Inflation : les ondes gravitationnelles du Big Bang enfin découvertes ?

Pour en savoir un peu plus sur l'annonce de la détection du rayonnement fossile issu du big bang :

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/univers-inflation-ondes-gravitationnelles-big-bang-enfin-decouvertes-52833/

Il faut s'accrocher, mais c'est passionnant. 
j'ai lu ca en effet tres recemment, mais il faut t'avouer que certaines choses sont encore "nébuleuses" pour moi........ il faut que je relise!
francoise57 a écrit : j'ai lu ca en effet tres recemment, mais il faut t'avouer que certaines choses sont encore "nébuleuses" pour moi........ il faut que je relise!


Si tu veux, on peut échanger là-dessus. D'en parler, ça éclaircit mutuellement les choses.
Je suis contente de trouver quelqu'un d'intéréssé par les sciences  :D
viviane08 a écrit : Je suis contente de trouver quelqu'un d'intéréssé par les sciences  :D


On cherche à savoir et à voir l'instant précédent la naissance.
Cette microseconde qui est primordiale.
 
Ce qui me laisse rêveur (si c'est le mot ?); est de savoir que beaucoup d'étoiles que nous voyons dans le ciel n’existent plus ou qu'elles ont changé.
Espace/Temps; Ce qui nous fascine et nous donne aussi la nausée quand on se l'imagine.
 
Geg35000 a écrit :
viviane08 a écrit : Je suis contente de trouver quelqu'un d'intéréssé par les sciences  :D


On cherche à savoir et à voir l'instant précédent la naissance.
Cette microseconde qui est primordiale.
 
Ce qui me laisse rêveur (si c'est le mot ?); est de savoir que beaucoup d'étoiles que nous voyons dans le ciel n’existent plus ou qu'elles ont changé.
Espace/Temps; Ce qui nous fascine et nous donne aussi la nausée quand on se l'imagine.
 


J'ai lu que dans un intervalle de temps de 10 puissance -35 seconde (0,0........1 seconde avec 35 chiffres après la virgule : rien du tout, moins que rien) l'espace s'est dilaté d'un facteur de 10 puissance 25 (1 suivi de 25 zéros !). Un truc inimaginable !
Pas étonnant que ça ait fait une onde de choc énorme, comme si l'espace s'était plissé (comme des vagues).
C'est cette onde-là, aux caractéristiques particulières, qu'ils pensent avoir détectée.
pourquoi parler de naissance, pourquoi  faudrait-il que les choses aient commencées, et dans ce cas que faites vous de "l'avant"   on a tendance à penser que le big- bang que l'on croyait à l'origine est cyclique,et non plus statique: l'état du cosmos est "d'être" pourquoi faudrait-il qu'il ait  "commencé "  ou que quelque chose ou quelqu'un l'ai "crée", et pourtant je suis déiste, je crois  qu'une volonté a fait que le monde, l'univers, le cosmos" soit " mais sans commencement ni fin, que cela soit simplement, d'ailleurs, ce me semble la seule façon d'appréhender  l'éternité, ou l'infini que ce soit en mathématiques aussi bien qu'en philosophie...

 Voilà-t-il pas un joli paveton dans une mare... mais laquelle ? 
J'ai lu cet article dont je mets le lien qui confirme aussi la théorie de la relativité d'Einstein
http://www.sciencesetavenir.fr/fondamen ... -bang.html
On peut s'interroger sur le passé mais on peut aussi se demander ce qui va se passer dans le futur
http://www.futura-sciences.com/magazine ... ion-47672/
Oui Jocavaliero. Quand je parle de naissance je nomme autre chose comme dans la théorie
"Rien ne se crée. Rien ne se perd. Tout se transforme"
jocavaliero a écrit : je crois  qu'une volonté a fait que le monde, l'univers, le cosmos" soit " mais sans commencement ni fin, que cela soit simplement, d'ailleurs, ce me semble la seule façon d'appréhender  l'éternité, ou l'infini que ce soit en mathématiques aussi bien qu'en philosophie... 


Finalement, une ligne droite n'est parfois qu'un cercle qui s'ignore (pour s'en convaincre, tracer une droite sur la Terre).

Et savez-vous qu'en mathématiques, il y a des tas de sortes d'infinis. Et même des infinis beaucoup plus infinis que d'autres infinis, des infinis d'infinis.

Tout ça est infiniment passionnant. 
Geg35000 a écrit : Oui Jocavaliero. Quand je parle de naissance je nomme autre chose comme dans la théorie
"Rien ne se crée. Rien ne se perd. Tout se transforme"


Alors une renaissance, peut-être.

Et, quand même, quand de la matière rencontre de l'antimatière, tout s'annihile.
viviane08 a écrit :
jocavaliero a écrit : je crois  qu'une volonté a fait que le monde, l'univers, le cosmos" soit " mais sans commencement ni fin, que cela soit simplement, d'ailleurs, ce me semble la seule façon d'appréhender  l'éternité, ou l'infini que ce soit en mathématiques aussi bien qu'en philosophie... 


Finalement, une ligne droite n'est parfois qu'un cercle qui s'ignore (pour s'en convaincre, tracer une droite sur la Terre).

Et savez-vous qu'en mathématiques, il y a des tas de sortes d'infinis. Et même des infinis beaucoup plus infinis que d'autres infinis, des infinis d'infinis.

Tout ça est infiniment passionnant. [/quote    

Et L'infini ....c'est un peu comme l'éternité .....c'est très long .......surtout vers la fin ..............................
Oui Chrissoune ! C'est là que ça fait mal à nos p'tites têtes d'humains sans repère; c'est que l'avant et l'après sont infinis comme  l'immensément grand et petit. Cela ne s'arrête jamais. En avant où en arrière.
Le "rien ne se perd - rien ne se crée - tout se transforme" cher à Lavoisier, çà c'était avant la formulation des règles de la thermodynamique et de l'universalisation du principe d''entropie.

L'incréé et le créé, le big-bang, les trous noirs, le point oméga, tout çà me rappelle quelques discussions plutôt animées. Va t'y falloir remettre çà ?... :roll: :wink: :lol:

J'en vois déjà qui renâclent :mrgreen:
Finalement, une ligne droite n'est parfois qu'un cercle qui s'ignore (pour s'en convaincre, tracer une droite sur la Terre. Et savez-vous qu'en mathématiques, il y a des tas de sortes d'infinis, et même des infinis beaucoup plus infinis que d'autres infinis, des infinis d'infinis ?

La ligne droite est le plus court chemin entre deux point alors qu'une ligne droite tracée sur un sphéroïde comme la terre se nomme une loxodromie. Quant à l'infini, de la notion d''infini "réel" au concept d'infini "utile" en passant par la "réalité potentielle" de l'infini, il y en a pour tous les goûts et surtout tous les usages.

Alors, on développe et on se fait flinguer par les tenantes de la pensée correcte ou bien on reste peinard bien au chaud derrière son écran ? :mrgreen:
cron