ayant ete confrontée il ya quelques annees a l intolerance car un fils handicapé je me demande si les choses ont evolues autant que cela. certains lorsque j evoque cela ne souhaite plus me contacter devrait je avoir honte de cette etat de fait il est vrai que le handicap peut faire peur . il n est pas a demeure mais combien de fois ai je entendue n en parle pas pourquoi devrais je le cacher, mon fils reste mon fils pourquoi ne devrais je pas etre heureuse. donc si vous avez ete confronté au regard malveillant ou autre ecrivez moi un petit post merci :D
peu importe si les choses évoluent, certes un peu ! mais tu n'empecheras ce regzrd monstrueuxdes personnes! vie ta vie avec ton enfant et laisse voguer la galère ! :D
je sais de quoi je parle ! j'en ai 2 enfants handicapés etje m'en porte bien ! :D
merci de ta reponse mais j ai encore des reflexions du genre t 'aurait du avortermon fils est autiste en etablissement spec je le vois toutes les semaines. soit on me dis tu n as pas honte de l avoir abandonner soit comme dans un resto rapide bien connu depechez vous de dejeuner ca fait mauvais effet sur la clientele. ou les hommes partent en courant dés qu ils savent. tres bonne journee a toi elledu44123456
Bonjour,
Tu n'empêcheras jamais les autres de parler, de juger et de condamner, et cela vaut même sans handicap, alors enfile un imperméable virtuel antivirus désobligeants et vis comme tu l'entends. Toi seule sais ce que tu dois faire de ta vie.
@elle ; mes fils aussi sont en foyer et sont heureux etviennent en maison tous les w e ! ils ont leur vie! il n'y a pas que les hommes ,qui prennent leurs jambes , aussi les femmes, quand tu leur dis ta vie !
allez vogue la galère
meme en amitié d ailleurs combien de foisj ai eue des reflexions alors oui je recherche une personne tolerante et comprehensive je ne peux recevoir mon fils car il est parfois violent mais c est son handicap. lorsque je propose d aller le voir avec moi toujours des excuses pour ne pas m accompagner c est dur mais je n impose rien.
@ ELLEDU44123456....
Je comprend votre réaction....c'est normal....de votre part..!
mais on n'arrêtera pas la méchanceté et la mesquinerie du monde....hélas!
j'ai aussi subit...dans ma jeunesse....j'avais une soeur handicapée...!
perso devant cette méchanceté inhumaine .....je dis...la roue tourne et personne n'est à l'abri de quoi que ce soit...(et au fond de moi ....que le bon dieu fasse son travail)......!....tout se paye un jour...!
ce sont vos enfants ....vos amours.....et vous n'avez pas à avoir honte de leurs handicap........et surtout vous avez un grand mérite de faire tout pour qu'ils soient heureux....!
alors laissez de côté les mauvais regards et les mauvaises réflexions....vivez votre vie ....!
amicalement...
Bonjour,

Ce sujet me touche . Suite à un très grave accident en 2006 avec la colonne brisée ainsi que les deux jambes et sans savoir si j'allais remarcher, je suis restée 1 an en fauteuil roulant . J'ai été confrontée a ces regards dont vous parlez . Une fois, dans un magasin, alors qu'une femme valide et très jolie me regardait avec interrogation après avoir "inspecté " mon mari de l'époque qui poussait mon fauteuil , je me suis levée. Bien sur je suis tombée, mais j'avais ressenti un truc indescriptible . Comme de la grosse colère . Aujourd'hui, complètement rétablie, je ne sais pas quel regard poser sur les personnes handicapées . Il m'arrive souvent de leur sourire mais dans 50 % des cas, ce sourire ne m'est pas rendu car peut être interprété de mauvaise manière . Je comprends parfaitement ce que tu dis @ELLEDU44 et je suis malheureusement dans l’incapacité de dire qu'elle aurait été ma réaction si j'avais appris que mon compagnon actuel avait un enfant handicapé . Imaginons qu'il me l'ait dit dès le départ : j'aurais certainement pris mes distances . Imaginons qu'il me l'ait dit après un certain temps, le temps de l'attachement ...je me connais assez pour dire : J'aurais accepté . Mais encore une fois c'est juste une supposition car voilà , ce n'était pas le cas et donc je n'ai pas été confrontée à la situation . Par contre, je sais que la force de l'amour qu'on peut ressentir pour une personne peut nous donner une force incroyable et nous faire faire des choses qu'on ne supposait pas . Maintenant, l'honnêteté que tu as, à dire les choses et ne rien cacher suggère un amour immense pour ton enfant .Je t'admire @ELLEDU44 . Je te souhaite du fond du cœur plein de bonnes choses et j'aurai de temps à autre une pensée pour toi .

Bonne journée :)
@ carlyves ; tu l'as ressenti durant une année , mais nous c'est tout les jours!
vais te dire un jour, une infirmiere nous a dit ; pkoi vous l'avez pas supprimé ! :mrgreen: , et meme si l'on savait ! avons nous le droit !
courage !

Le handicap... celui visible, celui invisible... souvent très lourd à porter pour la personne et souvent encore plus lourd pour la famille et double peine avec tous les tracas administratifs !

Notre famille n'a pas été épargnée

J'ai choisi il y a longtemps des métiers où j'étais confrontée au handicap - besoin de réparation sans doute - je suis bénévole à présent dans des structures où je me rends avec mes chiens pour apporter un moment de légèreté pour tous. Toujours, c'est moi qui repart avec de la joie au coeur ! Le bénéfice est POUR MOI en premier.

Je ne vais pas m'étaler là dessus. Ce qui m'agace... c'est quand on me fait des compliments.............. ! Parce que je fais cette action où parce que je reçois mon neveu ou ... toutes ces années vécues auprès d'une personne handi psy

Oui, c'est lourd, mais souvent ce qu'on reçoit n'a pas de prix. Cet amour sincère, ce sourire VRAI... les toutes petites victoires aussi...

Lorsque je me rends au foyer de mon neveu, j'ai beaucoup de contacts avec les résidents, on va dire que je suis naturelle et que je n'ai pas de tabou sur le handicap de quelque nature qu'il soit, cette peur c'est ce qui souvent empêche une relation naturelle.
(peur pour soi, peur aussi du fait qu'on aurait pas été à la hauteur si nos enfants avaient un handicap). Bon il n'y a pas que la peur... pour certains il y a la bêtise... mais je pencherais plus pour la peur.

Par deux fois j'ai failli être dans ce fauteuil roulant... j'ai de la chance -

je me revois à 6 ans pétrifiée de peur devant un enfant de mon âge en fauteuil roulant qui me tendait la main, je n'ai pas su la saisir... ! ce souvenir me hante...
merci de ta réponse je ne remercierait jamais assez les educateurs de mon fils qui l on fait progresser,.a psy qui a fait de lui se qu il est maintenant adulte de 31 ans ilvit de mieux en mieux dans son foyer. bien que son pére ne l ai jamais accepter il ne va meme pas le voir et ne demande aucune nouvelle.de meme qu ils faut remercier les encadrants de nos anciens dont je connait les conditions de travail si difficile. et oui merci pour votre generosite l amour de l humain
je ne cache riencar je ne veut pas tromper les gens par ailleurs j ai une fille en pleine santé et une petite fille géniale.mais mon fils ne m enpeche pas de vivre.
ELLEDU44123456 a écrit : merci de ta réponse je ne remercierait jamais assez les educateurs de mon fils qui l on fait progresser,.a psy qui a fait de lui se qu il est maintenant adulte de 31 ans ilvit de mieux en mieux dans son foyer. bien que son pére ne l ai jamais accepter il ne va meme pas le voir et ne demande aucune nouvelle.de meme qu ils faut remercier les encadrants de nos anciens dont je connait les conditions de travail si difficile. et oui merci pour votre generosite l amour de l humain


Il n'y a pas de générosité particulière, il y a les jobs pour lesquels on est fait... on se sent à l'aise et où à la fin de la journée on est HEUREUX !

C'est super que tu aies un Centre dans lequel ton fils se sente bien, il faut les laisser aussi avoir leur vie à eux... ce n'est pas toujours évident pour les parents de respecter ce besoin de liberté et que les enfants s'autonomisent de leur famille...

Bisous !!!!!!!
mercide ton message mais quand je vois les difficultes que parfois les chiffres l emporte sur l 'humain je connais ,j ai une super chance d avoir cet etablissement en loire atlantique , mais tous n 'ont pas la chance d 'avoir une struture ou ils sont bien et comme tu dis vive leur vie il est vrai que l autisme est tres difficile a compendre et qu il en a plusieurs formes. j ai longtemps culpabilisee et je me souvient d un médecin qui a eue l arrogance d me dire que j était une mauvaise mére et que c 'était ma faute s il en était la; je pense que maintenant on ne dirait pas de tel horreurs aux parents merci a tous pour ses messages cela fait du bien
La tolérance. ....
Ne concerne pas que le handicap mais bien d'autres situations dans la vie, incomprises par ceux qui ne sont pas concernés .....
Je vis une ces situations, je défend cette cause qui nous tombe dessus un jour par cette forme de marginalité. .... lorsqu'il s'agit d'un de nos enfants, on agit comme des parents quelque soit l'opinion des autres, il faut se battre et défendre ses propres opinions, si nous ne le faisons pas.... qui le fera à notre place....
Finalement, sans avoir le choix, on accepte pour continuer notre vie sereinement. ....
cron