Il ne s'agit pas du petit-jésus-de-Lyon bien que cette affaire semble mal saucissonnée. Jugez plutôt:

LA DATE DE NAISSANCE DU PETIT JÉSUS
C'est sans doute sous le règne d'Auguste à Rome et, en Judée, sous celui d'Hérode le Grand que naquit ce petit Jésus qui allait se faire un certain nom dans l'Histoire.
Depuis, la date de cet événement fait l'objet d'âpres - et stériles - débats. La plupart des historiens le situent en 6 ou 4 av. J.-C…. Pourquoi précisément ces deux dates ? De quels renseignements précis disposons-nous pour situer la date de naissance de Jésus ?
À vrai dire, cela se réduit à bien peu de chose :
L'évangéliste Matthieu fait naître Jésus "à Bethléem, en Judée, au temps du roi Hérode" (Matth., 2 : 1).
Or, Hérode le Grand régna de 40 à 4 av. J.-C. et Jésus naquit donc dans les dernières de son règne. Mais c'est quoi, les dernières années d'un règne de près de quarante ans ? Un, deux, cinq, dix ans ?

Pour l'évangéliste Luc (que la tradition nous présente pourtant comme un bon médecin), la pauvre petite Marie, mère du Christ, aurait impavidement enduré une grossesse d'au moins dix ans. En effet, d'après lui, c'est "au temps d'Hérode, roi de Judée" (donc toujours entre 40 et 4 avant J.-C.) que Marie se trouve enceinte et s'en va rendre visite à sa cousine Élisabeth qui, elle-même, attend Jean-Baptiste depuis six mois (Luc, 1). Or, notre évangéliste Luc ne fait naître Jésus à Bethléem qu'au moment d'un recensement qui effectué "quand Quirinus était gouverneur de Syrie", c'est-à-dire en 6 après J.-C. Marie, enceinte en 4 avant J.-C. (au plus tôt) n'aurait accouché que dix ans après ! Battues sur toute la ligne, les éléphantes !
Voilà sans doute pourquoi certaines Bibles chrétiennes, pour se dépatouiller de cette contradiction absurde, n'ont pas craint de modifier (sur quelle base ?) le texte de saint Luc, lui faisant dorénavant et opportunément signaler que "ce recensement eut lieu avant le gouvernement de Quirinus en Syrie". Ouf, Marie a eu chaud !
D'autres exégètes chrétiens, qui ne disposaient sans doute pas encore de cette version si opportunément réaménagée, ont, quant à eux, déniché un Quirinus (le même ? un autre ?) qui aurait été légat en Orient dans les années 11 et 10 avant J.-C. Selon eux, le brave saint Luc (qui était Grec, que voulez-vous ?) se serait glorieusement emmêlé les pinceaux, faisant une immense macédoine avec tous ces noms romains, avec tous ces titres romains relatifs à des gouverneurs romains ! Quant à savoir ce que devient le recensement de Quirinus de l'an 6 après J.-C. avec cet autre (ou ce même) Quirinus qui vivait en Orient plus de seize ans auparavant, mystère et boule de gomme !
Ni l'évangéliste Marc ni Jean ne disent mot de la naissance de Jésus. Quand on ne dit rien, on ne risque pas de se tromper !
Luc (encore lui) prétend que Jésus commença sa prédication à l'âge de 30 ans ("il avait environ trente ans quand il commença son œuvre". Luc, 3 : 23), mais Jean, lui, le montre plus proche de la cinquantaine : "Tu n'as pas encore cinquante ans et tu as vu Abraham !", lui rétorquent ces maudits Pharisiens (Jean 8 : 57). Apostropheraient-ils ainsi un jeune homme âgé d'à peine trente ans ? Dès lors, selon ce témoignage, si Jésus, qui n'avait "pas encore cinquante ans", prêchait effectivement dans les années 30-34 de Son ère, il serait né au plus tôt, vers 10 avant Lui-Même.
Commentant ce passage de Jean (8 : 57), Saint Irénée, l'un des premiers "Pères de l'Église" et le dernier auditeur des "Pères apostoliques" (ce qui veut dire qu'il avait suivi les enseignements des saints hommes qui avaient connu les apôtres), confirme que Jésus "est mort proche de la cinquantaine et touchant à la vieillesse" (Cont. Heres., II, 22 : 6). Dans ce cas, tout l'Évangile de Luc, avec son Jésus qui naît vers l'an 6, nous décrirait les activités d'un fort joli vieillard de 25-30 ans ! Un peu jeunot, le vénérable "rabbi" Jésus "selon saint Luc" !
Tout cela fait quelque peu désordre !… Pourtant, si, l'on excepte le témoignage isolé (Testis unus, testis nullus) et contradictoire de Luc, tous les autres indices semblent indiquer une date probable de naissance de Jésus qui se situerait plutôt aux environs de 10 avant J.-C. que vers -6 ou -4.
Allez! Dernier message (Majioia) en 07 2015. Tant pis ! j'"exhume".
Curieusement,tous ces exégètes ne sont pas très bavards sur une évidence.
Si vous prenez un compas,tracez un cercle centré sur Jérusalem;rayon max :le point le plus éloigné certifié ou s'est rendu Jésus.
Celà ne fait pas lourd du monde méditerranéen,ce qui est intéressant c'est la suite ou plutot la non-suite.
Puisque "fils de Dieu" on s'étonne que ne soient jamais citées les autres civilisations. Ou est il fait mention de l'Asie,ldu continent africain.......&. Ou bien la parole "divine" .savait et alors quel exclusivisme ségrégationniste,ou
bien elle ne savait pas donc n'était pas divine.
Je rappelle que l'l'Islam considère Jésus comme un prophète reconnu;la sagesse est d'en rester là.
Il a dit "Mon Père";il a cité "Dieu" ? Et alors ?? Citer n'est pas expliquer la substance des choses.

C'est à partir de là que chacun va définir sa religion.Le mot étant chargé d'histoires souvent pas belles;je préfère "se faire son approche mystique". Toujourscurieux.
Doux Jésus ! Mais au fait de qui parle-t-on ?
Ce présumé Jésus n'a semble-t-il pas laissé d'écrits.
On n'a retrouvé ni momie ni squelette.
Pas non plus le moindre effet personnel...
Même pas un caleçon !

Alors ?
cette religion de merde comme tout autre religion, n'est basé que sur la crédulité des gens. si je me réfère à la naissance de l'homme tel que cela nous est présenté, dieu à créé adam, puis à partir d'une de ses côtes, il a créer ève, à t'on fini de nous prendre pour des cons, qui à baiser ève pour assurer la descendance, caen, ou abel l'un des fils d'après cette histoire de con, si je suis bien cette histoire, nous descendons donc d'un inceste, alors vos jésus christ, vos mohamets et autres dieux de merde laissez les dans ces livres de merde qui prétendent nous imposer notre vie.
Les premiers arnaqueurs date de cette époque, se basant sur la crédulité de ces gens manipulés par des beaux parleurs, et cela continue à notre époque dite civilisée, alors que tous ces fanatiques, toutes religions confondues, veulent imposer leur croyances.
Les chrétiens disent , faites la charité, alors que le vatican possèdent des fortunes, et est aussi impliqué
dans des magouilles, et l'enrichissement de certains de ceux qui entourent ce guignol qu'est leur chef,
moi j'ai en souvenir l'inquisition !!!, les autres ont un QI pas plus gros qu'un petit pois, mais bénéficient de la technologie actuelle (les kalachnikovs), et veulent imposer au monde leurs visions archaïques d'une autre époque, alors arrêté de nous faire chier avec vos religions de merde pure invention de gens voulant imposer aux autres leur idées pour mieux dominer leurs contemporains.
La politique des gouvernants est en tout point similaire, le profit et la domination.
hou la , pas content Onyx  :(
Onyx prends tes gouttes :lol: bisous :D
Bravo onyx      tu as dis tout ce que je n osais pas dire    ,enfin une personne sensée  
Il me semble que "religion de merde" n'est sans aucun doute un manque de respect pour les personnes qui pratiquent une religion! Quelque soit la religion. C'est une foi personnelle et le pape , l'iman, le rabbin ou autre n'a rien à voir! Si elle peut aider des personnes dans la souffrance. En periode de genocide , de guerre, certains n'avaient que cela pour tenir. Cela gene t' il ?  Je ne parle pas bien sûr d'intégrisme. 
Merci Guenievre pour votre intervention  :!: :D
Tu ne devrais pas, Onyx, je t'assure, tu ne devrais pas ...
Après ... C'est compliqué.

PS: Tu as pourtant 100% raison, mais ...
faut assumer Tectronix, pourquoi le mettre en tout petit, petit  :D
Hello Francou :D :D :D
cc Guenievre :D
L'ange Gabriel sur le point de faire un enfant à Marie.
ange_by_canova.jpg
Les pièces jointes ne sont visibles que par les membres du Club-50plus.
cron