Je suis catholique parce que mes parents l'ont voulu ainsi. Mais, en fonction des dernières déclarations du pape sur l'avortement, je ne me reconnais plus dans l'idéologie chrétienne. D'autant plus que ces remarques me paraissent anachroniques.
En effet, depuis plusieurs décennies, la terre n'est plus en mesure de renouveler les ressources annuelles nécessaires à la vie. La preuve en est que début août 2018, nous avons déjà consommé les ressources renouvelables de l'année et que nous piochons sur les réserves. Çà ne durera qu'un temps.
Aussi, sans doute faudra-t'il ralentir la progression des naissances malgré que çà aille à l'encontre de l'économie.
Surtout que les scientifiques nous alertent sur "l'effondrement de la civilisation" dans quelques décennies (peut-être 5).
Voir Théories sur les risques d'effondrement de la civilisation industrielle sur google.
A retenir principalement la surconsommation et la négligence de l'humanité.

ET DIEU ( ? ) DANS TOUT CA ??????????????????????
Dieu?? Ben il regarde tranquillement ce qui se passe sur terre, avec le pere noël... ma foi...
Afin de contrôler l'augmentation de la population mondiale la contraception me semble beaucoup adaptée et nécessaire que le recours à l'avortement..
A quel moment un être humain commence à exister ?
Je précise je ne souhaite pas qu'on interprète mal mes propos je ne suis pas contre l'avortement mais sur ce sujet là je comprends la position de l'église.
Didou75 a écrit : mais sur ce sujet là je comprends la position de l'église.


dite aussi « position du missionnaire » :lol:
Mdr Furrax la répartie est excellente !!! :lol: :lol: :lol:
Mafell a écrit : Dieu?? Ben il regarde tranquillement ce qui se passe sur terre, avec le pere noël... ma foi...



Tu crois encore au petit papa Noël ? Mdrrrrrrrrrrrrrrrrr
Bonjour,


Et Dieu dans tout ça ????
Alors qu-il faudrait plutôt dire, et l'Homme dans tout ça ????

Pour ce qui est des naissances, je suis atterré qu'un pape, actuel j'entends, puisse encore condamné l'avortement.

Pour revenir à Dieu, entre nous, quel intérêt y aurait'il, s'il existe, évidemment, à ce qu'il se fasse connaître ? La vie serait belle, il n'y aurait puls de maladies, plus de discriminations, plus de riches, le risque zéro quel qu'il soit, serait aboli, on vivrai très vieux, voir éternellement, pourquoi pas après tout, il s'agit de Dieu tout de même, ah, et plus de guerres non plus, bref, ce serait-y pas le paradis tout ça.
Bon Dieu, mais foutez lui la paix à Dieu. Moi je serais Dieu, je ferais comme lui, Rien. Un sot de pop-corn très très sucré sur les genoux ( Dieu ne grossit pas ), et j'observerai avec délectation la conerie humaine se dérouler devant moi, quel spectacle. Grandiose.
Celles et ceux qui croient encore qu'il y aurait un Dieu dans tout ça, ont beaucoup de chance.

Je suis d'accord avec vous Didou, moi ça ne me choque absolument pas. Mais le fléau qui doit nous interpeller au-delà de tout, et c'est là où je vous rejoins Bob, c'est la sur-consommation. C'est tout simplement affolant. Et le pire du pire, c'est que l'on fait comme si...

Et pour en finir avec Dieu, si c'est comme le Docteur Phoebus ( Macron ), qui perd tous ses ministres en route, alors je me dis, mais à quels Saints doit-on se vouer ?
cron