C'est l'été, saison de la légèreté , du soleil et pourtant les démons noirs guettent et renforcent la solitude pour certains. Dont coup de blues, coup de déprime...coup de néant...quelle farce !!

Je me soigne..
bisous
Far
La dépression est une vraie maladie qui se soigne, ne pas la prendre à la légère !
Blues et déprime, ça arrive.... selon ce qu'on a vécu, la période anniversaire d'un événement douloureux, etc.
selon la personnalité certains se cachent pour souffrir en silence et attendre que ça passe, d'autres au contraire en parlent aux amis, à la famille, (c'est un peu fait pour ça les amis et la famille), sortir, faire du sport, partir en vacances etc.
Dans tous les cas si ça dure ne pas hésiter à se faire aider par des professionnels :)
bon courage à toi ma belle :)
Hello copine Far : oui, l'été, période de légèreté, mais parfois bien vide aussi :
les activités s'arrêtent, famille et amis sont absents, pour cause de départ en vacances
et les démons noirs comme tu dis ne sont pas chassés par le soleil .
Je ne sais comment tu te soignes, mais le fait que tu le dises est un signe positif,
à moins que tu ne le dises pour t'en convaincre, mais c'est positif aussi :
prendre conscience de ses démons intérieurs est la 1ère étape pour ensuite les combattre.
Je suis de tout coeur avec toi et t'envoie un wagon de tendresse chargé
d'une tonne de doux bisous.
Bonjour Farrington 
L  ete est pour moi une saison perturbante, pourtant suis heureuse de sentir le soleil, adore les nuits d été  À regarder le ciel, ai aimer recevoir de la compagnie autour d'un bon verre,  mais ma  saison préférée est comme le film de Teychinė l'AUTOMNE,
Les Couleurs cramoisies, l'odeur des sous bois qui exhalent de milliers de senteurs qui reveillent des souvenirs de bonheur, je suis en adéquation, en harmonie,  avec l automne avec la nature, les gens.
Alors j essai l été de me soigner en dessinant, en faisant des MANDALAS, les coloriants, les contruire avec du sable coloré, de lire Et relire Montaigne, Alain, Lao-Tseu...
Et toujours pas trouvé  pourquoi l été si épuisant pour moi psychologiquement , toujours en attente de....
Le Lacher-prise oui mais COMMENT pour qu'il perdure?
ÉTÉ je t'Aime pourtant les sensations physiques sont optimum , mais voilà  tristesse au RV, affecte en berne, j oscille comme un pendule, de droite à gauche.
 Bon fini je retourne aux MANDALAS :wink:
merci les filles...je file aussi vers mes mandalas...
grosses bises
far
Farrigton, Lumière et toutes (même tous), ne désespérez pas.
La dépression, la vraie, j'ai connu.
J'ai été soignée pendant 10 ans par anti-dépresseurs. J'ai mis une année entière à m'en débarasser (attention y aller à petite dose dans la diminution). Bien sur que j'ai toujours des moments difficiles, j'y remédie par la broderie, les loisirs créatifs, la lecture, les jeux cérébraux et tout ce qui peut m'occuper l'esprit.
Je me doute que cet aveu doit en surprendre certains, certaines, mais non ma vie n'a pas été toute rose, loin de là, mais chacun ses galères, ses bonheurs, ses périodes fastes.

Il est vrai aussi que l'été, la vie semble s'arreter. Même ma copine la télé..........
Heureusement qu'il me reste le site !!!!!!!!!!

Courage les copines
Bonjour à toutes et tous,,,,
Comme vous pouvez le constater je suis nouvelle et cherche souvent les rubriques!!!!
Oui moi aussi je connais cet été qui est une belle saison qui nous fait prendre encore plus conscience que les collégues ,amis sont en vacances .
A 30 ans on part facilement se faire des virées restau ou voyages mais passer un certain age aller au restau face à soi meme et au ciné seule quelle tristesse le temps parait si long .On a chacun des valises plus ou moins lourdes à porter §Alors OUI il faut se faire aider pour ne pas sombrer totalement!Je ne desespere pas et espere me faire de nouvelles connaissances ,,,,Courage à tout le monde avec cette chaleur et bon été :( :(
Bonjour,bon je risque d'etre le seul homme a en parler,les saisons ne sont pas spécialement responsable de cet état,ce sont plutot les événements suite a certaines circonstances,jai fait une grosse déprime suite a une lourde opération,je me suis rétrouver seul et la crise de larme sans cesse,envie de rien etc...jai vu trois médecins et médicaments en grosses doses..J'ai rencontrer en essayant de sortir de chez moi ,une ass qui voyant mon état a voulue m'aider ...Cette dame allait partir en retraite et est venue le lendemain avec des mandallas,feutres crayons etc et un cahier ???,Je ne connaissais pas du tout cela,elle ma dit que le cahier etait pour écrire tout les jours ma vie,au debut ilisible,tout dérapait et au bout d'une semaine,plus clair et,les larmes s'atténuaient,son aide ma été tres précieuse et éfficace..Voila
C'est très émouvant de vous lire, les amis.
Qui peut se vanter de n'avoir jamais connu de coups de blues, de déprime plus ou moins légère ?
Je pense qu'ils font partie de notre humanité, et nous empêchent de sombrer dans l'orgueil
et l'égoïsme : ils nous apprennent, outre la solitude, l'humilité et la compassion.
On ne peut comprendre que ce que l'on a soi-même vécu, expérimenté,disent les philosophes :
voilà pourquoi certains ont plus d'empathie que d'autres face à cette souffrance qu'est la dépression.
Et les motifs extérieurs de la déprime ne sont que la face émergée de l'iceberg, le mal est profond.
Tes propos sont judicieux, clowns :)
Ce qui m'apaise, c'est de faire du canevas, du tricot ou de la broderie : ça me zénifie.
Bientôt, je pourrai ouvrir une boutique. :lol:
En ce moment déprime depuis 3 jours, les larmes coulent toutes seules pour rien. Peut-être que ma journée de dimanche avec une grosse surprise de mon fils et sa petite famille m'ont faite, m'a secoué et que je me suis aperçue qu'il manquait quelqu'un autour de cette table de restaurant. Son manque a refait son apparition. Mais cela sera comme d'habitude je finirais par reprendre le dessus. Et pourtant le soleil est là ici.
Et oui, le soleil à beau briller dehors il n'est pas forcément dans nos cœurs ! On peut, facilement, comme en hiver s'enfermer sans chercher à ne rien faire. Je n'ai pas de remède sauf peut-être s'obliger à sortir le nez dehors même sans but précis. Hauts les cœurs les filles !
les filles et les messieurs, (oui ami Clowns) .. le fait .de pouvoir échanger et recevoir des appréciations fait de plus grand bien !!! ca va mieux du coup ! :P :lol: :D :wink:
bises far ...

tu m aurais dit il y a un an et demi que j aurais prochainement des coups de blues voir legere deprime j aurais rigolé ... je ne cherchais rien , j avais des amis (ies) tout pour etre heureux et tout et tout

mais voila un an et demi après .......... cela m arrive en plein visage , en etant incapable de reagir plus rien ne m interresse , plus rien ne capte mon attention ....... meme mon travail que j ai arreté d un seul coup ( et pourtant ) !!! pas d raisons particulieres pas de faits qui ont provoqué cet etat

mon etat de sante pourtant va beaucoup mieux mais le reste ( l envie , lenvie de parler , de rencontrer me fuit) j ai dans mon esprit que tout ne peut que rater ..... donc ne tentons rien

je suis sans reaction .... je me dis c est la vie......... point peut etre est ce passager ?? mais je ne souhaite a personne cette situation dure a comprendre et a vivre
" je ne souhaite a personne cette situation dure a comprendre et a vivre ":
oui, Michelandes, la dépression est un mal terrible, il faut l'avoir fréquentée, en tant que soigné
ou soignant, pour en comprendre les dégâts.
Comme je le disais plus haut, le mal est profond, et il faut beaucoup de temps pour en sortir.
Alors, même si tu as perdu l'espoir, accroche-toi, même à de petites choses.
Et un beau jour, tu retrouveras l'envie. Je te le souhaite de tout coeur .
c'est vrai que les évènements actuels sont facteur d'angoisse..
Difficile parfois de prendre du recul. Mais on est tous confrontés
à des moments de "moins bien"... sur lesquels il est important
de mettre des mots.
Trouver des dérivatifs, rencontrer de vrais amis, aident.
Moi, c'est faire du sport (alors qu'à la base je ne suis pas du tout sportive)
qui m'aide à me dépasser.. au début ce n'est pas facile et puis ça devient
une habitude puis un vrai besoin..