Ben oui, je me suis senti obligé, de rédiger ce texte, suite à certaines interventions, prêchant davantage le militantisme, que la réalité scientifique.

On m'affuble du terme de "climato-sceptique", sans avoir vraiment voulu lire ce que j'ai écrit ici (et ailleurs, aussi),sur la réalité des FAITS !

Il est évident, toutes les mesures le prouvent, que le globe terrestre entame (lentement), une période de réchauffement.

Il faudrait être stupide, pour le nier.

Il faut aussi être stupide, pour imputer cette augmentation de température, à la présence de l'homme sur terre.

Encore une fois, nous sommes, à l'échelle géologique, ce qu'est une femto seconde à un millénaire.

J'ai retrouvé un article, que je trouve bien fichu.
Pour les éternels "douteux", je vous conseille de commencer par la fin, soit le récapitulatif bibliographique. Vous verrez, ce n'est pas vraiment un "ramassis de cons".

Je sais également, que l'article est un peu long. Oui, mais, on parle échelle géologique, ça vaut bien le coup de lire une dizaine de minutes, non ? Voir de réfléchir quelques heures, après lecture ...

Ha oui, aussi: Je prierais la Dordogne profonde de bien vouloir s'abstenir de ces habituelles remarques venimeuses, tout commentaire constructif, serait par contre apprécié.

Bonne lecture.

http://revue-arguments.com/articles/index.php?id=6

MP: Tout va bien, le troll n'a aucun souci :D
Intéressant tout çà @Sfinx ! :)

"Il y a, d’un côté, la parole sacro-sainte du GIEC, les affirmations répétées tant de fois qu’elles en sont devenues des vérités incontestées et non contestables, peu importe leur véracité scientifique, les mantras des ONG environnementales qui ont tout à y gagner et le lavage de cerveau constant de la population depuis la plus tendre enfance. De l’autre, il y a quelques scientifiques, de plus en plus nombreux faut-il le dire, qui essayent de faire entendre leurs voix, qui apportent des arguments scientifiques contradictoires de plus en plus gênants pour les ténors du barbecue mondial. David contre Goliath. Mais la science n’est plus la partie importante de l’équation.
Aujourd’hui, le rationnel scientifique et l’argumentation solide, basés sur des faits établis et non des calculs théoriques simplistes et des prédictions plus erronées les unes que les autres, ont laissé la place à l’idéologie, à l’émotionnel, au quasi-religieux. Difficile de dialoguer dans de telles circonstances."

(István Markó, 05/06/2017, Contrepoints)


De quoi s'interroger ? :idea:
Bonsoir, Jazzie.

Oui, on peut.

J'ai un dossier complet, sur le GIEC, datant de l'époque où ces braves gens très savants se sont fait pirater leurs échanges de mails.

Échanges dans lesquels, il apparaissait clairement, qu'ils "truandaient" leurs chiffres, histoire de maintenir leurs sinécures.

Mais, comme tu le dis justement, le "lavage de cerveaux" efface tout, hélas.

Je vais tenter de retrouver ça.

Bonne soirée.
@ Sfinx

Tu fais peut-être référence à çà ?

https://blogs.mediapart.fr/thomas-goirand/blog/031209/climate-gate-nous-ment-ont-propos-du-climat

Oups ! en effet....

3/3 hélas :)
Jazzie91 a écrit : Intéressant tout çà @Sfinx ! :)

"Il y a, d’un côté, la parole sacro-sainte du GIEC, les affirmations répétées tant de fois qu’elles en sont devenues des vérités incontestées et non contestables, peu importe leur véracité scientifique, les mantras des ONG environnementales qui ont tout à y gagner et le lavage de cerveau constant de la population depuis la plus tendre enfance. De l’autre, il y a quelques scientifiques, de plus en plus nombreux faut-il le dire, qui essayent de faire entendre leurs voix, qui apportent des arguments scientifiques contradictoires de plus en plus gênants pour les ténors du barbecue mondial. David contre Goliath. Mais la science n’est plus la partie importante de l’équation.
Aujourd’hui, le rationnel scientifique et l’argumentation solide, basés sur des faits établis et non des calculs théoriques simplistes et des prédictions plus erronées les unes que les autres, ont laissé la place à l’idéologie, à l’émotionnel, au quasi-religieux. Difficile de dialoguer dans de telles circonstances."

(István Markó, 05/06/2017, Contrepoints)


De quoi s'interroger ? :idea:



Tiens c'est amusant .......
il me semble bien que je disais ... il y a peu de temps ...........
strictement la même chose !!!
et que les "interventions" de l'Homme bien qu'elles participent (c'est vrai mais si peu) à certains éternuements de notre Terre ... n’empêcheront jamais ce que fait cette planète avec ses périodes chaudes suivies de périodes glaciaires ...
et son cycle perpétuel ......
ne vous faites pas de soucis .... elle doit encore exister pendant environ 5 milliards d'années ... et l'homme, ce petit animal, aura disparu bien avant ... comme il est arrivé ... il n'y a pas si longtemps !!
Bonne soirée
HS
Merci, Jazzie.

Non, mon dossier (de mémoire, pas encore retrouvé, ça va "viender"), de mémoire contient certains liens, cités en fin de texte.

Ceci dit, ce lien est intéressant, il fait une fois de plus ressortir le fait, que les gens du GIEC sont bien plus intéressés par leurs séminaires à Bali, ou aux Seychelles, que par ce que pourrait être, une réunion de travail (pour de vrai), à Nœud les Mines :mrgreen:

Je cherche encore (reste six clés USB, à vérifier, je vais y arriver :D ).

Au moment d'envoyer, je vois le commentaire de Hommeseul.
Ben justement, ça fait du bien de se sentir moins seul.
Merci, les gens.
(purée j'avais mis la dose mais j'ai eu une coupure d'ordi, je recommence plus succinctement du coup)

"CONTRE" (les sceptiques)
Climatosceptiques : quels arguments leur opposer
Les faits le confirment : l'activité humaine réchauffe la Terre. Pourtant, certains persistent à en refuser l'évidence scientifique, et donc les conséquences probables. Devant l'urgence d'une action vigoureuse, une analyse critique s'impose.
http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a ... -35971.php


"CONTRE"
Quelques arguments climato-sceptiques passés en revue
http://blogs.univ-poitiers.fr/n-yeganef ... -en-revue/

"CONTRE"
5ème rapport du GIEC sur les changements climatiques et leurs évolutions futures
http://leclimatchange.fr/questions-reponses/



"POUR"
Vincent Courtillot - Le CO2 n’est pas responsable du réchauffement climatique
http://www.agoravox.tv/actualites/envir ... -est-71763

"POUR"
liste assez longue (vraie ou fausse je n'en sais rien)
https://www.wikiberal.org/wiki/Liste_de ... climatique

"POUR"
RAPPEL: le réchauffement climatique est stable depuis plus de 15 ans ! (B. Rittaud - Univ. Paris-13)
https://www.youtube.com/watch?v=CvqodTV1L0A

(on retrouve sur youtube une tonne d'arguments et de contre arguments sur ce sujet)


On nous ment, mais qui ?
Qui a raison ?
ceux qui croient que rien ne se passe ?
ceux qui s'inquiètent ?
Peut-être un peu des deux ...

C'est toujours intéressant d'échanger des points de vue, de rechercher des arguments ou contre arguments, d'augmenter notre culture mais je doute que quiconque ici ait suffisamment de connaissances scientifiques poussées pour être si affirmatif(ve) mais sait-on jamais ...
Quoi qu'il en soit lorsque l'objectif ne devient plus d'échanger mais de convaincre à tout prix, ça perd de l'intérêt, dans un sens comme dans l'autre.

Entre les climato sceptiques, les climato optimistes, les climato réalistes (on n'arrête plus le progrès) et/ou les scientifiques dont on semble en trouver dans les deux clans (puis ça ne froissera personne comme cela) mon coeur balance quand même en défaveur des sceptiques, mais sans aucune certitude absolue.


"Ce n'est pas le doute, c'est la certitude qui rend fou. " Friedrich Nietzsche

" Est fanatique celui qui est sûr de posséder la vérité. Il est définitivement enfermé dans cette certitude ; il ne peut donc plus participer aux échanges ; il perd l'essentiel de sa personne. Il n'est plus qu'un objet prêt à être manipulé." Albert Jacquard


Je rajoute quand même que concernant les tremblements de terre plusieurs journaux et revues sont d'accord pour les attribuer uniquement à un fait naturel : Les scientifiques prédisent une recrudescence des séismes, qui serait liée à un ralentissement de la rotation de la terre.

https://www.lexpress.fr/actualite/socie ... 62227.html
LS :
comme le fameux "pôle Nord" qui en quelques centaines de millions d'années ( et que dire de milliards) a changé plusieurs fois d'emplacement ..................
et continue gentiment de changer et de se déplacer ... tranquillement !

Quant au reste de la discussion ...
il ne s'agit pas d'être "pour" ou "contre" ...
quoique l'homme fasse ... en bien ou en mal ....
la terre tourne, les périodes glaciaires et chaudes se succèdent et se succèderont et ce ne sont pas les quelques (peut-être) centaines ou milliers d'années d'avance ou de retard sur ces cycles qui y changeront grand chose .
D'ailleurs il y a 2 cycles qui se superposent ... le long ... et le court.
l’un de plusieurs milliers d'années .... environ 10 à 13 000 ... le court
l'autre de plusieurs dizaines de milliers .... environ 100 à 150 milles ans ... le long.
et il se pourrait bien qu'il y en ait un autre encore plus long.

Au fait pour la petite histoire ......
il y avait des lions et des éléphants sur notre continent ... et même dans ce qui est une partie de la France actuelle .................
mais il y avait des animaux et de la végétation dans le désert du Sahara par exemple il n'y a pas plus de 12 à 20 000 ans.
bonne fin de soirée.
HS
HS

il me semblait que ce qui est en cause n'est pas tant la longévité de la planète mais la toxicité sur l'humain à court ou moyen terme.

C'est à dire le temps que cette planète reste ce qu'elle est, d'aucuns (si j'ai bien compris) aimeraient autant que faire se peut éviter d'être transformés en réceptacle à cancers ou que leur proche descendance soit atteinte de malformations voire d'atteintes au cerveau.

Certains réfutent cette dangerosité (d'où les pour et les contre)

je vous l'accorde si c'est pour que l'humain vive à l'état végétatif telle une amibe pourquoi se préoccuper de la durée :). Il s'agissait par conséquent à la base, si je ne m'abuse, de l'interdiction ou non (les pour, les contre) du glyphosate, tenant compte de ses supposés dangers sur l'environnement et par voie de conséquence sur la santé des humains.

Et par extension, nous sommes arrivés aux conséquences climatiques sur la terre du fait de l'humain ... (mais c'est vrai que lorsque nous serons des amibes, si tel sera le cas, nous n'aurons plus ce genre de questions à nous poser, c'est déja ça

Voilou ma petite explication de texte

(et pendant ce temps là, avec la bénédiction des états unis, shell fore dans l'océan arctique, difficile quand même de croire que toutes ces "folies" que ce soit pour l'or noir au pole nord (le nouveau qatar) ou pour produire tjs plus à coups de pesticides n'aient pas de conséquence directe pas si lointaine sur l'humain)
LS :
non bien entendu il est évident que l'Homme doit tout faire pour qu'il puisse vivre ... en évitant le plus possible de saloperies qu'il est capable d'inventer .
ce que je voulais dire c'est que quoi qu'il fasse , il ne représente RIEN par rapport à la durée de notre planète et qu'il sera remplacé dans quelques temps par d'autres espèces ... comme ceci a toujours existé sur terre.
il n'a qu'un temps "limité" pour son existence ... et il sera simplement ... remplacé.
Pour faire court et éviter le blablatage..

* LA VÉRITÉ * là est la question !! :roll:

Bonne continuation, question à 2 balles ?? :lol:

POUR ou CONTRE !!

Mon petit avis perso, les terres , les continents, les glaciers bougent depuis la nuit des temps, là où il y a des terres, avant il y avait la mer et inversement, faut croire que les gens s'emmerdent à ce point, pour se poser des questions existentielles qui sont par ailleurs " normales " c'est juste l'évolution de la terre qui fait son cycle, bref

Certes la pollution existe, à eux tous ces policards( de mèches avec tous ces lobbyistes qui dirigent le monde) ils devraient faire leur boulot, au lieu de se pavaner avec le fric des contribuables au gouvernement , LA POLITIQUE M'ÉCŒURE :mrgreen:
Topsecrète :
ben oui ... la vérité !
c'est que la terre n'a pas besoin de l'Homme pour continuer son chemin, et continuer ses cycles .
Et que ces "micro-piqures" ... elle ne les voit même pas.

Au fait, puisque je vous tiens ( :roll: :roll: ) :
pouvez-vous me dire :
- pourquoi vous allez aussi souvent sur mon profil ?
- pourquoi il vous arrive de "liker" certains de mes commentaires ?
- pourquoi il semble que nous soyons parfois du même avis ?
- ET surtout pourquoi .... vous me bloquez ???
Vous ne trouvez pas ceci curieux ? et même ... amusant !!
bonne journée.
HS
@ HS https://www.youtube.com/watch?v=SbpVQtN7AQI :lol:

Plus sérieusement.....

LesScriptoria a écrit : HS

il me semblait que ce qui est en cause n'est pas tant la longévité de la planète mais la toxicité sur l'humain à court ou moyen terme.

C'est à dire le temps que cette planète reste ce qu'elle est, d'aucuns (si j'ai bien compris) aimeraient autant que faire se peut éviter d'être transformés en réceptacle à cancers ou que leur proche descendance soit atteinte de malformations voire d'atteintes au cerveau.

Certains réfutent cette dangerosité (d'où les pour et les contre)

je vous l'accorde si c'est pour que l'humain vive à l'état végétatif telle une amibe pourquoi se préoccuper de la durée :). Il s'agissait par conséquent à la base, si je ne m'abuse, de l'interdiction ou non (les pour, les contre) du glyphosate, tenant compte de ses supposés dangers sur l'environnement et par voie de conséquence sur la santé des humains.

Et par extension, nous sommes arrivés aux conséquences climatiques sur la terre du fait de l'humain ... (mais c'est vrai que lorsque nous serons des amibes, si tel sera le cas, nous n'aurons plus ce genre de questions à nous poser, c'est déja ça

Voilou ma petite explication de texte

(et pendant ce temps là, avec la bénédiction des états unis, shell fore dans l'océan arctique, difficile quand même de croire que toutes ces "folies" que ce soit pour l'or noir au pole nord (le nouveau qatar) ou pour produire tjs plus à coups de pesticides n'aient pas de conséquence directe pas si lointaine sur l'humain)


Complètement ok avec toi @LS.

Si des débats controversés font rage dans la communauté scientifique pour évaluer l'impact de l'activité humaine sur le climat (intérêts financiers gigantesques de certains lobbies, notamment pétroliers parait-il) il est évident qu'il ne faut pas négliger les conséquences dramatiques sur l'Homme de l'utilisation d'une chimie dévastatrice orchestrée par Monsanto..... and Co.
Personne n'est obligé de noyer son jardin sous les pesticides...
Seules protections possibles : s'informer, diffuser, éduquer. Vaste programme.
@LS:

Tu dis :

"il me semblait que ce qui est en cause n'est pas tant la longévité de la planète mais la toxicité sur l'humain à court ou moyen terme."

Voilà.

C'est très exactement ce qui me fiche en boule.
Cette hypocrisie "mode", qui fait prêcher par certains un quelconque danger pour la planète, alors qu'ils n'ont peur que pour une chose : Leurs petites fesses.
Nous ne sommes qu'une race passagère, sur terre. Exactement comme toutes les autres.

Et, là ou pas là, si elle veut se réchauffer, ou se refroidir, elle le fera.
Pas seulement leurs petites fesses mais aussi et surtout celles des futures générations...
On ne peut pas nier que tout sur cette terre est relié et l'activité humaine (urbanisation, exploitation des sols et sous-sols, des forêts, des mers etc) a forcément un impact sur la nature et qu'elle nous le rend en bien et/ou en mal...
Ne dit-on pas qu'un papillon qui bat des ailes à Pékin peut provoquer une tempête à Los Angeles? :D
Le respect de l'Homme passe aussi par le respect de la planète!

La planète terre n'a pas besoin de nous c'est nous qui avons besoin d'elle!
cron