Selon une récente enquête les françaises sont de plus en plus libérées…. Dans l’étude on s’aperçoit, une femme réservée et pudique n’est plus aussi séduisante qu’à une autre époque…… C’est incontestable, cette révolution concerne d’abord et avant tout, le plaisir des femmes…. Seulement 17,2 % des femmes sont contre l’idée de faire l’amour le premier soir…. Que veulent les femmes aujourd’h :) ui ?
 Avoir droit, au nom de leur bien-être, aux mêmes comportement sexuels que les hommes…. Nous sommes toujours, tous et toutes, en attente de la même chose : rencontrer quel’qun qu’on aime et qui puisse nous aider à vivre…❤

 Et vous…..que pensez- vous de cette idée ???

 Merci de participer…

Ebbie34 ♡  


Source : révue féminine française

 
Si ça arrive de coucher le premier soir, soit c'était vraiment soit le coup de foudre soit un énorme manque. En tout cas ce n'est pas pour cela qui nous nous sentirons mieux, que la solitude et le mal être seront effacé d'un coup. Il faut vraiment être bien avec l'autre pour avoir un peu de sérénité. Les souffrances du passé laissent des cicatrices qui ne se ferment jamais complètement. Quand on a aimé très fort il reste un lien si profond qu'il continue de vivre. C'est en tout cas ce que je ressent. Je ne cherche pas du tout à être l'égal de l'homme mais à rester femme au plus profond de moi même.
Décidément les filles vous avez le chic pour sortir des sujets ô combien... stimulants sinon provocateurs.

Avoir droit, au nom de leur bien-être, aux mêmes comportements sexuels que les hommes….

Ici, trois remarques me viennent à l'esprit :
- Un débat sur le "droit (...) aux mêmes comportements sexuels que les hommes", voilà qui promettrait de savoureux débats à l'Assemblée Nationale, surtout si c'est pour votre seul "bien-être".
- Avec ces "comportements sexuels" que vous prêtez aux hommes je pense que vous faites allusion au caractère entreprenant qu'on leur attache généralement. L'égalitarisme régnant nous conduira-t-il à devoir considérer un jour que tous les hommes se comportent tous et toujours de la même manière ? A celà on pourrait ajouter que certaines femmes ne se défendent pas mal question "rentre-dedans" (si je puis dire).
- Pour "coucher" il faut être deux, l'un (ou l'une) propose et l'autre dispose. Sauf cas de viol, il semblerait que les "comportements sexuels de l'homme" tels que vous les fantasmez soient parfaitement adaptés à la demande de "bien-être" que vous revendiquez. Mais au fait, pourquoi le pluriel pour ce singulier "comportement" ? Une simple faute d'orthographe ou le signe d'une confusion extrême ?

Nous sommes toujours, tous et toutes, en attente de la même chose : rencontrer quelqu'un qu’on aime et qui puisse nous aider à vivre…

Que l'homme rencontré soit aimable à vos yeux me parait le minimum requis, j'aurais même ajouté "et réciproquement" par contre si c'est pour vous "aider à vivre" et/ou satisfaire votre "bien-être" sexuel je crois que vous cherchez un pigeon... pas un amoureux. A moins que... ?
Avoir les mêmes droits sociaux, ça fera certainement avancer la société, je ne dis pas dans le bon sens, mais sait-on jamais, quant à avoir le droit d'être entreprenante et libérée en amour, chacune est libre, de nos jours, selon sa personnalité.
Quant à moi, je suis et resterai réservée, c'est dans ma nature.

La libération des moeurs n'a pas apporté que des bonnes choses, il faut trouver le juste milieu. 
Je trouve le sujet intéressant et les réponses apportées toutes justes ! Pour moi, il n'y a pas de comportement sexuel masculin ou féminin... Et je suis d'accord avec Ponpon qui dit que pour coucher il faut être deux ! Depuis mai 68, je crois que le problème est résolu non ? Après il reste les mémoires ancestrales judéo chrétiennes à décristalliser, mais cela c'est personnel. Je pense que l'on ne peut pas généraliser. Il y des hommes pudiques et sentimentaux pour lesquels la relation sexuelle passe par le coeur et le cerveau et d'autres plus instinctifs qui ont besoin de goûter tout de suite... Et vice versa pour les femmes !! Non, je me demande pourquoi on se pose encore cette question aujourd'hui ? La guéguère homme femme appartient pour moi au passé... Pour moi, nous sommes égaux, mais différents... Nous devons connaître et accepter ces différences pour vivre dans l'harmonie et la compréhension !!! Je n'ai jamais participé à aucune lutte pour "l'égalité" féminine, puisque je ne me suis jamais sentie inégale et que mes aînées avaient déjà oeuvré pour acquérir des droits sociaux. Par contre je serais prête à oeuvrer pour que chacun puisse être dans le non jugement et l'acceptation de l'autre avec toutes son côté positif et toutes ses lacunes et différences !
Maintenant il reste le comportement machiste des hommes dans certains pays et là,les femmes ont beaucoup à faire, mais cela est un autre sujet.... 
Une femme réservée et pudique n'est plus aussi séduisante ...............
Il ne faut pas généraliser. Une femme "réservée et pudique" peut devenir rayonnante lors d'une belle rencontre et s'épanouir dans sa féminité .
IL y a aussi des "hommes réservés et pudiques" qui malgré toute leur tendresse restent "maladroits".
Et il y a sûrement aussi des "hommes" qui connaissent la magie pour transformer un bouton de rose en une fleure odorante et épanouie dans la complicité d'un amour sincère.

Encore une fois, ne généralisons pas !!
ponpon a écrit :
.... 
 - Un débat sur le "droit (...) aux mêmes comportements sexuels que les hommes", voilà qui promettrait de savoureux débats à l'Assemblée Nationale, surtout si c'est pour votre seul "bien-être".
...


Merci Ponpon car tu m'as bien faite rire et c'est bien vu ...

Je vais être un peu plus à la serpe je crois.  j'ai lu hier (ce matin) et j'ai faillit répondre mais je me suis arrêtée pour laisser "poser"... je vous laisse donc, une fois lecture faite, imaginer mon com si je l'avais fait "à chaud".

J'aurai tendance à dire que mes histoires de "Q" -ou pas- ne regarde que moi et mon -ou mes-  (on va dans la provoc à l'excès quand à faire :mrgreen: ) partenaire. J'emploie le terme "partenaire" afin de mettre les choses à leurs justes places. Si nous sommes des hommes et des femmes sur terre (plus quelques milliers d'autres espèces vivantes qui -je le souhaite pour elles- ne sont pas concernées par le débat), nous n'avons pas tous une même sexualité et sans que cela puisse être considéré comme une déviance "contre nature" -comme diraient avec pudibonderie "les braves gens" de Brassens- car tout être humain mentalement et sexuellement mature et responsable est à même de faire des choix qui lui conviennent si tant est que ceux-ci ne contraignent pas d'autres individus.

Chacun fait comme bon lui semble et quand bon lui semble er il n'y a pas de quoi faire débat à mon sens. Nous oublions qu'avant la chape posée par l'église sur le sexe les mœurs étaient bien plus libres  et moins stigmatisées que de nos jours. J'ouvre une parenthèse (sur un fait de société qui me semble plus sérieux) : Aujourd'hui -dans le quotidien et non dans les textes- je vois les droits de la femme régresser avec crainte... j'ai le sentiment que la place qui nous est réservée et insidieusement réduite de jours en jours ...ne serait-ce que lorsque j'avais 20 ans (au siècle dernier :D) il y avait moins de tabous, de non-dits et de pudibonderies qu'aujourd'hui... je ferme la parenthèse.  

Autant je suis une défenderesse acharnée  de la parité homme femme dans le travail et dans la vie quotidienne -que ce soit dans la tenue de la maison, la cuisine ou l'éducation des enfants (y compris les congés parentaux et la garde lors de séparation)- autant pour ce qui est d'avoir un comportement de mufle au volant d'une belle auto ou -sous prétexte de faire de bons "mots"- à l'attention du sexe opposé ou encore de vouloir sauter sur tout ce qui bouge ou enfin avoir le cerveau sous le niveau de la ceinture -puisque c'est là quand même que se porte le débat-... je revendique le droit de surtout ne pas avoir les mêmes prérogatives (Pardon messieurs ceci est je le sais de la pure provoc et ne concerne que 99.99% d'entre-vous  :mrgreen:)

Mais je m'égare revenons à nos ébats ... Qu'est-ce que ça nous apporte plus de savoir si oui ou non la dame couche plus souvent qu'avant le 1er soir.
-Que pense le partenaire ??? Elle couche c'est une s...e au quel cas madame et libérée sexuellement mais monsieur toujours pas ... 
-Quel est le vécu de ses deux personnes ? 1ere rencontre sans jamais avoir dialogué ...1ere rencontre après avoir palabré (pour rester soft) pendant des heures sur skype club50+ sur chat public ou chat privé -ou un tout autre support de même acabit - et s'être mutuellement dévoilé plus ou moins pudiquement ... Est-ce toujours la même 1ere rencontre ? Or là le sondage ne fait pas de différence semble-t-il ...

Bon je vais m'arrêter là car vous devez le sentir ça m'énerve au plus haut point de voir  qu'une chose aussi intime belle que l'acte sexuel soit disséqué comme un vulgaire morceau de viande sur un étal de boucherie devant un troupeau de mouches sanguinaires assoiffées derrière la vitrine de la boucherie ... Et ça que je me suis calmée ^^ 

Je ne reprendrai qu'un mot de Domidom dans un autre contexte "Soyons réservés sur ce qui est de notre intimité" 
On peut être réservé(e) sans être pudique et on peut être séduisant(e) sans coucher le 1er soir.

Pour moi a séduction n'est pas liée à la sexualité mais à la sensualité.

Les femmes (et quelques hommes) se sont battues pour avoir le droit de disposer de leurs corps : avortement, pillule. Qu'elles en profitent si tel est leur choix. Avoir le droit ne veut pas dire avoir l'obligation.
Poserait on la meme question à un homme?
Est-il vraiment indispensable de vouloir "comparer" femmes et hommes en permanence?
Nous ne sommes pas pareils (tant mieux) et ne le serons jamais!
Quant à la sempiternelle question "d'égalité", j'ai bien compris que le "combat" est loin d'être terminé.
Pour ma part, je ne suis ni réservée, ni rentre-dedans (heu... très moyenne cette expression..). Mon inconscient/subconscient se charge d'adopter telle ou telle attitude, selon les situations.
Le terme "coucher avec...coucher le 1er soir" ne me plait pas. Un peu vulgaire justement. Mais "faire l'Amour" avec des sentiments pour quelqu'un, c'est beau !
Mais, c'est aussi physique, chimique...le cerveau fonctionne, le coeur bat, il y a "une odeur", des sensations, il y a des frissons, tout doit être "au top"....Il y a le toucher, le ressenti, etc.
Peut-être "difficile" de réussir tout cela "parfaitement" le 1er soir avec un inconnu
C'est aussi "privé" mais comme il y a moins de risques (avec préservatifs par ex). alors plus de liberté...
Bref, chacun fait ce qui lui plait, ce qu'il veut
"coucher" c'est normalement à 2 (mais y a des exceptions bien sûr).
En cas de non-consentent (viol), c'est un drame "à vie" ne l'oublions pas.
C'est aussi une question d'âge, d'éducation, de savoir-faire (sourire).
Vous ne trouvez pas un peu lassant cet acharnement des magazines à toujours vouloir -à grand renfort de stats- scruter l'intimité des hommes et des femmes, quand il ne s'agit pas de les opposer.

Qu'importe la vie intime des uns et des autres, elle nous appartient en propre et nous en faisons ce que nous voulons dans un but d'épanouissement.

Pour ma part, bien sûr, je revendique l'égalité des droits sociaux, par contre en ce qui concerne le côté intime des relations chacun le réalise comme il l'entend. Certains vivront intensément une première nuit d'amour dès le premier rendez-vous, si les deux le  souhaitent, pourquoi pas ? mais, attendre avec fébrilité le second rendez-vous et ...., ce n'est pas mal non plus ! parfois rôde L'AMOUR, ce petit je  ne sais quoi, qui vient de je ne sais où, et qui finit je ne sais comment (Melle de Scudéry) .....
Vous ne trouvez pas un peu lassant cet acharnement des magazines à toujours vouloir -à grand renfort de stats- scruter l'intimité des hommes et des femmes, quand il ne s'agit pas de les opposer.

Qu'importe la vie intime des uns et des autres, elle nous appartient en propre et nous en faisons ce que nous voulons dans un but d'épanouissement.

Pour ma part, bien sûr, je revendique l'égalité des droits sociaux, par contre en ce qui concerne le côté intime des relations chacun le réalise comme il l'entend. Certains vivront intensément une première nuit d'amour dès le premier rendez-vous, si les deux le  souhaitent, pourquoi pas ? mais, attendre avec fébrilité le second rendez-vous et ...., ce n'est pas mal non plus ! parfois rôde L'AMOUR, ce petit je  ne sais quoi, qui vient de je ne sais où, et qui finit je ne sais comment (Melle de Scudéry) .....
coucou  à tout le monde

salut marynina
au moins je respecte ta prise de position car elle me semble la plus sensée.
Quand à mon avis propre  "je vous trouve très con..." de débattre sur un sujet tel que celui-ci ....ébattez-vous comme vous le voulez avec qui vous le désirez là ou   etc..... avec ou sans  fantasme (si besoin) à plusieurs pourquoi pas ! entre mecs je m'en fou ! entre nanas idemmmmmm
 mais pitié !!!!!!!!!!!!!!!!!
faites-vous plaisir
                              OUF ! là ....moi j'me sent mieux
 et j'emmerde les ronchons et les empêcheuses de tourner manège 
pétéderire
              à la revoyure

chris  ou V2 à vot choix
 
Tout à fait d'accord avec toi Marynina. Chacun chacune voit midi à sa porte.
Je suis de celles qui préfère éprouver les frissons des premières rencontres pour me donner à un homme en étant sure de l'amour que j'éprouverai pour lui (alors croyez moi, lol, c'est rare !!!!)
cron