A mon tour de prendre la parole. Je suis une habituée du chat. J'y vais pour me détendre et plaisanter. Je n'ai pas un ego surdimensionné et qu'on me "zappe" ne me dérange pas. Si je m'y sens bien, j'y reste sinon je laisse la place. J'ai la chance d'y avoir rencontré des personnes avec qui j'ai créé des liens et avec ceux-là, j'ai d'autres moyens de communication.

Aux petits nouveaux, je dirais "évitez les heures de pointe" où effectivement la densité est telle qu'on ne peut pas répondre à tout le monde non parce qu'on les jugent inintéressants ou qu'on ne veut pas les intégrer mais juste parce qu'on n'a pas le temps de tout lire. Alors, si vous en avez envie, insistez et vous verrez qu'on vous répondra.

Et surtout, il y a des raisons bien plus importantes de se prendre la tête que le chat.
Et moi, et moi .... Emoi
Si je comprends bien le souci qu'a rencontré un nouvel adhérent lors de sa première connexion au tchat,, -souci que nous rencontrons tous à ce moment là- il faut se remettre dans le contexte de visite du tchat à certaines heures du début de soirée. Il y a parfois 10/12 voire 15 personnes qui dialoguent. Un nouveau qui arrive à s'insérer dans les conversations croisées dont il n'a pas suivi le début, peut être troubléet se sentir délaissé.
De plus les adhérents qui fréquentent le tchat assidûment sont devenus presque des "ami(e)s, les papotages ou conversations de fond s'engagent plus naturellement, en toute sympathie.
De plus, toujours dans le cas où nous sommes nombreux, les sujets de conversation peuvent être mutiples et chacun suit son thème de prédilection.
Et puis, il y a les affinités qui se créent, relationnelles, amicales, affectives, semi-amoureuses parfois, l'humour qui se glisse qui éloigne ou qui fédère .... 
Pour autant, effectivement, les habitués nous devons être attentifs et vigilants pour que la communauté s'agrandisse et s'épanouisse, et que la communication entre nous satisfasse le plus grand nombre.
Alors et moi, et moi et moi, se transformera en ...... Eh nous tous !!! 
 
epsilon17 a écrit : Bonjour à vous

Ce n'est pas de la chanson d'Antoine dont je vais parler, il fait mieux que moi sur ce sujet.
Ce bog m'est inspiré par un incident arrivé hier soir sur le chat, les témoins sauront de quoi je parle. Je sais que je ne vais pas me faire que des « amis/es » mais peu importe, « la perfection est-elle ennuyeuse ? » aura une réponse même partielle !!!
Nous sommes pourtant tous/tes d'une tranche d'âge qui ont appris ce que veut dire, solidarité, service publique au service du plus grand nombre et où l'individualisme était souvent combattu. Alors comment se fait-il qu'une participante au chat nous ait accusé de « mépris » envers elle pour l'avoir oublié dans son « coin » ? Je ne vais pas dresser un tribunal pour juger mais simplement essayer d'analyser. Même s'il s'agit d'une « unité » à s'être manifestée.
Ajoutons pour la compréhension, qu'une fois le « mépris » déclaré, les mains se sont tendues pour réparer l'erreur. Rien n'y a fait, cette personne persiste et signe !
Devrai-je préciser que ce n'est pas la personne qui nous intéresse mais les faits, incruster dans « le papier » donc vrais, ah ! Tiens, vérité ou mensonge.... Je dois avouer que « le moi, je » m'a toujours repoussé et tans pis, si je n'irai pas en vacances avec ses adeptes !!! Il en faut pour tous les « goûts » direz-vous ? Ouais, vous n'avez pas l'impression de faire comme l'autruche? J'ai déjà écris et je le répéterai s'il le faut que ce site n'était pas une bulle de communautarisme mais inscrit dans un environnement bien ..français avec les dégâts collatéraux impliqués.
Précisons que j'ai toujours privilégié le collectif à l'individualiste et en, bon démocrate, oh ! quel vilain mot, la majorité et pas seulement 50%+1, que veut-il dire d'ailleurs ce 50%+1, mais surtout les 2/3, c'est « plus mieux » !!! Par contre, je ne suis ni « partageux », ni ouvert à l'extérieur dans ma vie privée et familiale. Cette parenthèse fermée, et vous n'êtes pas obligés de rebondir sur ce passage, revenons à nos moutons ! Ne souriez pas, ils ne sont, il n'est pas noir !!!
Oui, mais à force de parler collectif, nous perdons notre personnalité. Vous croyez ? La personnalité dans le cas présent, en a pris un coup. Et enfin, notre « unité » ne fait-elle pas partie d'un ensemble, pour être matheux!
Je ne suis pas le défenseur du tout collectif, j'y ai pris beaucoup de « calottes » ! Et tu continues, n'est-ce pas, ben oui...Je me regarde dans la classe mais je n'y pense pas tous les matins.
Et enfin, ce n'est pas un sujet de...philo  bien que je ne sais pas le mettre ailleurs que dans cette rubrique!!!
Je n'en rajoute pas et je vous laisse prendre votre ...clavier.
Merci de m'avoir lu.




J’ai eu de la difficulté à retrouver ce forum.
Epsilon17, Je vais vous répondre directement puisque je suis indirectement citée et quoique vous en disiez par la même occasion jugée. Vous auriez pu à ce propos me nommer, je ne m’en serais aucunement offusquée.
Au risque de me répéter, je vous précise que je n’ai pas écrit cette phrase pour avoir une réponse. C’était l’expression d’une frustration par une provocation avant d’aller vaquer ailleurs. Mon intention première n’étant pas de commenter mon ressenti. Ce n’est que par la suite, la boule à l’estomac étant toujours présente que j’ai décidé d’aller m’épancher dans mon blog. Je ne reviendrai pas sur le sujet
Tant de réactions m’ont surprise.
Ce que vous avez pris pour du nombrilisme en le nommant « moi je » est uniquement une expérience vécue par une personne, MOI en l’occurrence. Et à ce sujet, je m’en suis épanchée dans MON blog, néanmoins consciente de pouvoir être lue et avec le secret espoir de l’être d’ailleurs mais peut-être pas autant (sourire)
Etant ma propre expérience, elle ne pouvait avoir qu’un caractère personnel. Peut-être avez-vous raison suis-je égo centrique, mais j’ai tout lieu de penser que votre texte n’aurait pas eu lieu d’exister si je n’avais formulé mon désarroi précédemment dans mon profil.
Vous réfutez cette vue du « Moi je ». Pourtant nous avons tous cette propension à tout ramener à nous dès le jour de notre naissance en prenant possession du sein de notre mère et en affirmant notre égo au fil des années voulant toujours que les choses et les gens se reconcentrent sur nous pour pouvoir exister.
Je ne crois donc pas au tout collectif. Une utopie pour mégalomaniaques ou doux rêveurs qui veulent se persuader que le groupe prévaut sur le singulier. Chacun, chacune a besoin d’un code de reconnaissance propre mettant en évidence leur singularité. Sans vouloir être « le seul ou l’unique » chaque individu a le droit d’être reconnu en tant que tel. Les seules structures qui tendent à effacer les personnalités se nomment des sectes et si ma comparaison est provocatrice, je vous l’accorde, elle est guidée par l’ambiguïté du discours
A vous lire
Bonjour,

"Je ne crois donc pas au tout collectif. Une utopie pour mégalomaniaques ou doux rêveurs qui veulent se persuader que le groupe prévaut sur le singulier. Chacun, chacune a besoin d’un code de reconnaissance propre mettant en évidence leur singularité. Sans vouloir être « le seul ou l’unique » chaque individu a le droit d’être reconnu en tant que tel. Les seules structures qui tendent à effacer les personnalités se nomment des sectes et si ma comparaison est provocatrice, je vous l’accorde, elle est guidée par l’ambiguïté du discours
A vous lire"


Si je vous disais que nous sommes d'accord, vous me croyiez??? et pour tant, je n'ai jamais parler du tout collectif et j'ajouterai la "grande gratuité" qui s'empare actuellement d'une certaine classe que j'appelle "bobo"! Mais lorsque je dis" et moi...", je veux parler de ces mêmes "bobos" qui se considèrent le nombril de la France et écraseraient les autres. Désolé de vous avoir pris pour une de ceux-là! A quand sur la chat,? Ce serait avec plaisir! Bien à vous
bobmarley2-1.jpg


DSC_0043.jpg


BONNE JOURNÉE À VOUS :P .  3/3
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
C'est quoi ces plantes Posecafet ?
Ça se fume aussi .... ? :D  
3/3 aussi, c'est bêta ... 
...

... à écouter au second degré ...

" Même avec 20 000 euros par mois, je ne n'y arrive pas "
(la vie compliquée de Katy)

https://www.franceculture.fr/emissions/ ... llionnaire [28 mn]
Issue d'une grande famille d'industriels flamands, Katy passe son temps entre la Suisse, la Belgique et la France. A 60 ans, elle vient de prendre sa retraite et consacre son temps à la gestion de son patrimoine, objet de toutes les convoitises.

Image