Bonjour les remontées d'air saharien que nous vivons ces jours ci, me remettent en mémoire une interrogation personnelle Quand j'étais au CNRS dans une unité "climat et santé", j'avais remarqué que le zona paraissait plus ou moins épidémique à ce moment-là Alors, je m'étais demandé ce qui se passerait si les moyens de l'époque avaient permis de rechercher dans la masse d'air le virus du zona ??? Après tout, cet air saharien est peut-être quelque chose de plus composite qu'une simple masse d'air théoriquement stérile ??? toujours curieux
Je n'ai pas tout compris. J'ai fait trois zonas.... Et mon médecin m'a dit que c'était le virus de la varicelle ..... Ces zonas sont chaque fois apparus après de gros soucis.
J'ai suivi le traitement allopathique, et un magnétiseur, quel traitement a fonctionné ?
Effectivement @toujourscurieux , on pourrait se poser la question . Si une masse d'air transporte du sable , elle peut tout aussi bien transporter des virus .
La peur de mourir ?
Seul avenir dont on est sûr.
Cela fait plus de vingt ans qu'au pôle nord l'on retrouve du DTT employé en Inde pour combattre les moustiques.
Le vent déplacerait il aussi les moustiques ?
Ce serait un comble ... Non ?
JihemD a écrit : Cela fait plus de vingt ans qu'au pôle nord l'on retrouve du DTT employé en Inde pour combattre les moustiques.
Le vent déplacerait il aussi les moustiques ?
Ce serait un comble ... Non ?


Reste à savoir si les moustiques vont s'adapter ...

Image
D'ici un siècle les scientifiques, après analyses pourrons éventuellement déduire qu'ils s'y étaient bien adapté et devaient pulluler vu la quantité de DTT déjà retrouvé en ces lieux :roll: :wink:
Sub-saharien ou venant du pôle-nord ou d'ailleurs (d'ailleurs !!), l'air n'est jamais stérile ! Il s'agit de raccourcis qui induisent une pensée liée à une "zone géographique". Pas très scientifique, à mon sens :-(

Le résultat d'une réaction implique des interactions... entre l'air, les airs, je dirai, venant de partout... A moins de pouvoir faire la démo de fermer la fenêtre nord, Est et Ouest !!! Rires "Les airs :-)" sont non stériles et ils arrivent sur des zones géographiques non stériles, AUSSI ! Les virus, les microbes, ne viennent pas que du sud. D'ailleurs, en microbiologie, comme en psychologie ou en sciences de l'environnement et écologie, le milieu / substrat, prime sur l'individu et le façonne... Il peut alors "grandir" ou "pourrir" puisque incapable de s'adapter ou d'accepter le "changement", dont climatique...
Très tardivement, je suis amené à relire ce qui a été écrit à ce moment-là
Comme quoi, quelque fois; les textes c'est comme le vin : il peut ètre intéressant de "laisser vieillir" J'ai appris d'autres points de vue TJC
Bjr TJC,
A propos de point de vue, je me rends compte que mon commentaire d'hier qui en partie répond au tien dans l'article de Charlotte sur le tu et le vous, n'a pas été publié. Donc je te précise qu'il n'existe pas de tutoiement par légèreté ultramarine. Bien au contraire, dans un contexte post colonial comme dans un contexte étranger, le vous s'impose très naturellement sauf s'il n'existe pas dans le pays étranger. En tout cas, j'ai travaillé dans nos anciennes colonies, j'y séjourne actuellement, et ce serait une marque de la part d'une personne de mon âge, qu'elle soit du pays ou non, de supériorité affirmée par imprégnation d'un passé vécu ou natif que d'utiliser le tu sans discernement. Il faut toujours garder en tête une logique de situation.
De plus, si je te rencontrais, je te vouvoierais, il n'y a aucun doute là-dessus. Il y a tout de même la déférence générationnelle et de classe qui s'impose d'emblée et qui peut être gommée par un apprivoisement dans la durée. Excusez-moi les amis d'avoir dévié du sujet de ce forum. Ce n'était qu'aparté rectificatif et non publié à autre participation .
Cependant votre sujet est intéressant. J'y reviendrai.
Là je suis dans le sujet : il est indéniable que les conditions atmosphériques et leurs perturbations entraînent la venue ou le retour de certaines maladies. Troubles de la thyroïde, épidémies virales et bactériennes , pandémies... et comme je suis pas spécialiste, bien d'autres troubles aussi.