Toujours,tres mal vu Far,on l'avais compris sur le forum ...
Je te présente mes excuses Far , je suis totalement hermétique à ces pratiques et je manque de tolérance .Tu as raison c'était facile de se moquer .
Méa culpa vraiment ^^ bisou Far
Farrington a écrit : Dommage de tourner en ridicule l art de la transcendence sensuelle...



certes, tu as mille fois raison, mais, on tourne en ridicule des sujets bien plus graves encore

toutefois, rien que pour toi, je te fais mes excuses - jp
[list=
Whowho et JP , je ne m attendais pas à reçevoir  ces attentions amicales et j en suis ravie!
Biz et merci ,
Far
[/list]
Farrington a écrit : la transcendence sensuelle...

C'est un bien grand mot très inadapté, de même que sublimation.
Je partage ton avis Harry
@Harry74
Vous me l'avez déjà dit dans un message précédent.

Effectivement Il est impossible d'évoquer de la " transcendance" ou de la "sublimation" à ceux qu'il ne l'ont pas vécu. Aucun problème !

Bonne journée.
Far
Parce que ces deux mots ne s’appliquent qu'à une pratique sexuelle très spécialisée ?

C'est mettre des mots de très haute valeur sur ce qui n'est somme toute que des jeux... une façon d'essayer de les valoriser !

Vous confondez peut-être transcender et transgresser...

3/3
Transcender n'a pas qu'une seule connotation. Faire dépasser à quelque chose ou quelqu'un ses limites habituelles ou normales peut bien être d'usage pour le cas.
 
Quiconque peut faire dire quasiment ce qu'il ou elle veut aux mots...
Jusqu'à utiliser les maux pour justifier cette transgression?
Ne dénaturons pas notre vocabulaire...

Tout en restant libre de faire ce que bon vous semble!
Non, non le vocabulaire n'est en rien dénaturé.

Mais on sort du débat initial me semble t'il
Voila, enfin, un post, qui sort des sentiers battus.....
A faire pâlir les Prudes !....
Bravo !. 
Une " petite " féssée, peut être, trés Agréable.... ; :D
Exactement, Poseidons .
Fin set, match, game
D'abord un souffle puis un regard. Je ne veux plus rien que cette inconnue. Plus rien d'autre ne compte.
Le tissu est léger, la taille accueillante. Laissons encore le temps s'élargir.
Dans sa chevelure, c'est tout le poids du monde qui s'envole. Il fait sombre, je la devine. Elle attends, prends le temps en suspend et le caresse. L'éternité nous accueille, nos bras la retienne encore et encore. Reste là avec nous regarde nous. Nous te voulons.
cron