Manoucha a écrit : Bon appétit à tous... mais il me semble que goûter c’est bien , manger ça me fait peur !!!



Préliber est un art qui s'apprend ... par exemple en "mangeant" des glaces :P

Il peut aussi se partager entre le Haut-Rhin et la Haute-Saône :roll:
Bien sûr,Jihem, et j’ajoute que « tout passe, tout lasse, sauf les glaces « !
Cunnilingus, la femme le sentir, l'homme a faire. Je suis un homme, pour moi, un préliminaire très important, pour la femme, la plupart que je connais ;aussi.
Patience, gentillesse, plaisir. :oops:
Pour moi le cunnilingus fait parti intégrante de l'acte d'amour et même peut être une finalité en voi
une finalité en soi
Manoucha a écrit : Bien sûr,Jihem, et j’ajoute que « tout passe, tout lasse, sauf les glaces « !

bsr madame... j'aime bien ta citation LOL .
Bjr Tyrion , merci d'avoir apprécié, en fait j'ai repris un titre de Hara Kiri d'il y a très très longtemps, au siècle dernier !...
J'adoooooore
Cuni, j'adore le faire, j'adore, sentir une femme être a adorer , ....
Un préliminaire, et très important :twisted:
En cette période de "disette" sociale, j'avoue qu'il me manque quelque chose. Peut-être LA chose, celle dont je ne pourrais me passer je pense : le cunnilingus.
Je suis prêt à renoncer à beaucoup dans la sexualité à condition que l'on ne me retire pas ça. Ce délice de gourmet, ce plaisir des papilles, cette "régalade" des sens, mélange subtil entre la soumission absolue et le pouvoir suprême. Qui tient l'autre ? Personne. La langue face au sexe féminin dans un ballet effréné, dans un duel amoureux. Un plaisir de gourmet : goût, couleurs, saveurs, texture.
Non ! Jamais je ne pourrai renoncer à cette pratique.