Pour Jacques Higelin qui nous a abandonné trop tôt.


Armande Altaï, Jacques Higelin : Informulé
Lorsque je croise
Tes yeux de gel,
Mon cœur se fêle
Et tout s’embrase.

Cet amour doit
Rester comme ça
Informulé
Informulé.
Ne dis rien
Ne dis rien .
On se regarde
On se regarde .

Un bébé pleure, caché au fond de moi .
Il pousse un long long cri,
Une plainte infinie
Pendant que doucement je souris .
Que jamais ton élan
Nous soude au coin d’une porte .
Qu’un érotisme flagrant
Nous enroule et nous torde
Dans les flammes .
Tes mains livides
Sont translucides
Tes doigts nerveux
Tes veines bleues

Cet amour doit
Rester comme ça,
Informulé
Informulé.
Ne dis rien
Ne dis rien .
On se regarde
On se regarde .

Le pli amer sur le coin de ta bouche
Me parasite, me touche .
Ton rire te fait trembler.
Dans ta chemise glacé,
Tu pâlis .

Que jamais ton élan
Nous soude au coin d’une porte .
Qu’un érotisme flagrant
Nous enroule et nous torde
Dans les flammes .

Paroles trouvées sur Bide et musique
Parce qu'elle me manque...


Paroles de Opus En Si Bel Homme Majeur - Maurane


Ailleurs, dans mon écrin total
Je le vois,
Ce grand doux rêveur
Si tendre, gourmand, fou, animal,

J'entends cet opus dans mon cœur (x2)
En si bel homme majeur

Du miel, du sel et du piquant,
Un rien austère et terre à terre

De l'élégance, de l'allant, de la réserve
Mais du nerf

Un peu fatal, un rien glamour,
Léger avec du plomb dans l'aile,
Deux bras solides qui m'entourent,
Un regard beau qui étincelle

J'entends cet opus dans mon cœur (x2)

Et même si point trop n'en faut,
Quelques petits kilos en trop
Carrés de chocolat en chair
Ne seraient pour me déplaire

L'esprit clair et le regard fier
L’homme de mon cœur n'a plus 20 ans
Il a bien l’âge de ses artères
Mais taillé, poli, comme diamant

La sagesse l'a rendu si beau
Sa tendresse est un violoncelle
Sa joie de vivre un concerto
Une ode au parfum de Ravel

J'entends cet opus dans mon cœur (x2)
En si bel homme majeur
J'entends cet opus dans mon cœur...

Trouvé dans Paroles Mania
Beau partage Edel
Et coucou toi !!! contente de te voir dans le coin (coin ? :D)

J'ai raté le thé ou Café en hommage, faut que je regarde à quelle heure il passe cette nuit pour le voir ...
Je viens d'apprendre par hasard, le décès de Say C -Azeedine Lazarek,- en début d'année.
Je suis triste,j'aimais bien ce rappeur qui avait de vraies valeurs exprimées au travers de ses textes et ce n'est pas si courant


Say C : Il fait froid

Image
    Il fait froid il fait froid
    On insiste pour que cesse l’inceste encore une fois
    Dans ces moments là
    Il fait froid dans ces moments là
    Le pardon est difficile parfois

    Elle m’a dit un sacré secret
    L’amour secret qu’elle avait pour son père est devenu vite amer
    Elle aurait voulu garder plus longtemps son innocence
    Mais par folie son père perdit toute éloquence
    Comment veux tu qu’elle pense
    Elle qui dans son enfance
    N’espérait de lui que de l’amour et non de l’attirance
    Choqué comment oser rétorquer
    A quelle porte va-t-elle toquer
    De qui va-t-on se moquer
    De lui ou d’elle ?
    Elle qui a froid qui bégaye
    Elle qui par ses moments
    Pense que seul le crime paye
    Elle se sent souillée
    Avant et après s’être douchée
    Ça y’est c’est foutu son intimité est touché
    On oubli souvent les crasses laissé par un ex
    Mais celles engendrés par son père
    Ne s’effacera comme les multi textes
    Ça reste ça part mais ça ne s’oubli pas
    L’inceste rend malade comme la peste ou le choléra

    Il fait froid dans ces moments là
    Père ou pas le pardon est difficile parfois
    On ne peut rester en froid ma foi
    On insiste pour que cesse l’inceste encore une fois

    Elle se pose des questions
    A-t-elle tord a-t-elle raison
    La température baisse dès que sa mère quitte la maison
    Sachant que son refuge devenu presque maison close
    Pour un homme qui prit sa fille pour une chose
    Mais ose t-elle en parler
    Va-t-elle enfin se décider
    Punir son male de chien son corps excité
    Sa mère sa confidente pleine de compassion
    Lui dire tt malheureusement ne fut pas la bonne solution
    Elle profita de son absence pour trahir sa confiance
    Agissant comme si sa fille était une balance
    Son père agissait ainsi avec ses deux filles
    Mais sa femme elle-même était victime de ses tromperies
    Au bord du suicide sa vie de famille est un bide
    Elle a vécu longtemps dans l’angoisse et le speed
    Elle est jeune mais a l’impression d’avoir prit des rides
    Sa foi en dieu l’a sauvé elle plongera pas dans le vide

    Refrain *2

    Je pense à cette beauté à la force qui est en elle
    Malheureusement son histoire se veut d’être au pluriel
    Quand on réalise qu’on encourage des choses
    Pareil dans certains films certains magasines
    La raison n’est pas toujours l’oseil
    Mais la folie humaine
    Mais c’est les petits braqueurs e voitures les petits dileurs qu’on enferme
    Et quand on s’aperçoit qu’y en a des milliers qui pratique ceci
    On réalise que l’injustice règne dans ce pays concerné
    La parole d’un enfant pour eux n’est pas crédible
    Est-ce la plus facile des cibles horribles
    Tu n’as pas payé ici mais dans l’au-delà
    La pédophilie ne t’épargnera pas
    Combien sont elles encore à garder ça comme secret
    Dénoncez le ou des séquelles seront à jamais encrées
    Femmes ou jeunes filles qui garde pour elles ça
    Libérez vous pour que plus jamais il ne fasse froid

    Refrain jusqu’à la fin !