Quand les Italiens votent et que deux partis (faisant, ensemble 67% des voix) tombent d'accord sur un programme commun (qui s'est négocié après le scrutin, comme en Allemagne), le Président de la République, là bas, élu par les députés et les sénateurs de l'ancienne majorité qui vient précisément d'être battue, décide de ne pas tenir compte des résultats des élections. Il pose ses conditions ... Pas d'eurosceptiques dans le gouvernement !

Autrefois, quand les peuples élisaient une majorité "non conforme", les militaires se chargeaient de rectifier ... le tir ! Maintenant, à ce rythme, on se demande s'il va vraiment être utile de demander aux gens d'aller voter !

Le plus cocasse tient dans le fait que ceux et celles qui approuvent ce comportement n'ont aucune honte pour s'affirmer démocrates !
Ensuite, les mêmes s'étonneront certainement lorsqu'il découvriront que les gens, de plus en plus nombreux, votent pour l'extrême droite !
Ouai, c'est un peut comme pour l'aéroport de NDDL, le peuple a voté pour et le gouvernement ne suit pas la démocratie.
Avec une petite différence, tout de même : pour l'aéroport, on ne m'a jamais demandé mon avis. Je dois bien avouer que je ne sais pas du tout de quelle façon j'aurai voté, finalement ... Quand un dossier dure et perdure depuis plus de 50 ans sans aboutir, il faut bien admettre qu'il y a quelque chose qui ne colle pas ...
Pourquoi on t'a demandé ton avis pour l' Italie ???
:D
Tu t'en étais certainement rendu compte : je suis Français ! Donc, ce qui se passe en France me concerne directement. Ce qui se passe en Italie m'intéresse ... Nuance !
Quand je me déplace dans un pays étranger (au moins 30 pays différents à ce jour), je me documente sur ce qui s'y passe sur le plan économique, social et politique. Ca ouvre l'esprit. On a une meilleure compréhension du monde ... Et on constate que ce que racontent les "journalistes" est souvent très loin de la réalité.
Très bonne intervention Jacques94130 en ce qui concerne les journalistes.
En ce qui me concerne je lis un peu les avis de différents médias pour avoir un son de cloche à peu près cohérent. (et être un peu informé de ce que l'on ne nous dit pas).
Je n'attends pas de la part des "journalistes" qu'ils me donnent leurs opinions personnelles mais, avant toute autre chose, qu'ils me donnent des INFORMATIONS. Et je dois dire que, là, ils sont en très gros déficit !
C'est vrai pour presque tous les sujets "sensibles", ce qui n'est pas le moindre des paradoxes.
...

Des informations, oui !
Mais encore faudrait-il qu'elles reflètent la vérité ...

"On nous cache tout, on nous dit rien " ...
... la chanson se répète, inlassablement ...
"On nous cache tout, on nous dit rien!!!" , c'est ce que dit la chanson...
Il n'empêche que l'on peut trouver des sources d'infos diverses et variées , pour peu qu'on s'en donne la peine.... et elles ne manquent pas à l'heure actuelle!
Ce petit effort peut nous aider à avoir une opinion sensée sur les évènements qui se succèdent à une vitesse effrénée!
Bien sûr on essaie de nous faire oublier, au travers de diverse polémiques, les dangers réels qui nous menacent...
Mémoire courte... on a vite oublié un passé, pourtant proche, tant on s'est vautré dans l'abondance et le confort!
@ Chlorophylla : Cela va de soi ! Mon propos sous-entendait "informations vérifiées et hiérarchisées" ...
Ma conviction, c'est que le boomerang électoral va revenir en force en Septembre ... Mattarella pouvait très bien valider le gouvernement qui lui était proposé par Conte. Mais dès lors que les partisans du "système" ( = gouvernement de centre-droit alternant avec un gouvernement de centre-gauche A CONDITION que ce soit pour conduire LA MÊME POLITIQUE) refusent d'envisager une quelconque remise en question - même partielle - de leur vision du futur, "ils" préfèrent provoquer une crise majeure pouvant conduire au chaos ...
Si un nombre croissant de gens vivent mal pendant qu'ils voient qu'un petit nombre vit très bien, ceux qui vivent mal finissent, d'une façon ou d'une autre, par se révolter.
Et voilà ! On s'absente de chez soi pour une grosse quinzaine de jours et ... paf ! Au retour, on constate que tout va de travers ... Par exemple : les Italiens et les Italiennes (Ne jamais oublier les Italiennes !) ont voté ... Bruxelles a décidé qu'il ne fallait pas en tenir compte ... Notre Président aussi ! Finalement, les Italiens (et les Italiennes !) ont le gouvernement qu'ils ont choisi, DEMOCRATIQUEMENT ...

Le mieux serait que "les élites" refassent une deuxième, voire une troisième fois, la même connerie : dire que les gens du peuple sont des cons; puis refaire de nouvelles élections ... pour constater que la connerie se porte bien en reconduisant une majorité renforcée portée de 67% à 75% des suffrages !

Vivement les Européennes de 2019 ! Afin que notre Président se prenne la raclée du siècle ... Parti comme il est parti là, je lui donne de faire arriver, au mieux, troisième voire quatrième ses amis de "La République En Marche" ...
L'Aquarius est arrivé à Valence (Espagne) ... Si j'ai bien compris, il aura mis au moins trois jours pour faire un trajet qui en demande, au grand maximum, un seul voire une grosse douzaine d'heures ... Il y a comme quelques chose de bizarre.
J'émets l'hypothèse suivante : sur ordre, ce navire n'a pas choisi l'allure "En avant, toutes.".
J'ai aussi appris un truc : avant de signaler son intention de se diriger vers l'Italie, ce navire avait manifesté sa volonté d'aller à Malte, plus proche du lieu où il était au moment où il a fait part de ses intentions. Curieusement, Malte a refusé l'accès à ses ports (en fait, un seul, celui de La Valette) mais personne n'a protesté contre ce refus. Il s'est donc replié sur l'Italie qui a, clairement, décidé de lui refuser l'accès à ses ports ... Et, là, beaucoup de gens ont protesté ! Deux poids, deux mesures ... La France n'a pas immédiatement proposé d'ouvrir ses ports à ce navire ... mais ne s'est pas privée de vilipender l'Italie ! Comprenne qui pourra !
Pour ma part, je crois avoir compris.
1. La France ne supporte pas la victoire des Eurosceptiques en Italie et fait tout ce qu'elle peut pour alimenter les tensions, voire provoquer une crise politique.
2. Malte, quoi que sensiblement eurosceptique elle aussi, est un "paradis fiscal". Il ne faut donc rien faire qui puisse déstabiliser le gouvernement maltais...

Je propose une solution simple pour progresser dans la résolution du problème des migrants : Que chaque personne, lorsqu'elle pose le pied sur le sol d'un pays membre de l'Union Européenne, fasse part du pays dans lequel elle veut s'installer. Elle sera alors dirigée vers le pays de son choix, lequel instruira, à ses frais, le dossier d'accueil et gèrera la situation pendant tout le temps nécessaire à l'instruction du dossier ...
Pourquoi ne pas en avoir parlé pendant le G7 dernier au Quebec ou tu étais avec tes 7 collègues :?:
je ne sais pas si j'ai bien compris, mais j'ai compris, moi, que si l'Aquarius a mis tout ce temps pour rallier Valence c'est à cause d'une météo très défavorable (creux de quatre mètres, etc.)
https://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/haute-corse/corse/mauvaise-meteo-aquarius-remonte-long-sardaigne-1494645.html
et donc je ne vois pas spécialement d' "ordre, ce navire n'a pas choisi l'allure "En avant, toutes.". "