres ?

nous pouvons consruire relation complice en etant discret
@Patrick:

Exact Marie, savoir qu'un ""autre"" a mis les mains sur son corps............quelles souffrances

Là, j'avoue que j'ai du mal à comprendre.

Je sais, beaucoup souffrent de jalousie.

Mais, cela équivaut a se dire "je suis donc propriétaire de l'autre", non ?

Je n'arrive toujours pas à me faire à cette idée ...

Charité de Martin, quand tu nous tiens ...
@sfinx,

Oui, chacun à son tempérament ..certaines personnes ne peuvent dissocier amour sentimental et amour physique et il parait que le cerveau féminin en fait partie :? . En tout cas, c'est mon cas.
Puis, il y a des personnes qui fonctionnent autrement.
:oops: et beaucoup de souffrances et de malentendus en décourrent.
Pour que cela vaux. :(

Bonne année à tous, :D
Biz
Far
@sfinx

Non pas de propriété mais de la sincérité. Chacun est libre de son corps tant qu'il ne fait pas souffrir l'autre, il faut donc, avant toute chose que chacun soit sur la même longueur d'onde. Et puis je n'aborderai pas les maladies ........
Marie, un peu de sentiment de propriété, non ?

La sincérité consiste juste a être honnête, avec l'autre, et ce, non pas quand le coup de canif se produit, mais dès le départ.

Je crains que beaucoup de gens de notre génération n'aient perdu le fameux "esprit soixantehuitard".

Je pense (si, si, parfois :D ) que la vie amoureuse et la vie professionnelle, ont des tristes points communs, souvent.

Les réactions, du type "c'est mon boulot, on n'y touche pas" ou "c'est ma femme, on n'y touche pas", sont assez similaire, non ?

La jalousie n'est pas un sentiment. C'est une maladie morale. Née de la morale. Et, rien d'autre.

Les mammifères ne sont globalement pas monogames. D'autres cultures, autorisent le matriarcat, avec plusieurs conjoints, d'autres encore, la polygamie, avec plusieurs conjointes.

Tout cela est d'abord affaire de culture.

Je ne remet en rien en cause le fait, qu'il puisse y avoir des liens forts, entre deux personnes (ou plus, bof), mais de là a décider que l'on "s'appartient" pour la vie, non, je ne peux pas adhérer à ça.

Nous ne sommes propriétaire QUE de nous même. Jamais de l'autre.
On est libre de nous même !
On est là propriété de nous même. ...
Et la liberté.....
Oui.

:D
:D
" Nous ne sommes propriétaire QUE de nous même" : intéressant :wink: .
Des fois, je me le demande, si nous sommes tant propriétaires que ça, de nous-mêmes.
Le boulot nous épuise, les mass média nous démoralisent, les familles nous compliquent la vie,
certains amis nous trahissent...tout ça lessive nos terres " à l'insu de notre plein gré " non ?
Faut pas les laisser nuire à notre propriété = notre jardin rempli des fleurs...
mais non, pas du mal : du désir ...bon, c'est vrai que le désir est parfois une fleur vénéneuse . :wink:
Sentiment de propriété, NON ! Si j'ai réagi dans ce sens, c'est tout simplement parce que l'on parle de relations extraconjugales. Donc, si deux personnes décident de vivre selon la norme de la société dans laquelle nous vivons, ils en acceptent les avantages et les inconvénients. La fidélité fait partie du mariage, si cela ne convient plus, il y a séparation. Mais pour beaucoup, il est plus facile de jouer sur les tableaux, la tranquillité souvent matérielle et les extras !
Sinon, chacun est bien libre de sa vie et de son corps pourvu qu'il ait du respect.
Quant à la propriété, nous ne sommes propriétaires de rien, peut être de nos pensées ?